La ligne et vous

9

[La grille horaire du RER A #1] une élaboration complexe

19062019

La nouvelle grille horaire mise en place sur la ligne depuis décembre 2017, c’est quelque chose dont nous avons déjà beaucoup parlé. Pensés en rapport avec les évolutions des infrastructures et la fréquentation autour de la ligne et co-construits avec les élus riverains et les associations d’usagers, ces nouveaux horaires ont été mis en place dans un but d’adaptation aux évolutions démographiques des territoires du RER A et d’une limitation des retards et suppressions du nombre de trains.

La mise en place de cette nouvelle grille a suscité beaucoup de réactions de votre part auxquelles j’ai souvent répondu en commentaires.

Cependant, j’ai remarqué qu’un certain nombre d’entre vous confondent l’élaboration d’une grille horaire, avec l’adaptation de celle-ci. Et c’est normal, car ces deux concepts relèvent d’un processus complexe et parfois difficile à comprendre lorsque l’on n’est pas au cœur de la chose.

Aussi, pour vous permettre de mieux comprendre, et pour que je puisse également répondre au mieux à vos interrogations, j’ai rencontré pour vous deux horairistes de la ligne A, Gilles et Jean-Luc, qui ont répondu à mes questions et je vous propose une série de billets pour vous aider à mieux comprendre le processus d’élaboration d’une grille, ses étapes, les acteurs concernés ainsi que son processus d’adaptation.

Une grille horaires, c’est quoi ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais les horaires sont produits par le pôle de conception des horaires, qui fait parti de la Direction Unifiée de la ligne A. Les grilles horaires ainsi que leurs adaptations y sont produites quotidiennement par nos 6 horairistes.

Une grille horaire c’est l’ensemble des heures de passage des trains dans chaque gare de la ligne, pour répondre au besoin du client tout en prenant en compte un ensemble de contraintes (démographiques, infrastructurelles, etc).

Il faut savoir qu’une grille horaire c’est le fait de faire circuler des trains avec voyageurs mais aussi des trains sans voyageurs, qui doivent aller se garer en fin de service ou être emmenés en maintenance  par exemple.

Enfin, élaborer une grille horaire c’est aussi ‘habiller les trains’, c’est-à-dire attribuer un conducteur sur à chaque circulation de train (avec ou sans voyageur) et à chaque manoeuvre.

 

Conception VS adaptation : quelles différences ?

L’élaboration d’une grille, c’est une redéfinition complète de la répartition des trains entre les branches (les rafales), des intervalles selon les créneaux horaires. En d’autres termes, c’est le fait de faire coïncider le nombre de clients à faire voyager quotidiennement, avec un nombre de  trains suffisant pour tous les transporter sur un créneau donné. C’est comme cela que l’on définit l’intervalle minimal à appliquer entre deux trains sur une période donnée. Reste à voir ensuite si cet intervalle est compatible avec les infrastructures et les moyens disponibles (trains et conducteurs).

Sur le tronçon central, l’ancienne grille prévoyait un espacement de 2 minutes entre chaque passage de train. Mais pour améliorer les performances de la ligne en termes de régulation de trafic, et permettre de limiter les retards en cas d’incident, les horairistes ont élargis cet intervalle (2 minutes 20) et ont placés 27 trains par heure (contre 30 avec la précédente grille).

Lorsque le nombre de trains sur le tronçon central est fixé, les horairistes établissent alors les rafales, c’est-à-dire qu’ils répartissent les trains entre les branches de la ligne, toujours en prenant en compte les capacités des infrastructures et les besoins des voyageurs.

Ce processus, que nous détaillerons dans un prochain billet, correspond ainsi à l’élaboration d’un graphique horaire.

L’adaptation en revanche, c’est le fait d’adapter justement une offre de référence pour prendre en compte des évolutions temporaires ou non de la situation de la ligne. On distingue deux types d’adaptations : les adaptations à long terme, c’est-à-dire la modification définitive de la grille,  comme la nouvelle grille qui prendra en compte la 4ème voie de Cergy par exemple, et les adaptations temporaires, liées aux travaux (que ce soit pour de la maintenance ou  des projets comme la construction de la gare de Noisy Champs pour la ligne 15 du Grand Paris). Ces modifications peuvent être visibles ou non pour les voyageurs. Par exemple, la prise en compte de la 4ème voie sera transparente pour les voyageurs (même si elle améliorera les conditions d’exploitation, elle ne modifie pas la circulation des trains avec voyageurs), alors que les travaux de Noisy Champs ont nécessité une interruption entre Noisy le Grand et Torcy sur plusieurs jours.

L’année dernière par exemple, 61 adaptations de l’offre ont été produites à la DLA ! Mais nous y reviendront dans un prochain billet.

D’ici là, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires, comme d’habitude.

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • Seb pasc

      Bonjour ,
      Je ne comprends pas pourquoi la gare de val d’Europe est aussi mal desservie ( la plus mal de la branche Est avec en moyenne 1/4 À 1/5 des trains du tronçon central … )
      Il s’agit pourtant d’une Très grosse zone urbaine avec toujours plus de monde . Extension du centre commercial + énormément de livraison de logement.

      Merci pour vos éclaircissement car j’ai beau chercher je ne comprends pas.

      Cordialement
      Sébastien

      • Sophie

        Bonjour Seb,

        Concernant la desserte de la gare de Val d’Europe, du fait des infrastructures de la ligne notamment sur la branche de Chessy, les trains ne peuvent pas s’arrêter dans plus de gares. Un choix a été fait en fonction des flux de voyageurs dans chaque gare.

        Notez qu’aujourd’hui, Val d’Europe est autant desservie qu’avant en direction de Paris et l’est deux fois plus en direction de Chessy.

        J’ai évoqué ce sujet dans les différents billets sur la refonte publiés sur le blog:
        – un premier bilan sur la refonte publiéhttps://rera-leblog.fr/refonte-horaires-premiers-resultats-encourageants/
        -Une brève dans un billet entre les lignes https://rera-leblog.fr/entreleslignes-juin-2018/

        J’ajoute que des adaptations sont envisagées suite aux derniers comptages des flux de voyageurs qui ont eu lieu fin 2018. Je reviendrai vers vous très prochainement à ce sujet.

        Bien à vous,

        Sophie

    • Suivi

      Bonjour, j’ ai remarqué qu’en heure de pointe vous faites rouler des trains à vide entre Rueil et la Défense.

      Je pense au cas typique, les trains se vident quai B à la Défense pour repartir en WW jusqu’a Rueil. Ils seront reçu quai A (le quai vers MLV). Il repart a l’ouest avec des voyageurs.

      Après il y a le même système dans l’autre sens. Les trains en provenance de l’Est arrive à Rueil avec des voyageurs pour se positionner quai B. Il repart vers l’est en WW jusqu’a la défense.

      C’est train sont tous prévus sur la grille horaire. Alors pourquoi pas les rendre omnibus ou au pire semi-direct entre ses gares. Je suis conscient que la circulation en WW peut vous faire gagner quelques minutes pour tourner le train à Rueil. Mais il sont quasiment tous le temps à l’heure voir même en avance.

      Si vous voulez plus de précisions, je vous invite a regarder RATP.fr, horaire, RER A.

      • Sophie

        Bonjour Suivi,

        Les circulations se font ainsi pour des questions de gestion de flux des voyageurs à Rueil : les trains partant de Rueil en direction de Paris partent tous du quai A ou du quai 1 et ceux qui vont en direction de Saint Germain du quai B et du quai 2. S’il y avait des départs en alternance des quais A et B à Rueil pour Paris, cela génèrerait des flux risqués sur les quais de Rueil qui est la plus grosse gare de toutes les branches de l’ouest.

        Bien à vous,

        Sophie

    • Pépiniériste

      Sophie,
      Pour ma part, je suis plutôt satisfait de la « nouvelle » (enfin, c’était il y a 18 mois quand même) puisque les trains s’arrêtent plus fréquemment dans « ma » gare, sachant qu’on parlait de tellement bas qu’il n’était pas difficile d’améliorer.
      Une remarque si vous le permettez concernant la « co-construction de ces horaires avec les élus riverains et les associations d’usagers ». Il a été parfaitement établi sur d’autres fils de ce blog, témoignages des associations à l’appui, que le terme de co-construction est clairement exagéré. Au mieux, les associations peuvent formuler des souhaits qui seront satisfaits…ou pas.
      Quant aux élus, je crois que le mien attend toujours la réponse de Laurent Probst, DG d’IdF Mobilités à sa lettre proposant des aménagements sur les quais de la gare de Neuilly Plaisance pour que les usagers de Bry sur Marne attendant le prochain train puissent s’abriter et être informés des horaires de passage (n’hésitez pas à transmettre ce post à M. Laurent Probst).
      Bien à vous

    • NICO 73

      Bonjour,

      Comment peut-on expliquer qu’il y ait plus de RER A sur le tronçon st germain que Cergy alors que le rapport voyageurs/rer est inégal, idf mobilités donne son accord au grille horaire mais c’est un peu n’importe quoi

      Cordialement

    • Marsinval

      Le changement d’horaires du 10 décembre à allongé mon temps de parcours de 20 minutes en moyenne, souvent plus d’une demi heure. La régularité est toujours aussi lamentable. Du coup j’ai repris ma voiture. (1h10 pour 46 km contre 1h30 en RER quand tout va bien, ce qui est rare).

    • cyrCergy95

      Adaptation a l’evolution demographique.
      Sur la branche Cergy ca construit a tour de bras (Acheres, Conflans, Neuville et Cergy) des immeubles de 8 etages sortent de terre tout les mois, la population explose,

      et que dit l’adaptation de idfm, ratp, sncf, PLUS DE MONDE = MOINS DE TRAINS tout est normal.

      Mais par contre se dire que passer un train aux 5 mins en HDP (A +L3), et je ne sais plus combien de secondes dans le troncon central, on y arrive pas du coup on enleve des trains et principalement ceux de la branche deja surchargée. Cherchez l’erreur.

      Et pourtant les assos etaient pour cette refonte, et moi le premier, mais au final 18 mois plus tard on voit peu de changements, toujours autant de problemes indepedants de la volonté des operateurs … les pannes de train c’est tout les jours, et quand c’est pas les trains c’est les aiguilles ou les feux de la zone de non droit d’acheres qui petent, mais ca fait 10 ans que vous coupez la circulation tous les soirs ou presque pour faire des travaux dont on attends les effets …

      Cyrille
      Asso Plus De Trains Référent Cergy

    • J.GABORIAUD

      Arrêtez avec vos nouveaux horaires notamment sur l arret d un train sur 2 au val d Europe qui nous empoisonne la vie de tous les jours. Il me semble que lors de problèmes sur la ligne il est censé s arreter a toutes les gares. Pourquoi ce soir vers les 18h30 19h00 suite à malaise voyageur à nation on a du attendre longtemps a châtelet. Et au lieu de s arreter partout on ne change pas conclusion l attente est doublee pour le val d Europe. Lamentable