La ligne et vous

2

Le vent l’emportera…

12022020

Fortes pluies, vents violents, chutes d’objets… Pas de doute, nous sommes face à une tempête. Mais que faire face au déchaînement de la nature ?

Les dimanche 9 et lundi 10 février s’est abattue sur la France la tempête Ciara. En plus des trombes d’eau, elle a amené avec elle des vents dépassant les 100 km/h au sol, se plaçant ainsi au degré 10 (tempête) sur l’échelle Beaufort

Qu’est-ce que l’échelle Beaufort ?

Pour rappel, cette échelle mesure l’intensité du vent en utilisant un barème, le degré Beaufort allant de 0 à 12, 0 correspondant à l’indice calme avec des vents en dessous de 1 km/h et 12 correspondant à un ouragan avec des vents dépassant les 118 km/h. Pour les curieux, consultez ci-dessous l’illustration expliquant entièrement les différents degrés de cette échelle.

© Météo-France

 

Vous comprendrez que 10 sur 12 est donc un très haut niveau, capable de vous empêcher d’avancer, de renverser des panneaux et de déraciner des arbres. C’est ce qu’il s’est passé ce week-end au niveau de Houilles – Carrières-sur-Seine et Achères.

2 arbres provenant de jardins appartenant à des particuliers ont été soufflés jusqu’à rompre et sont venus atterrir sur des caténaires. Fort heureusement, personne n’a été blessé lors de ces chutes mais les infrastructures, elles, ont subi quelques dégâts.

 

Retards, suppressions, autant de malheureuses conséquences qui ont altéré le bon fonctionnement de votre ligne dont l’exploitation ne reprendra qu’en fin d’après midi.

Que faire pour anticiper cela ?

Tout au long de l’année, des équipes entretiennent la végétation présente aux alentours des voies. La branche SNCF a d’ailleurs, depuis 2017, un expert végétation qui s’occupe de l’organisation des chantiers de maîtrise de la végétation (élagage des arbres et entretien des talus). Cependant, le plus souvent, les arbres sont situés soit sur des domaines privés, soit sur le domaine des collectivités territoriales.
Dans ce cas, un courrier est envoyé aux propriétaires afin de leur demander de faire le nécessaire et de les informer sur les conséquences que cela peut engendrer.

Pour rappel, les riverains ont pour obligation de ne pas planter ou de laisser pousser des arbres à moins de 6 mètres de la voie ferrée si l’arbre en question dépasse les 2 mètres (2 mètres des voies s’il fait moins de 2 mètres), d’entretenir les arbres sur leur propriété et de prendre les mesures nécessaires si l’arbre est trop proche d’une caténaire.

Ici, un arbre ne respectant pas l’obligation de distance.

 

S’ils ne respectent pas ces obligations, des conséquences sont à prévoir : poursuites pénales, amendes et peines d’emprisonnement; ils sont par ailleurs en charge de la réparation financière pour les préjudices causés.

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • Pepinieriste

      Bonjour.
      Et hop…encore un « incident technique » ce 13 février à 6h.
      Il n’y a pas de tempête pourtant…
      Pourriez vous faire un billet sur les « incidents techniques »?

    • Nico 73

      Bonjour,

      C’est malheureusement toujours la branche de Cergy qui est en cause. Passer la vitesse supérieure pour l’élagage de la végétation au abord des voies serait une bonne chose

      Cordialement