Couvre-feu

PLAN DE TRANSPORT :

Les horaires du RER A sont adaptés à partir de 21h, en raison de la baisse de fréquentation liée à la COVID-19. Ces horaires sont applicables du lundi au vendredi depuis le lundi 4 janvier.

Direction Boissy-Saint-Léger / Marne-la-Vallée Chessy :

– En direction de Boissy-Saint-Léger : 1 train toutes les 30 minutes.
– En direction de Marne-la-Vallée Chessy : 1 train toutes les 30 minutes.
– Depuis Poissy, changement de train à La Défense.
– Entre Nanterre-Préfecture et Vincennes : un train toutes les 15 minutes.

À partir de 22h20 : en raison de travaux, interruption entre Poissy et Sartrouville. Bus de remplacement.

Direction Saint-Germain-en-Laye / Cergy-Le Haut :

– En direction de Saint-Germain-en-Laye : 1 train toutes les 30 minutes.
– En direction de Cergy-Le Haut : 1 train toutes les 30 minutes.
– En direction de Poissy, les trains partent de La Défense : 1 train toutes les 30 minutes.
– Entre Vincennes et Nanterre-Préfecture : un train toutes les 15 minutes.

Cliquez-ici pour télécharger la fiche horaire.

Rappel : le port du masque est obligatoire en gare et à bord des trains.

Portrait d’agent : François, Responsable CCU Transilien

Même en cette période de crise sanitaire, les agents du RER A restent mobilisés pour vous transporter au quotidien. Aujourd’hui je rencontre François, responsable CCU Transilien pour le RER A.

[Ce entretien a été mené à distance afin de respecter les mesures sanitaires actuellement en vigueur]

Thomas : Bonjour François et merci pour cet entretien. Peux-tu te présenter et nous faire découvrir ton équipe ?

François : Je suis le responsable de l’équipe SNCF Transilien au CCU (Centre de Commandement Unifié) RER A qui regroupe une équipe RATP, une équipe SNCF Réseau et une équipe SNCF Transilien.
L’équipe est constituée d’un gestionnaire de plan de transport et de l’information voyageur qui est le chef d’équipe, un gestionnaire des moyens (conducteurs et matériel) et d’un gestionnaire de l’information de la prise en charge de voyageurs.
Ces 3 agents dédiés au RER A sont chargés de garantir en toutes circonstances la qualité des services attendus par nos clients RER A (la sécurité ferroviaire, le respect du plan de transport et l’information voyageur).
Evidemment nous sommes aussi en lien avec les acteurs de terrain comme la sûreté, la propreté, l’assistance…

T : Depuis quand travailles-tu sur le RER A ?

F : Je travaille au cœur du RER A depuis fin 2018 pour le lancement du CCU en mars 2019.
Depuis le début de ma carrière à la SNCF en 2001 au Poste de Commandement de Paris St Lazare, j’ai toujours plus ou moins travaillé pour cette ligne, en plus de ce qui est devenu les lignes L et J du réseau Transilien.

T : Parle-nous un peu de ton métier. Qu’est-ce qu’on entend par « responsable du CCU Transilien », quel est ton quotidien ?

F : Mon travail comporte beaucoup de volets.
Il y a les tâches de fond comme la veille sécurité, la formation continue des agents, le maintien de compétence, la gestion prévisionnelle de l’emploi, la gestion de la vie de l’équipe…
Il y a aussi le pilotage de la performance avec le management, l’amélioration continue de l’équipe, des systèmes avec SNCF Réseau et la RATP, de mes collègues conducteurs, des gares et du Centre Opérationnel Transilien L & J de Paris St Lazare avec qui nous travaillons en lien étroit au quotidien.
Et puis il y aussi l’appui aux équipes et le lien avec la direction opérationnelle côté SNCF en cas d’incident.
Bien sûr, de temps en temps, il y a aussi les astreintes que ce soit sur le périmètre RER A ou ligne L et J.
La particularité de mon poste, c’est de veiller à ce que les motifs de « blocage » ne soient pas des freins mais au contraire des opportunités de performance pour la ligne A.
Tout cela nécessite une grande souplesse dans l’organisation parce qu’il se passe toujours quelque chose. Sinon nous ne serions pas là…

T : Pourquoi est-il important que le CCU continue de fonctionner normalement en cette période ?

F : C’est important parce qu’il s’agit de continuité du service public. La ligne A est une artère de transport essentielle au fonctionnement de la région Île-de-France. Il est donc logique que les Franciliens puissent compter sur son bon fonctionnement, surtout en cette période où la vie est compliquée pour tous.

T : Qu’est-ce qui change actuellement dans ton métier et dans les équipes avec la crise sanitaire ?

F : C’est évidemment que la COVID-19 rentre en compte dans l’ensemble de nos décisions, de la plus anodine à la plus complexe.
En fonction des annonces officielles, nous nous adaptons avec le plus de réactivité possible. Nous avons beaucoup « appris » depuis le mois de mars. Derrière chaque décision, il y a notre responsabilité vis-à-vis des voyageurs. La COVID est un paramètre supplémentaire de sécurité donc nous ne faisons aucune concession.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog