Comment fonctionnent les commandes des bus de substitution ?

Aujourd’hui, je vous propose de voir ensemble le processus des commandes de bus de substitution en situation prévue et en situation inopinée.

En situation prévue

Qu’entend-on par une situation prévue ? C’est tout simplement lorsqu’on anticipe une intervention sur la ligne qui occasionne une perturbation ou une interruption de la circulation des trains, sur une période définie, tels que les travaux d’été pour le renouvellement des voies et du ballast.

Les agents du Service Transport et Location de la RATP (STL) vont alors prévoir le service de bus de substitution. Une réserve de machinistes (conducteurs de bus) et de véhicules est mobilisable pour effectuer ces services, mais le STL peut aussi faire appel à des agents et des bus utilisés pour les lignes régulières, dépendant des centres bus RATP, selon leur besoin.

Les plannings des grands chantiers sont transmis au moins un an à l’avance afin de permettre aux agents de la ligne du RERA d’évaluer les conséquences de ces travaux sur le plan de transport. Les besoins en bus de substitution seront établis à ce moment-là.

En situation inopinée

Qu’entend-on par une situation inopinée ? Il s’agit, comme vous vous en doutez, d’un événement imprévu qui va perturber et/ou interrompre le trafic. C’est uniquement dans ce second cas qu’un service de bus de substitution se mettra en place. Un autre critère rentre en compte : la localisation de l’incident. Dans Paris intramuros, les solutions de transport – métro, bus, et même taxi, vélo… – sont suffisamment variées pour que les voyageurs puissent trouver une solution de report qui leur convient. En revanche, sur les branches de la ligne du RERA qui couvrent les départements limitrophes, ces alternatives sont parfois plus rares. C’est alors que le service de bus de substitution est essentiel à proposer aux clients.

Concrètement, qui fait quoi ?

Le Permanent des Réseaux Ferrés (PRF), au sein de la Permanence générale RATP, va tout d’abord être informé par le CCU d’une interruption de trafic sur le RER A. Selon la durée estimée de l’incident, il demandera la mise en place d’un service de substitution au Permanent des Réseaux de Surface (PRS), situé lui aussi à la Permanence générale.

  • Si l’interruption de trafic dure moins de 40 minutes, le service de substitution ne sera pas déclenché puisque le délai sera trop court pour l’organiser avant la reprise des circulations.
  • Si l’interruption dure plus de 40 minutes, comme cela peut être le cas lors d’un arrachement de caténaire ou d’un accident grave de personne, alors le service de bus substitution sera effectivement activé.

Il faut savoir que la ligne du RERA est divisée en plusieurs tronçons. Différents scénarii d’interruption, spécifiques à chacun de ces tronçons, sont préparés en amont par plusieurs acteurs : les équipes du RER, du STL, de la Permanence générale RATP ou du département BUS. Lorsqu’une interruption des circulations survient, les équipes opérationnelles se réfèrent à ces scénarii et mettent en œuvre ce qui avait été préparé. Pour chaque scénario, est indiqué le nombre de bus ou de navettes de substitution à mobiliser pour assurer le transport des voyageurs.

Exemple :
Si le scénario 1 doit être appliqué par les équipes et qu’il stipule qu’il faut 8 bus, alors il va de soi que 8 conducteurs devront assurer le service… mais où trouver ces 8 bus et ces 8 conducteurs immédiatement ?

Cas n°1 : Les machinistes de réserves du Centre bus sont disponibles pour prendre les véhicules et assurer le service de substitution.

Cas n°2 : Si les effectifs ou/et le nombre de véhicules sont insuffisants, le Centre de régulation et d’information voyageur Bus (CRIV) de la RATP va alors les chercher sur les lignes de bus régulières environnantes. Évidemment, les effectifs de ces lignes les plus proches ne seront pas allégés puisqu’elles accueilleront certainement les voyageurs du RERA cherchant à poursuivre leur trajet. Ce seront les lignes de bus un peu plus lointaines qui pourront voir leurs agents mobilisés pour renforcer le service de substitution.

Le CRIV est le Centre de Régulation et d’Information Voyageurs du réseau bus. Il répond à une volonté de centraliser l’activité de régulation en un seul et unique lieu. L’ensemble des lignes du réseau bus y compris les lignes Noctilien sont couvertes par le CRIV. Le CRIV se compose de 5 salles qui correspondent à 5 secteurs géographiques. Il gère et coordonne le service bus pour les unités opérationnelles, en qualité de prestataire concernant la régulation et l’information voyageurs du réseau bus.

Une fois que le PRF est avisé de la reprise de l’exploitation sur le RERA, il en informe le PRS, qui, à son tour, contacte le CRIV. Les régulateurs du CRIV avisent alors leurs agents sur le terrain de la fin du service de substitution… qui pourront ainsi terminer leur course et le service de substitution cesse.

J’espère que cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à nous solliciter si vous avez des questions !

Partager cet article
commentaires 4
  1. RERA94 dit :

    Bonsoir,

    En cas d’interruption du trafic entre Nanterre-Préfecture et Cergy/Poissy, pourquoi les bus de remplacement partent-ils de la gare de Sartrouville et non de Houilles Carrières-sur-Seine ?

    • Aurélie dit :

      Bonjour,

      La gare routière de Houilles Carrières n’est pas en capacité de réceptionner l’ensemble de nos substitutions, contrairement à la gare de Sartrouville qui est dimensionnée pour.

      N’hésitez pas à nous solliciter si besoin !

  2. Morgane dit :

    Bonjour,
    Je serai à la Gare de Lyon le dimanche 11 juillet à 14h20 pour aller en gare de Poissy. Quel itinéraire sera mit en place pour ce trajet ce jour svp ?
    Je vous remercie d’avance.
    Cordialement

    • Aurélie dit :

      Bonjour Morgane,

      En partant de Gare de Lyon, vous pourrez prendre le RER D jusqu’à Gare du Nord, puis le RER E jusqu’à Haussmann Saint-Lazare et enfin la ligne J pour Poissy.
      J’espère avoir pu vous aider, n’hésitez pas à nous solliciter si besoin.

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog