Découvrir

32

La ponctualité du RER A : on parle de quoi ?

26062019

Lundi 3 juin, 18 mois après la mise en œuvre d’une nouvelle grille horaires, les deux exploitants du RER A, SNCF et la RATP, et l’autorité organisatrice des transports dans la région, Ile-de-France Mobilités, ont présenté les résultats de la ligne aux élus et aux associations : depuis 2017, la ponctualité de la ligne A s’est améliorée de 7 points pour atteindre 93.5%* en 2019.

Mais concrètement, à quoi correspond ce chiffre ? A la lecture de certains commentaires faisant suite à la publication de ces résultats sur Twitter, il m’a semblé important d’apporter un éclairage supplémentaire, pour mieux comprendre  à quoi correspondent ces chiffres.

Des résultats encourageants qui se confirment

Les résultats présentés l’année dernière, lors du premier bilan à 6 mois, se confirment en 2019. La ponctualité a continué de progresser en début d’année avec 93.5 % de ponctualité de janvier à mai 2019, pour 89.3 % en 2018 et 85.1 % en 2017, sur la même période.

Concrètement, si l’on analyse les résultats par journées : à fin mai, on compte même 87 journées à plus de 90% de ponctualité sur 104 jours ouvrés. En comparaison, on était à 5 sur 104 à fin mai, en 2017.

Le 3 juin 2019, 18 mois après la refonte des horaires, Ile-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports dans la région, et la direction SNCF et RATP du RER A présentent les résultats 2019 de l’exploitation de la ligne, aux élus et associations.

Indicateur vs ressenti

Pourtant, quand j’ai publié ces chiffres sur Twitter, des clients, dont le ressenti n’est pas nécessairement en phase avec ces indicateurs, n’ont pas manqué de réagir, en posant un certain nombre de questions qu’il  me semble important d’éclaircir ici.

Et, bien entendu, même si le taux de ponctualité s’améliore, nous avons parfaitement conscience de la nécessité de poursuivre nos efforts pour vous offrir les meilleures conditions de transport possibles.

Cet indicateur est calculé dans le cadre du contrat qui lie les exploitants de la ligne, à savoir la RATP et SNCF, à l’autorité organisatrice. Il n’est absolument pas construit pour mettre en valeur nos résultats, mais bien pour nous challenger sur l’ensemble de nos résultats et suivre une tendance sur plusieurs années !

Pour mieux comprendre à quoi correspondent ces chiffres, qui peuvent demeurer assez flous, car complexes (et par conséquent mal compris), je vous propose de reprendre quelques un des commentaires que j’ai pu lire sur Twitter et d’y apporter un éclairage complémentaire.

Retour sur vos commentaires

UN TAUX QUI NE PREND PAS EN COMPTE LES FLUX DE VOYAGEURS AUX HEURES DE POINTE : FAUX

En fait, le taux de ponctualité correspond au nombre de voyageurs par train qui arrivent à destination pour chacune des gares avec un retard de moins de 5 minutes sur leur trajet,  rapporté au nombre de voyageurs total : les trains en retard aux heures de pointe, avec plus de voyageurs, ont donc plus de poids dans le résultat que les trains qui circulent à 5h30 ou à minuit !

D’ailleurs, la distinction heures creuses / heures de pointe était bien représentée dans le graphique qui a été exposé lors du comité de ligne :

 

LES TRAINS SUPPRIMES NE SONT PAS PRIS EN COMPTE : FAUX

Les trains supprimés engendrent forcément du retard supplémentaire pour les clients. Ils sont donc bien pris en compte dans le calcul. Les voyageurs du train supprimé sont tous considérés comme prenant le premier train permettant de rejoindre leur destination.

Par ailleurs, d’autres indicateurs permettent de suivre de façon précise les suppressions : le taux de suppression et la production. Seuls les trains supprimés ou modifiés pour cause de travaux, ayant fait l’objet d’une adaptation du plan de transport communiquée plusieurs jours en amont, ne sont pas comptabilisés.

Encore une fois, tout cela est contractualisé avec notre autorité organisatrice, Ile-de-France Mobilités, avec un système de bonus/malus si nous atteignons, ou non, les objectifs qui nous sont fixés.

LA PONCTUALITE NE PREND PAS EN COMPTE TOUS LES INCIDENTS : FAUX

Le calcul du taux de ponctualité se base sur l’étude des flux de voyageurs sur la ligne. Il permet de retracer de manière très précise les trajets par créneaux horaires. A partir de ces données, une matrice de calcul compare l’offre réelle et l’offre théorique.

Tous les types d’incidents sont donc pris en compte, quelle que soit leur origine, en prenant en compte à la fois les causes des incidents maitrisables comme un incident d’exploitation ou sur les installations, et les causes des incidents non maitrisables comme un actionnement d’un signal d’alarme, un accident de personne…

 

Pour en savoir plus sur le calcul du taux de ponctualité, vous pouvez consulter ce billet de ma collègue Lucie de la ligne D:  cliquez ici

 

UN TAUX DE PONCTUALITÉ QUI N’ATTEINDRA JAMAIS 100% : VRAI

Effectivement, les comptages réalisés en 2018 ont révélé une nouvelle hausse de la fréquentation de la ligne A, avec désormais  1,4 million de voyages quotidiens.

Aussi, quand on parle de 10 % de voyageurs impactés, ce sont bien 140 000 voyageurs qui sont arrivés avec plus de 5 minutes de retard à destination… Avec un tel flux, une ligne aussi longue, malheureusement, les incidents « non maitrisables », sont très divers et inévitables: pannes techniques, malaises voyageurs, un arbre tombé sur les voies après une tempête ou d’une gêne à la fermeture des portes…

Mais bien évidemment, notre objectif reste toujours d’améliorer au maximum la fiabilité de l’exploitation de la ligne.  C’est  dans cette perspective que sont mis en place les différents projets de modernisation, dont je vous parle depuis 3 ans maintenant sur le blog : chantiers de renouvellement des voies et du ballast dans Paris, pilotage automatique, la création d’une 4è voie à Cergy le Haut, refonte de la grille horaire ou encore le centre de commandement unique… La plupart de ces projets s’inscrivent dans le cadre du schéma directeur de la ligne.

 Pour en savoir plus : consultez l’interview d’Ivan Tixier sur ce sujet, en cliquant ici.

 

* Ce résultat correspond au cumul des 5 premiers mois de l’année (janvier-mai 2019).

À lire également

REFONTE HORAIRES : DES RESULTATS ENCOURAGEANTS MAIS PAS (ENCORE) EXCELLENTS

Refonte horaires : premiers résultats encourageants

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • Marine95

    Bonjour Sophie,

    Comme déjà indiqué dans plusieurs commentaires, il arrive fréquemment que les usagers ne puissent pas tous monter dans un train, après un train supprimé notamment. Et cela n’est absolument pas pris en compte dans vos statistiques.

    • Sophie

      Bonjour Marine,

      Comme je l’ai expliqué ci dessus, en fait il s’agit du taux de ponctualité pour les voyageurs, donc les trains supprimés s’ils retardent certains voyageurs sont bien pris en compte!

      Bien à vous,

      Sophie

      • Stephane

        Sophie, je pense que vous comprenez mal ce que veut dire Marine.
        Quand vous dites que les trains supprimés sont pris en compte, vous voulez dire que vous donnez comme heure d’arrivée aux voyageurs retardés celle du train suivant mais, quand une partie d’entre eux ne peut pas monter dans le suivant car il y a saturation de l’espace, pouvez-vous le savoir et en connaître le nombre et les compter comme arrivant par le train encore suivant ?

      • Marine95

        Ravie d’avoir une réponse
        J’ai bien lu qu’il était écrit que c’était pris en compte cependant vous dîtes que lorsqu’un train est supprimé, on part du principe que tous les voyageurs prennent le suivant. Or tous les voyageurs ne peuvent monter dans le suivant et certains se retrouvent à devoir attendre plusieurs trains avant de pouvoir monter

      • Stephane

        Sophie, pourriez-vous nous apporter une réponse ?

  • Brijoudu93

    Bonjour Sophie
    Et merci pour ce retour
    Le ressenti et la réalité sont très différents bien entendu
    Les chiffres et statistiques sont fixes et figés alors que notre ressenti est plus « vrai «  comme je l écris souvent j ai la chance de ne plus avoir à prendre les transports régulièrement mais j avoue que la semaine dernière ça a été coton entre le signal d alarme tiré de façon exagérée les personnes sur les voies et le début de cette satanée canicule dont tout le monde parle j ai trouvé que l exactitude n était pas ce qui qualifiait en premier notre chère ligne A mais sans doute n est ce que mon ressenti
    Bonne journée à tous les usagers

    • Pépiniériste

      Bonjour Sophie,

      Qu’en est-il d’un train du matin (mettons 5h42 à Bry-sur Marne direction Paris) qui passe à 5h53 (retard de 11 mn donc) et qui met 30 minutes (soit la durée « normale ») pour arriver à la Défense? Est-il considéré comme « ponctuel » puisque ses passagers ont mis 30 minutes pour faire le trajet ou « non ponctuel » puisque ces passagers sont arrivés avec 11 minutes de retard par rapport à l’heure d’arrivée programmée sur la base de l’heure de départ normale?

      Je me permets de poser cette question car au point dit de services et d’information de Bry, on vous répond plus ou moins aimablement, mais avec beaucoup de sérieux, que les horaires papier affichés en gare ne veulent rien dire (sic) et que ce qui compte c’est le temps entre deux trains…A la limite, c’est un discours audible pour les heures de pointe et sur le tronçon central quand les trains passent toutes les 2 ou 3 minutes. Mais hors tronçon central et aux heures plus creuses, c’est tout à fait discutable…

      Bien à vous

      • ChuppyLulu

        Bonjour Pépiniériste,

        Dans votre exemple, le train sera bien considéré dans les statistiques comme ayant un retard de 11 min.

        Le cadencement est bel et bien important, mais n’est effectivement valable que si l’intervalle entre deux trains est faible / ou si incident majeur (type accident grave) justifie que l’horaire ne soit pas tenu, l’important étant dc d’assurer une desserte régulière ds chaque gare.

  • Nico73

    Ponctualité branche par branche ce serait interessant mais je crois que c’est trop demander, il y aurait de très grosses différence notamment direction st germain/ poissy/ Cergy

    Cordialement

  • Merci pour ce moment

    Bonjour,
    Situations encore très sympas ces derniers jours : entre vendredi avec une circulation des RER réduite, mardi début de soirée où plus aucune signalisation ne fonctionnait et ce matin, l’apothéose ! Départ St Christophe : on nous annonce que les RER sont terminus La Défense. Mais qu’il vaut mieux, pour voyager plus rapidement, prendre le train jusqu’à St Lazare. Vu la durée du trajet (+ de 45 mn tout de même), et bien qu’un RER ait été supprimé (oui, il y a déjà des soucis, autant en ajouter un de plus), je décide d’attendre 20 mn le prochain RER. On nous annonce plusieurs fois qu’il est terminus La Défense.
    Mais une fois sur le pont de Nanterre, surprise : terminus Nanterre Préfecture ! Et pas sur le bon quai, trop cool la remontée de cette gare pour arriver enfin sur le bon quai, RER qui arrivent blindés, bref du grand art, comme vous savez si bien le faire.
    Annoncer dès le départ que ce RER serait terminus Nanterre Préfecture aurait engendré moins d’affluence sur Nanterre, non ? Les gens, dont moi, auraient du coup pris le tortillard jusqu’à St Lazare.
    Et stop avec vos autocollants nous demandant de laisser les fenêtres fermées. Vu le monde au cm2 dans chaque wagon, la ventilation est inexistante, il fait plus de 40°, comment voulez-vous éviter les malaises ?
    Je sais que vous êtes navrée pour tous ces désagréments, et moi je suis navrée qu’aucun élu ne pousse un vrai coup de gueule pour ces tracas au quotidien, pour des déplacements réduits à néant le soir, etc.
    Bonne journée.

    • Sophie

      Bonjour Merci pour ce moment,

      En effet, il y a eu 3 accidents graves de personnes en 3 jours malheureusement sur le RER A. Ce matin, à l’heure de pointe, l’incident a nécessité une interruption de circulation entre Vincennes et Auber.

      De plus, en même temps, sur la Ligne 1 du métro, un problème sur une porte palière, et sur la Ligne 14, un voyageur malade ont également fortement perturbé le trafic. Je suis navrée pour ces difficultés. Bien à vous, Sophie

  • ml

    Bonjour Sophie,

    Suite aux divers accidents de ce matin nous avons du débarquer du train a la station Joinville le pont.
    Sachant que la nouvelle ligne 77 opérait j’ai pensé pouvoir la prendre afin de rejoindre Gare de Lyon.
    Malheureusement lorsque je suis arrivé sur place le système d’information ne marchait pas ensuite j’ai du attendre 20 minutes un bus dans lequel je ne pouvais pas monter car nous étions bien trop nombreux à attendre.

    Un deuxième bus n’arrivant pas j’ai repris le RER dans l’autre sens afin de rejoindre st maur créteil et prendre le TVM pour rejoindre la ligne 8 à Créteil université.

    Ceci appelle je pense plusieurs questions :

    Pourquoi faire descendre des centaines de personnes à Joinville le Pont et non pas à St Maur Créteil si il y à un bus tous les 15-20 min pour relier Paris alors que les TVM fonctionnent très bien lors des grèves?
    Pourquoi n’y avait t-il pas de bus 77 en nombre suffisant sachant que le premier accident avait été déclaré une heure avant?
    Enfin pourquoi lorsque que j’explique à une de vos équipes que ceci n’est pas acceptable, ils me répondent « bonne journée Monsieur » au lieu de « nous sommes désolés »

    Si nous pouvons constater une nette amélioration de la ponctualité sur la branche de Boissy du fait des nouveaux horaires, je constate que dès qu’un problème survient sur la ligne il n’existe aucune coordination au sein de la Ratp/Sncf pour nous acheminer vers Paris.

    En conclusion pourrions vous nous décrire les futures actions concrètes que vous allez mettre en place afin que cette situation ne se reproduise plus.

    Cordialement

    • Sophie

      Bonjour ml,

      Effectivement, ce matin, un accident de personne s’est produit un peu après 7h30 en gare de Nation et a nécessité une interruption de la circulation des RER A entre Auber et Vincennes… Cela tout simplement parce que pour retourner des trains il faut des infrastructures spécifiques. Précisément, à Vincennes, en pointe, tous les trains en provenance de Boissy et Marne la Vallée ne peuvent pas être retournés… Il y en a trop!

      Mes collègues en charge de la circulation des trains, en cas d’incident, doivent donc compter sur les gares de Joinville (pour la branche Boissy) et de Noisy-le-Grand (pour la branche MLV) qui disposent d’infrastructures adaptées pour retourner les trains en complément de Vincennes.

      C’est la raison pour laquelle votre train s’est arrêté à Joinville. Malheureusement, en cas d’incident comme ce matin, le flux de voyageurs est beaucoup trop important pour qu’un bus (même renforcé), puisse absorber l’ensemble du trafic reporté.

      Je comprends les difficultés que vous avez rencontré, à Joinville comme sur le reste de la ligne, comme en témoignent les images qui circulent sur les réseaux sociaux depuis ce matin malheureusement…

      Ce matin, d’autres trains continuaient néanmoins jusqu’à Vincennes et nos agents, y compris les conducteurs, étaient mobilisés pour vous aider et vous orienter au mieux.

      Bien à vous,

      Sophie

    • Pepinieriste

      @ml
      En fait, les personnels de la RATP, si ils etaient correctement formés à la relation clients devraient plutôt vous repondre: « au nom de la RATP, je vous prie de nous excuser pour tous ces problèmes ».
      Sauf qu’on en est rendus à un stade ou, avec nombre d’entre eux, simplement et poliment signaler un problème ou demander une explication est vécu comme une quasi-agression…
      L’autre jour, j’ai signalé à La Defense que de nombreux escalators étaient en panne et on m’a repondu: « quand votre frigo est en panne, il est en panne. C’est pareil pour les escalators » (sic) d’un ton bien énervé des 6h30…

  • Pepinieriste

    Sophie,
    Concernant la ponctualité, mon ressenti est celui d’une amélioration limitée entre 2017 et 2019, à pondérer évidemment par le fait qu’elle a été obtenue grâce à une réduction du nombre de missions et donc d’une augmentation des usagers circulant dans des conditions déplorables, entassés les uns sur les autres.
    Concernant le chiffrage de cette ponctualité, il est difficile de faire croire à un usager lambda effectuant 5 allers-retours quotidiens (donc 10 trajets) de son domicile a son travail du lundi au vendredi qu’un seul de ces 10 trajets hebdomadaires, en moyenne, va enregister un retard de plus de 5 minutes.
    Pour ma part, j’effectue assez régulièrement ces 10 trajets par semaine, dont au moins la moitié hors heures de pointe et mon ressenti sur la ponctualité est plutôt de 60 à 70% mais certainement pas supérieur à 90%.
    Je vous ai demandé sur ce fil comment étaient pris en compte dans le calcul de la ponctualite les trains en retard de plus de 5mn au passage en station A mais faisant le trajet de A vers B dans le temps imparti. A ce stade, je nai pas reçu de réponse…Apprécierais d’en avoir une.
    Un autre usager sur un autre fil vous a indiqué etre reste une heure a attendre son train et vous lui avais répondu que pendant ce temps trois trains étaient supposément passés d’après les feuilles d’exploitation.
    Des lors, on peut comprendre les commentaires de certains sur la fiabilité et la signification de vos chiffres « officiels »…

  • K7512

    Utilisant LA ligne A tous les jours entre Gare de Lyon et Val de Fontenay, il y a je trouve du mieux depuis le refonte des horaires. Nous sommes Quand même nombreux dans ce sens, bien moins il est vrai Que direction Ouest.

    Mais au moins, les trains sont moins chargés et il y a plus de trains. Ce qui n’était pas le cas avant décembre 2017.

    JE remarque par contre Que LA propreté des trains le matin n’est plus au rendez-vous surtout Dans les MI2N. Le RER A est une ligne complexe à exploiter on le consent mais LA RATP devrait songer à améliorer l’information voyageurs.

    Le 03/07 j’ai reçu LA notification de l’interruption de trafic à 08h30 alors qu’il était inscrit que le trafic était interrompu depuis 7h38.

    Si on reçoit cette notification en décalé, nombreux sont les voyageurs qui se rendent dans leur station de départ habituelle.. Alors le flux de voyageurs augmente au lieu de prendre un itinéraire alternatif.

    A Vincennes, exemple des agents dépassés. Il aurait été préférable de séparer les fluxs Dans LA Gare dès trains terminus et ceux repartant pour Boissy ou MLV pour plus de fluidité.

    Aucune annonce pour les départs des trains avant de descendre sur les quais du coup impossible de connaître la direction des trains sauf si vous êtes à bord Avec l’annonce du conducteur.

    Pas d’agent pour fluidifier le hall de la gare. C’est là qu’il faut agir en bloquant l’accès temporairement afin de laissée sortir les voyageurs terminus. Et ensuite indiquer la direction du prochain train au départ.

    JE pense que c’est là où LA RATP manque de savoir faire. Même s’il est compliqué de gérer tout ce flux on s’en doute. Surtout que LA Gare de Vincennes est très dangereuse lorsque les quais sont pleins..

    JE pense que LA solution serait l’installation de portes palières sur le tronçon commun pour une meilleure régularité même si le coût serait important. Mais pour savoir de bons chiffres il faut se donner les moyens.

  • cliente244

    Bonjour Sophie,

    Pourrions nous avoir un retour sur la semaine Catastrophique que nous venons de vivre ?
    pas un jour sans mettre plus de 2 heures pour faire 5 stations dans un chaos indescriptible.

    Ce matin, débarqués à Fontenay sous bois avec pour mission de rejoindre son lieu de travail comme on peut, sachant que l’écran indique une reprise du trafic vers 10h30 sans autre annonce

    Il me semblais avoir compris qu fil de ce blog que des leçons étaient tirées des précédents incidents et autres accidents mais force est de constater que les process mis en place ne permettent pas une gestion de crise satisfaisante; Des centaines de témoignages sur les réseaux sociaux s’en font écho. cela reste calamiteux

    vous ne pourrez jamais empêcher les problèmes de surgir mais les anticiper et prendre le contrôle quant ça arrive font partie du job.

    Encore une fois c’est par ce que nous payons chaque mois le navigo que nous réclamons le droit de voyager dans des conditions non pas royales mais acceptables.

    • Merci pour ce moment

      Et c’est encore la fête ce vendredi 17h. Pas indiqué en amont, et on monte donc tous dans le RER pour Cergy. Et on se traîne, on se traîne… inadmissible vu déjà les nombreux problèmes rencontrés cette semaine

  • ml

    Sophie, Pépiniériste,

    Je vous remercie pour vos commentaires.

    Je comprends maintenant pourquoi le train doit s’arrêter à Joinville.
    Cependant avec la mise en place de la nouvelle ligne 77 reliant Gare de Lyon vous serez dans l’obligation de renforcer cette ligne lors du prochain accident.
    Sinon nos commentaires et ce blog seraient sans intérêt.

    Nous ne pouvons pas avoir d’un côté une offre renforcée au niveau de Saint Maur Créteil avec le TVM et un bus toutes les 20 minutes à Joinville ou plus de monde descend en cas de besoin.

    Vous avez amélioré la ponctualité sur l’ensemble de la ligne c’est un fait mais vous devez vous concentrer sur l’amélioration de la gestion en cas de crise et nous aider à rejoindre notre lieu de travail en déployant tous les moyens nécessaires.

    Merci d’avance pour votre réponse.

  • Nico73

    Bonjour.

    Merci Sophie pour les statistiques branches par branches RER j’ai bien pris connaissance et je constate comme tout le monde que du côté ouest c’est la branche Cergy qui est le mauvais élève en terme de régularité et ce n’est pas nouveau contenu qu’iL y a un forte affluence sur cette branche de Cergy j’ai l’Impression que rien n’est fait. On verra à terme avec la 4 eme voie de Cergy-le-Haut

    Cordialement

  • Marine95

    Annonce sonore ce matin à Châtelet indiquant des travaux et une interruption de trafic à partir de 21h30 entre Sartrouville et Poissy. Aucune mention de l’interruption sur la branche Cergy.
    Ô joie ! Je me rends tout de même sur le calendrier de l’appli SNCF pour vérifier et… Ô surprise on nous indiquait encore des informations erronées !
    Je suis bien curieuse de savoir quelle va être votre excuse cette fois-ci (en supposant que j’aurai une réponse)

  • Merci pour ce moment

    Bonjour
    Il est 8h45 et voici qu’on nous largue à Achères en raison d’un malaise voyageur ! Comment pouvez-vous en arriver là ? De plus, on nous dit que le prochain train venant de Cergy nous récupère dans 3 minutes. 2 choses :
    – les 3 mn sont sous estimées, notre train restant à quai,
    – il y a peut-être un autre train qui va venir, mais il va sur St Lazare et non sur La Défense.
    Gestion encore une fois calamiteuse.
    Bonne journée

    • Sophie

      Bonjour,

      En effet un malaise voyageur survenu hier en gare de Nanterre Préfecture a nécessité la modification, suppression ou retard de plusieurs missions pendant environ 35 minutes.
      Je suis navrée pour la gène occasionnée.

      Bien à vous,
      Sophie

      • Murakami

        Bonjour,

        vous parlez de régularité. Certes vous êtes les champions du monde dans la régularité de votre incompétence totale à vouloir transporter les voyageurs. La semaine dernière des problèmes énormes mardi et mercredi matin, aujourd’hui rebelote. Le fait d’aller travailler est un vrai calvaire qui ne cesse d’être de plus en plus difficile d’année en année. Je redoute la période des travaux qui commence ce week-end.

        Cordialement

  • Merci pour ce moment

    Bonjour,
    Après la galère de mercredi matin, largués à Achères, à devoir attendre un RER dans lequel il est possible de monter, rebelote ce matin : problème de signalisation sur Vincennes, malaise sur La Défense, et hop, encore plus d’1h30 pour faire Cergy/La Défense.
    C’est génial, ne changez surtout rien, continuez vos travaux qui ne servent à rien, en tout cas certainement pas à l’usager qui subit des conditions de transport inadmissibles.
    Et cessez de nous remercier pour notre patience, nous ne sommes plus patients, nous sommes excédés, usés, agacés de subir des travaux tous les mois de l’année pour un résultat qui se dégrade peu à peu.
    Bonne journée.

    • Pepinieriste

      Ah…j’ai bien fait de prendre mes vacances sur la première quinzaine de juillet. Ensuite auto jusqu’à fin août tellement il n’est pas possible de faire confiance à la RATP…

  • caroroma

    Bonjour Sophie,
    Le moment est venu pour vous de répondre à une question que j’ai déjà posé, à savoir que certains trains au départ de Cergy disparaissent tout simplement des écrans, sur les écrans comme sur l’application « prochains départs » de transilien.com, au lieu d’être mentionnés et indiqués comme « supprimés ». Si vous ne me donnez pas d’explication rationnelle sur ce point, je considérerai que mon hypothèse « pour fausser volontairement les statistiques » est la bonne. D’autre part, je fais remarquer que désormais, pendant toutes les vacances scolaires et les jours qui encadrent des jours fériés (les « ponts » , que tout le monde ne fait pas systématiquement, faut-il le rappeler), ainsi que les grandes vacances, c’est la Berezina au départ de Cergy, avec des incidents et des gros retards inacceptables, qui prennent des heures et des heures à être résolus, alors que nous, nous continuons à travailler ! Problème que nous ne connaissons pas avec les autres services publics tels que les bus de ville par exemple. Vous aimeriez que vous, on vous coupe l’électricité et le gaz chez vous sous prétexte que « c’est l’été ? ». c’est le même raisonnement. Pour l’électricité et le gaz il y a une continuité du service, il devrait en être de même avec les transports. la preuve aujourd’hui encore avec le A coupé jusqu’à 10h30, et inutile de nous dire qu’on peut prendre un itinéraire bis par Pontoise, car il y a un J par heure en ce moment, et un H ou un C toutes les demi-heures, à cela s’ajoute le temps de trajet en bus + le fait qu’on n’arrive pas à la même gare. Proprement scandaleux ! Je paie mon abonnement toute l’année, mon employeur finance mon abonnement, les institutions régionales et départements vous finance, ce n’est pas pour que je perde des heures et des heures de travail. Cordialement

  • gmille

    Bonjour

    Je prends tous les matins les RER partant de Cergy à 8h23, 8h35 ou 8h46. J’ai parfaitement en tête l’heure théorique d’arrivée de ces trains.
    L’heure affichée en gare d’Etoile n’est pas une heure ressentie, c’est l’heure officielle qui me permet de constater que mon train est bien en retard de plus de cinq minutes.
    Sur la branche Cergy, aux heures de pointe, un taux de ponctualité de plus de 90% ! Quels artifices statistiques la SNCF utilise pour arriver à ce résultat ?

    Ranger les pannes techniques dans les événements non maîtrisables, c’est discutable.
    Une telle récurrence de pannes en tous genres, ce n’est sûrement pas la faute à pas de chance..

    Depuis janvier, je pensais que nous étions sur la bonne voie (Pas la 4ème à Cergy, elle est prévue pour 2027) mais sur les dernières semaines, c’est à nouveau, un beau bazar.
    Je vais ranger mon Navigo et prendre ma voiture comme tous les étés.

    Je vous souhaite une bel été

    PS: mon RER ce matin affiche un retard ressenti de 30 minutes,

  • Pépiniériste

    @Chuppylulu et Sophie,
    Dans votre réponse du 9 juillet, je note l’extrait suivant: « Le cadencement est bel et bien important, mais n’est effectivement valable que si l’intervalle entre deux trains est faible / ou si incident majeur (type accident grave) justifie que l’horaire ne soit pas tenu ».
    Il laisse supposer que des trains sont « sortis » des statistiques de ponctualité dans certains cas de figure. Est-il possible de savoir:
    1) Quels sont ces cas de figure?
    2) Qui décide que tel ou tel problème justifie de sortir un train des statistiques?
    3) A quelle part du trafic correspondent ces trains?
    Merci d’avance.
    Bien à vous.