La ligne et vous

14

Desserte de Val d’Europe : où en sommes-nous ?

19082019

Depuis la refonte des horaires de la ligne, en décembre 2017, vous avez été particulièrement nombreux à pointer du doigt la non-desserte de la gare de Val d’Europe par certains trains, à l’heure de pointe. Des études complémentaires ont donc été menées. En voici le résultat !

Aujourd’hui, vous le savez, certains trains ne desservent pas Val d’Europe aux heures de pointe, en direction de Paris, le matin, et vers Marne-la-Vallée/Chessy, le soir.

PETIT RAPPEL : pourquoi ces trains « sautent-ils » Val d’Europe ?

Un espacement minimum est indispensable entre deux trains. Les non-arrêts dans une gare servent précisément à espacer ou rapprocher des trains. On ne peut pas, pour des raisons de sécurité, faire circuler deux trains trop proches.

Or, sur cette portion de la branche, ils roulent à 120 km/h maximum. Comme  je l’ai expliqué en commentaire à certains d’entre vous, pour les trains c’est la même chose que pour deux voitures qui roulent sur une autoroute : plus ils vont vite, plus la distance de sécurité entre les deux doit être importante !

Il faut aussi prendre en compte les temps de retournement des RER et la capacité d’un terminus à accueillir des trains qui se suivent de manière très rapprochée, car la manœuvre en elle-même prend du temps.

Aussi, en l’état actuel des infrastructures sur la ligne A, il nous  a fallu prévoir des non-arrêts quand la fréquence des trains est la plus élevée, c’est-à-dire à l’heure de pointe. Ce choix a été fait en fonction des comptages de référence au moment de la refonte des horaires.  Dans le sens de la pointe (vers Paris le matin et vers Chessy le soir), le non-arrêt concerne donc la gare de Val d’Europe et celle de Bussy-Saint-Georges, dans le sens inverse.

LA SITUATION ACTUELLE

Quand on est sur le quai et qu’on voit un RER A passer sans s’arrêter, c’est une réalité frustrante. Pourtant, comme je vous l’ai d’ailleurs indiqué sur le blog à plusieurs reprises, les experts concepteurs des horaires de la ligne et ceux en charge de l’analyse de l’exploitation sont formels : les délais entre deux trains à Val d’Europe, y compris en pointe, sont meilleurs qu’avant la refonte.

L’analyse des résultats a été présentée aux élus des territoires de la ligne A, le mardi 28 mai. Elle précise que le temps de trajet s’est même amélioré sur la branche avec la refonte :

  • Le matin : -4 minutes entre Chessy et Châtelet en direction de Paris (identique dans l’autre sens)
  • Le soir : -1 minute entre Chessy et Châtelet dans les 2 sens.

De fait, dans le sens de la pointe, tant sur le temps d’attente moyen entre deux trains, que sur les temps de trajet jusqu’à destination, la situation s’est légèrement améliorée ou est restée identique pour les clients de Val d’Europe (et pour les autres gares la situation s’est parfois fortement améliorée, par exemple à Bussy et Chessy, avec une augmentation significative de la desserte). Dans l’autre sens, l’amélioration de la desserte est même très significative, +66% de trains en plus (on passe d’une dizaine à une vingtaine de trains matin et soir).

RÉSULTATS DES COMPTAGES

Le nouveau comptage, réalisé en novembre 2018, a montré que la fréquentation (voyageurs montants et descendants) est désormais comparable entre Val d’Europe et Bussy, à l’heure de pointe du soir en direction de Chessy. On ne peut pas justifier l’inversion de la desserte actuelle (déshabiller Bussy pour habiller Val d’Europe n’aurait pas de sens). Cependant, ce constat nécessite de regarder de près comment trouver des marges de manœuvre pour améliorer malgré tout la desserte de Val d’Europe précisément le soir.

Le matin et le soir dans l’autre sens, en revanche, les flux restent du même ordre que ce qui avait été mesuré précédemment (cf. encart en fin de billet « Une solution qui n’est pas transposable le matin »). L’offre actuelle est donc adaptée.

UNE DESSERTE SYSTÉMATIQUE DE VAL D’EUROPE LE SOIR A LA RENTRÉE!

De fait, des marges de manœuvre nouvelles arrivent prochainement avec la mise en service de positions de garage supplémentaires à Chessy, qui doit intervenir au second semestre 2019.

L’avantage de ces nouvelles infrastructures, c’est que cela va améliorer la gestion des circulations en la rendant plus fluide. C’est ce que nous avait expliqué Nathalie, cheffe de régulation, quand je l’avais interrogée l’an dernier: « Les infrastructures en terminus sont exploitées au maximum tout au long de la journée. C’est pour cela que l’on a des voies de garage qui sont en construction sur Chessy. Donc, pour l’instant, on envoie les trains se garer à Torcy, là où il y a de la place. Cela nécessite un temps de retournement supplémentaire, qui peut entraîner des « bouchons de trains » à l’entrée de la gare.» D’autant qu’il faut s’assurer que le train est bien vide, puisqu’il va sur le zones de garage !

Plus de places à Chessy, donne donc la possibilité d’y garer des trains supplémentaires, mais aussi plus de souplesse et de flexibilité pour retourner les trains au terminus. Cela va permettre à tous les trains de la pointe du soir, dans le sens Paris ->Chessy, de desservir systématiquement et Bussy et Val d’Europe à compter de la rentrée.

Pour rentrer un peu dans le détail de ce qui rend finalement possible cette amélioration, avec l’arrivée des positions de garage supplémentaires (uniquement en direction de Chessy):

  • Le soir, l’intervalle entre les trains est plus important, donc un train peut arriver avec plus de retard que le matin au terminus par rapport à son horaire, sans gêner le train de derrière.
  • Avec la nouvelle offre, les temps de retournement ont été mieux adaptés aux besoins de la ligne. On grignote sur cette marge de manœuvre pour permettre des arrêts supplémentaires à Val d’Europe. C’est moins gênant le soir que le matin : le soir, la circulation et les flux de voyageurs en direction de Paris sont beaucoup moins denses. De fait, la charge des trains n’est pas aussi critique et les petits retards au départ du train se rattrapent plus facilement.

Le soir, en direction de Chessy, une partie des trains ne retournent pas dans l’autre sens, mais pourront se garer directement à Chessy dans les fameuses nouvelles voies de garage. Comme les trains vont stationner, un éventuel retard n’a pas d’impact sur le départ du train suivant qui repart (pas de problème de temps de retournement trop court).

 

UNE SOLUTION QUI N’EST PAS TRANSPOSABLE LE MATIN

Le matin, en revanche, les comptages soulignent que les besoins sont différents : les flux en direction de Paris restent plus importants à Bussy qu’à Val d’Europe. De plus, les contraintes des infrastructures de la ligne font que le matin, il n’y a en fait malheureusement pas de solution. Aux heures de pointe, l’intervalle entre chaque train est réduit au minimum pour pouvoir transporter un maximum de voyageurs. Si l’on modifie l’offre du matin, on touche précisément à l’intervalle entre les trains sur la branche. En rapprochant les trains, on réduit la marge et donc le risque qu’ils se gênent au moindre incident. Cela engendrerait également une mauvaise répartition des flux entre les trains avec des trains beaucoup plus chargés que les autres et qui ralentiraient toutes les circulations. Au final,  cela nous obligerait à supprimer des trains beaucoup plus souvent qu’avec l’offre actuelle.

À lire également

La ponctualité du RER A : on parle de quoi ?

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • xben

    Pour le comptage de fréquentation en gare de Val d’Europe, a-t-il été pris en compte le fait qu’en sortie de gare, de mon expérience au moins 50% des gens ne badgent pas à la sortie 2 côté Montévrain car la grille est en permanence grande ouverte et aucun guichet de ce côté. Les usagers pour gagner 2 secondes semblent préférer passer par là plutôt que les portiques.. à notre désavantage pour tous si la fréquentation est ainsi mal estimée!

    • Sophie

      Bonjour,

      A quel portique faites-vous référence ?
      Pour y être allée à plusieurs reprises, je n’ai pas vu de portique ouvert.

      Bien à vous,
      Madyson

      • xben

        Il s’agit de la sortie 2 côté Montévrain (pas côté centre commercial Val d’Europe/Serris), quai des trains en provenance de Paris en direction de MLV.
        C’est une porte pour les bagages/poussettes. Si elle n’est pas déjà grand ouverte, il semble qu’il suffit de la tirer pour passer.
        Il n’y a pas de guichet de ce côté, que des machines automatiques, donc pas de personnel pour surveiller.

        Je prend ce trajet plusieurs fois par semaine, j’ai constaté le comportement des usagers à cet endroit pendant plusieurs années.

      • Brijoudu93

        Bonjour madison
        Merci pour vos réponses pendant l absence de Sophie
        Je pense que xben parle de la sortie en queue du quai quand on arrive de paris (donc pas la sortie centre commercial val d Europe) effectivement le portique pour passer les poussettes et les PMR est très souvent ouvert donc défavorable pour les usagers qui payent leur pass navigo

  • Brijoudu93

    Merci pour ces explications fort détaillées
    N étant pas totalement béotienne j ai bien compris l argumentaire des têtes pensantes derrière leurs écrans et leurs graphiques ( d ailleurs je e suis toujours demandé si ils étaient confrontés à la réalité de l usager lambda) je ne suis pas persuadée que les explications mettent du baume au cœur du voyageur qui sur le quai de val d Europe bondé voit passer sans s arrêter un rer pratiquement vide mais bien entendu ça n est que mon avis
    Encore merci pour ces explications détaillées qui ont le mérite d exister
    Bonne journée

  • RATP94

    Dommage que toutes les gares ne puissent pas en bénéficier

  • Zefi

    Bonjour,
    On parle de la sortie côté hôtel IBIS, il y a a gauche une porte métallique et tous les soirs il y a toujours une personne qui l’ouvre avec un coup de pied ou épaule … Par conséquent une grande partie des voyageurs ne badgent pas en sortie.
    A noter que c’est souvent la même chose le matin mais de l’autre côté.

    En tout cas merci pour les trains en plus le soir 😉

    Bien cordialement,

    • Sophie

      Bonjour,

      Après renseignement, cette porte est en réalité une porte uniquement destinée au service ou aux voyageurs désirant passer avec une poussette par exemple (après avoir validé leur titre de transport auprès de l’agent de gare).
      Le reste des voyageurs n’est en effet pas autorisé à y passer, il s’agit donc d’une fraude. Sachez qu’un agent effectue un tour complet de la gare minimum trois fois par jour et que les voyageurs pris sur le fait sont amendables. Si vous la constatez ouverte, n’hésitez pas à aller la fermer ou à prévenir l’agent de gare.
      Enfin, notez que le comptage n’est pas effectué uniquement en fonction des clients validant leur titre de transport, mais également à travers des opérations de comptage physiques. Les données ne sont donc pas faussées.

      Bien à vous,
      Madyson

  • jbsg

    Bonjour,

    Merci pour cette évolution de desserte enfin favorable à Val d’Europe.

    Qu’en est-il de la phase 2 des travaux de ces installations de retournement à Chessy ? Sont-ils toujours bien pour 2022 ?
    Il faut aussi souligner qu’il n’y a aucune résidence de conducteurs à MLV-Chessy ce qui pénalise aussi la ligne au-delà de Torcy ; 27 ans après l’ouverture de la ligne . La résidence de Torcy a même été agrandi.
    Le phase 2 inclut enfin un attachement (résidence) de conducteurs . Cela permettra des prises de services à Chessy et améliorera la régularité et desserte de cette fin de ligne .
    Merci

    • Sophie

      Bonjour,

      Les études du bénéfice de ces travaux sont en cours. La planification de la phase 2 va dépendre de ces résultats.
      Sachez également que l’absence d’attachement de conducteurs ne pénalise pas le fonctionnement de la ligne, le fait qu’il y en ai un à Torcy assure le bon fonctionnement de la branche MLV dans sa globalité.
      Il en est de même pour la branche Boissy ou la branche Saint-Germain, sur lesquelles les attachements ne sont pas en bout de ligne.

      Bien à vous,
      Madyson

  • Julien77144

    Bonjour,

    Pour info, la personne réalisant le comptage physique est en réalité un stagiaire de 3eme qui joue sur son smartphone devant les deux portiques ouverts.

    Meme si aujourd’hui, nous sommes ravis de ce retour à la normale, il reste agaçant de se dire qu’attendre sur le quai de Bussy était depuis deux ans, devenu un quotidien pour l’ensemble des habitants des communes desservies par la station val d’Europe, à cause de décisions qui semblent être basées sur des statistiques inexploitables.

    Cordialement

    • Milo (Community Manager RER A)

      Bonjour Julien

      Il faut savoir que les données de flux voyageurs sont issues de différentes sources : comptage des voyageurs et enquêtes, données de validation, comptage vidéo. Le recoupement de ces différentes sources d’info permet d’obtenir les données les plus fiables possibles.

      Bien à vous,
      Milo

  • Paulo

    Bonjour Sophie (ou Milo),
    J’ai deux Questions :
    Est-il normal que les horaires valables à partir du 2 septembre sur le site de RATP.fr les fiches horaires PDF ne mentionnent pas l’arrêt de Val d’Europe à l’heure de pointe du soir ? Il y aura-t-il un arrêt supplémentaire à Bussy Saint Georges dans le sens Chessy > Paris ?

    • Milo (Community Manager RER A)

      Bonsoir Paulo,

      Effectivement, je vous confirme que c’est une erreur. Je l’ai bien remonté et ce sera modifié sous peu !

      Merci pour votre œil !

      Bien à vous,
      Milo