Intervention d'experts sur un train du RER A suite à une chute caténaire: eux seuls sont habilités à monter sur le toit du train, dans le strict respect des mesures de sécurité.

La ligne et vous

7

[RETOUR SUR INCIDENT] Incident électrique entre Vincennes et Joinville-le-Pont, le 02 avril

04042019

Mardi 02 avril, à 7h39, un train est immobilisé en pleine voie à proximité de la gare de Fontenay-sous-Bois : la caténaire (le câble situé au-dessus de la voie et est nécessaire à l’alimentation des trains en électricité) s’est rompue.

Pour permettre une intervention en toute sécurité, des agents et des équipes techniques sur place, le plan de transport est adapté. Jusqu’à 9h00, la circulation est interrompue entre Vincennes et Joinville-le-Pont. En revanche, les trains de l’axe Marne-la-Vallée-Chessy/Saint-Germain-en-Laye circulaient normalement.

Assurer la sécurité des voyageurs et des équipes sur place

Alors qu’une équipe technique est dépêchée pour commencer l’intervention, dès 7h50, d’autres agents rejoignent les voyageurs bloqués dans le train pour les accompagner à pied jusqu’à la gare, toute proche, de Fontenay-sous-Bois. Toutefois, et comme je vous l’ai expliqué récemment suite à l’exercice d’évacuation organisé dans la nuit du 13 au 14 mars, du fait de la hauteur entre le sol des trains et la voie, pour sortir du RER, les voyageurs doivent, un à un, emprunter une échelle pour descendre sur les voies.

Il faut savoir qu’un RER sur la ligne A, à l’heure de pointe, peut accueillir plus de 2000 voyageurs. L’opération prend forcément du temps.

Adapter la circulation des trains

Pendant l’interruption totale des circulations entre Vincennes et Joinville, les lignes de bus 112 et 124 sont renforcées. Un service de bus de substitution est également mis en place. Dans la mesure où les trains en provenance de Boissy se dirigent ensuite vers Poissy et Cergy, la circulation de la ligne sur cet axe est très fortement ralentie par l’incident.

A 8h30, l’évacuation est terminée. Au centre de commandement unique de la ligne, le fameux CCU, d’où sont gérées les circulations du RER A, en lien avec les équipes techniques et opérationnelles sur le terrain et après avoir effectué toutes les vérifications de sécurité, on décide d’autoriser la circulation alternée des trains sur une seule voie. A partir de 9h00, les trains vont donc circuler, un à un, dans les deux sens, alors même que les techniciens continuent de réparer la caténaire endommagée sur l’autre voie.

Bien entendu, pour que tout se passe selon les conditions de sécurité requises, la vitesse de circulation des trains dans la zone de l’incident est plus faible. C’est la raison pour laquelle, un train a pu passer toutes les demi-heures seulement dans chaque sens. Toutefois, la capacité d’un RER étant bien supérieure à celle des bus de substitution et les conditions de circulation des bus sur la voie publique étant parfois difficiles, cette solution est toujours privilégiée quand elle est possible.

Le travail des équipes techniques pour réparer la caténaire s’est bien déroulé. Les délais initialement annoncés ont été tenus et les circulations ont pu reprendre normalement, après que toutes les vérifications de sécurité aient été effectuées, à partir de 12h.

Orienter et informer les voyageurs

Tout au long de la matinée, nos agents étaient mobilisés en gare pour vous orienter et vous informer. Et sur Twitter, Milo et Ted ont répondu autant que possible aux centaines de sollicitations reçues, pour vous aider.

 

À lire également

[Retour sur entrainement] S’exercer pour se préparer à toutes éventualités

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

Pendant mon absence, c'est Madyson qui répond à vos commentaires! Sophie

  • cliente244

    Bonjour Sophie;
    Que d’auto-satisfaction, encore une fois , qui transparait dans ce billet.
    Entre Nogent sur Marne ou nous étions des dizaines a essayer de monter dans un hypothétique bus ( trop bondés pour même marquer l’arrêt) jusque Château de Vincennes nous avons marché, fait du stop; mais s’il vous plait ne ne dites pas que les bus étaient renforcés .

    Je comprend que c’est une situation difficile à gérer mais encore une fois le sentiment qui domine est que les leçons ne sont pas tirées des précédents incidents.

    Nous sommes restés en galère et partie depuis 08H00 de Nogent, il m’aura fallu presque deux heures pour arriver a Neuilly sur seine .cela aurait été bien pire si nous n’avions pas trouvé un chauffeur sur notre route.

    Nous ne demandons pas des taxis pour chacun dans ce cas bien entendu, et la communication sur twitter a été plutôt efficace mais une ligne dans votre billet sur la gène occasionnée aurait été bienvenue .Vous n’avez AUCUN mot pour les usagers . c’est ce qui me choque.

    et pendant ce temps nous payons notre abonnement .

    • Sophie

      Bonjour,

      Ce billet décrit, de manière chronologique et factuelle, les événements de la matinée, suite à l’incident. Il n’est nullement question d’autosatisfaction, mais bien au contraire d’expliquer ce qu’il s’est passé.

      Au sujet des moyens de transport de remplacement, comme je l’ai écrit dans ce billet, malheureusement la capacité des bus est bien moindre par rapport à celle du RER: « la capacité d’un RER étant bien supérieure à celle des bus de substitution et les conditions de circulation des bus sur la voie publique étant parfois difficiles, cette solution est toujours privilégiée quand elle est possible ».

      Nous avons conscience des difficultés que vous avez malgré tout rencontrées et j’en suis navrée.

      Bien à vous,

      Sophie

  • jjerome95

    Bonjour

    Cet article démontre la différence de traitement entre les usagers RATP et SNCF.
    -Nous n’avons pas le droit un article côté SNCF quand des incidents arrivent
    -Pas de renforcement côté SNCF ce jour-là ! (voir les autres …)
    -….

    Je m’explique lors du Rex réclamé en mars lors de l’interruption totale des RER vers Cergy/
    Poissy. Celui-ci est mensonger : – aucune information sur les navettes, – les agents RATP nous renvoient sur la SNCF ligne J, – aucun agent SNCF en gares, couloirs et à quais (la défense et/ou St Lazare). -reprise de la circulation à la normal car les agents ne savent pas évoluer les incidents.

    Arrêtons les mensonges ou les non-dits, nous sommes des « clients de seconde zone ».

    • jjerome95

      Bonjour Je ne comprends pas votre message sur transilien de ce jour.

      Transilien dit :  » Trafic interrompu entre NANTERRE PRÉFECTURE, CERGY LE HAUT et POISSY.
      Reprise des circulations estimée à 17:30.

      Les clients souhaitant se déplacer entre Paris et :
      * Poissy, sont invités à emprunter un RER A à destination de
      Saint-Germain en Laye, puis un bus urbain desservant la gare de Poissy.
      * Achères, sont invités à emprunter un RER A de l’axe Paris – Cergy le Haut, desservant la gare d’Achères Ville.  »

      Si c’est interrompu on fait commun pour aller à Achères pour prendre le RER vers Cergy ????.

      et les naufragés de Poissy doivent déjà connaitre la ligne de Bus. (Ps : le lien ne fonctionne pas « Erreur La page demandée n’existe pas »).

      Mais quand ce type de problème arrive sur la zone RATP on met à disposition des BUS de remplacement.

      Merci pour cette qualité d’information

  • Mélanie72

    Merci pour vos infos, mais n’essayez pas de faire de cet incident, un événement isolé.
    Les incidents sont quotidiens voire pluri quotidiens ! exemple ce matin : problème électrique entre CDGE et AUBER.
    Comment expliquer ce constat si la ligne était entretenue correctement ?

    • Sophie

      Bonjour Mélanie,

      Ce matin, la circulation des trains a, en effet, été très fortement impactée par plusieurs incidents:

      A 7h44, un signal d’alarme a été déclenché alors qu’un voyageur pressé s’était coincé la main lors de la fermeture des portes. Un peu plus tard, à 8h17, un voyageur a fait un malaise dans un autre train. Enfin, à partir de 8h37, une coupure d’électricité, entre Auber et Étoile, en direction de La Défense, a interrompu la circulation dans le tronçon central pendant 10 minutes.

      Il faut savoir qu’à l’heure de pointe, jusqu’à 72 trains circulent simultanément sur la ligne A. Ainsi, ces différents incidents cumulés ont provoqué d’importants « bouchons » sur la ligne, nécessitant des suppressions et des retards.

      Je suis navrée pour les difficultés que vous avez rencontrées.

      Bien à vous,

      Sophie

      • Marine95

        Vous répondez à côté comme d’habitude (au moins pour une fois vous avez répondu…)