visite du 10 janvier RER A: lieu ou l'on nettoie les trains

Découvrir

5

Visite d’un site de nettoyage de nos trains : le témoignage de Béatrice

15012018

Le 10 janvier, un petit groupe de 4 voyageurs de la ligne (et commentateurs de ce blog) a été invité à visiter les coulisses du RER A : l’un des lieux où l’on nettoie les trains. J’en profite pour laisser la parole à Béatrice, qui y a participé.

 

La propreté dans les gares et dans les trains est un sujet régulièrement évoqué par les voyageurs qui interviennent sur ce blog. C’est également un sujet très important pour nous, évidemment, pour vous proposer des conditions de transport les plus confortables possible.

Aussi, je vous avais présenté l’un des lieux où l’on nettoie les trains, à Rueil, il y a quelques mois (voir le billet : « la propreté notre train-train » : cliquez ici). C’est une visite qui m’avait beaucoup marquée, parce que le quotidien de ceux qui y travaillent est particulièrement difficile, bien sûr.

Lire un article c’est bien, mais aller sur le terrain pour se rendre compte de ce qu’il s’y passe, c’est encore mieux ! C’est la raison pour laquelle, Ruby – l’une de vos interlocutrices sur le fil @RER_A sur Twitter – et moi y avons accompagné un petit groupe de voyageurs, avec lesquels j’avais eu l’occasion d’échanger sur le blog.

En effet, même pour nous, community managers, il est important de pouvoir rencontrer en face à face ceux avec qui avons l’habitude de discuter à travers un écran d’ordinateur.

Nous avons donc rencontré Béatrice, Patrick, Cédric et Christopher. Pour nous accompagner lors de cette visite, les responsables RATP de la propreté de la ligne et de la société prestataire « ONET » étaient présents pour répondre à toutes leurs questions. Forcément, les sujets évoqués ont dépassé le seul thème de la propreté, d’ailleurs le responsable de l’attachement des conducteurs de Rueil-Malmaison y a également participé.

Pour vous raconter cette visite, avec cette fois un autre point de vue que le mien, j’ai pensé qu’il serait intéressant de laisser la parole à une voyageuse. Voici donc le petit compte-rendu que m’a proposé Béatrice après la visite et que je vous restitue tel quel :

« J’ai été très touchée par la convivialité de cette matinée, tant au niveau des invités comme moi que de l’ensemble du personnel d’encadrement qui a mis tout en œuvre afin de nous faire partager leurs diverses expériences professionnelles. J’ai ressenti des personnes aimant leur travail qui pour certains ne doit pas être évident chaque jour. Les personnes travaillant pour la SNCF ou la RATP sont comme nous des voyageurs qui utilisent les transports en commun pour se déplacer et aller travailler, d’où des échanges constructifs puisque nos discours étaient identiques exceptés qu’ils apportaient des explications concrètes à nos questionnements. J’ai été impressionnée par la taille des rames lorsqu’elles sont sur des voies de garage (hors quais), le lavage des rames aux rouleaux à l’eau déminéralisée (dépourvue de tartre) et finition manuelle pour l’avant et l’arrière du train, avec une attention particulière à l’immense pare-brise qui ne doit avoir aucune trace, aucun reflet.

Les chewing-gums sont la bête noire du personnel d’entretien, ainsi que les tags gravés sur les vitres: tout ceci a un coût ! Cet argent gâché à cause du manque de savoir-vivre de certains usagers pourrait être injecté dans des services plus utiles à l’amélioration de notre quotidien puisque des poubelles sont à notre disposition un peu partout au moment où nous descendons de la rame.

J’ai bien enregistré qu’il faut 10 personnes et 1h15 pour nettoyer complètement une rame :  c’est un prestataire de service qui se charge de ces tâches et que des contrôles sont effectués par des agents de la SNCF ou RATP si la prestation n’est pas conforme au contrat, des pénalités sont instaurées.

Concernant la refonte, j’ai compris que le fait de supprimer une rame par heure sur la ligne du RER A Cergy/Chessy/Marne-la-Vallée rendait le trafic plus régulier, plus fluide et donc moins de suppression de rames voire pas de suppression. Les effets se feront sentir dans quelques semaines et des aménagements seront certainement à voir !

Je suis cependant toujours en colère face à l’impunité de certains usagers souvent récidivistes qui connaissent toutes les combines afin de ne JAMAIS payer de ticket de transport, de Pass et encore moins leurs amendes pour infractions. Même les nouveaux portiques ne sont pas efficaces ( ex. Châtelet) c’est un vrai fléau et un énorme manque à gagner. Il serait très urgent de se poser les bonnes questions et de trouver des solutions, j’ai ressenti votre impuissance et cela me désole. Voilà pour ma matinée découverte !

J’ai été enchantée, j’essaierai de refaire ce genre d’investigation si toutefois je suis disponible ! »

 

Ayant reçu de nombreuses sollicitations pour organiser d’autres visites de ce type, je vous confirme que telle est bien mon intention en 2018 !

 

Petit bonus: j’ai filmé une partie du passage du train à la machine à laver. Le voici:

À lire également

[Visite des coulisses du RER A] Rencontre avec ceux qui nettoient vos trains

Le nettoyage d'un train à Rueil

La propreté : notre train-train !

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • Frichty 01

    Bravo pour ce témoignage, soyons tous citoyens et respectueux aussi en nous acquitant du prix pour le service rendu

  • Brijou

    Merci pour ce témoignage

  • Publius

    Bonjour,

    Merci pour ce compte-rendu de visite. J’aurais bien aimé y participer tant la propreté des trains et en général est un sujet très important pour moi. La plupart des trains circulant sur le RER A sont récents et il faut les garder propres. Tous les jours, j’observe des usagers qui mettent leurs pieds sur les sièges, laissent leurs journaux ou leur détritus par terre. Pire, un collègue de travail m’a témoigné qu’une mère de famille a changé la couche de son bébé à l’intérieur d’un wagon. Tout cela résulte d’une impunité grandissante et aussi d’un manque d’éducation flagrant.

    J’observe la même chose à l’intérieur des gares alors qu’il y a des poubelles. De plus, certains fument à l’intérieur des gares alors que c’est interdit même pour les gares en plein air. J’en passe ! La gare de Nation est horriblement sale. Le nombre de SDF ou mendiants est trop important dans les stations.

    Les agents d’entretien font leur travail avec les moyens et les outils qu’on leur donne. Il faut reconnaître leur travail. Malheureusement, ils ne peuvent rien contre le comportement inadmissible de certains usagers.

    C’est une des conséquences de la déliquescence de l’Etat. Comme toujours, ce sont les usagers respectueux qui payent pour les autres. C’est toujours comme ça. Pour que ça change, il faudrait toucher au portefeuilles car il serait vain de chercher à changer les mentalités. On n’est pas anglo-saxons.

    C’est une bonne idée de faire connaître aux usagers les différents métiers en lien avec le RER. Il faut continuer et je suis prêt à participer si d’autres activités sont organisées.

    Bonne année à tous !

    • Sophie

      Bonjour et merci pour ce témoignage.

      C’est bien noté pour une prochaine fois

      Bien à vous

      Sophie

  • Nad82

    c’est une blague depuis vendredi soir (3h pour rentrer même pas en train) , samedi matin et là aussi , interruption, cela devient infernal!!!! Mr Pepy ne va pas s’excusez, c’est tellement habituel ces conditions de trafic!!!