La ligne et vous

74

Lignes A et L Nord : une meilleure offre de transport très bientôt !

24032017

Le 22 mars, le conseil d’administration du syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) a approuvé une nouvelle offre de transport pour 2018 à la fois pour le RER A et la ligne L qui utilisent les mêmes voies sur 26 km entre les gares de Cergy et de Houilles Carrières-sur-Seine (dite « L Nord »).

C’est l’occasion pour Jennifer (votre interlocutrice sur le blog de la ligne L Transilien) et moi de faire le point sur le sujet.

UN TRAVAIL (PLUS QUE) NECESSAIRE

Au fil des années, les voyageurs sont de plus en plus nombreux sur l’ensemble du réseau et la grille horaire du RER A, imbriquée à celle de la ligne L Nord, sur la branche Cergy, ne tient plus.

Au fil des années, on a adapté les grilles horaires des deux lignes, pensées il y a 25 ans pour les besoins démographiques de l’époque, en ajoutant quelques trains à l’est ou quelques-uns à l’ouest… Mais depuis le début des années 2000, la fréquentation du RER A a beaucoup évolué. Au cours des 10 dernières années, le nombre de voyageurs a notamment augmenté de 20% sur l’ensemble de la ligne et de 50% sur la seule branche de Marne-la-Vallée/Chessy (et même de 140% entre Torcy et Marne-la-Vallée !), alors qu’il a diminué de 20% sur le tronçon central ! Le trafic du RER A est estimé aujourd’hui à 1,2 million de voyages chaque jour. La ligne L Nord transporte, quant à elle, environ 130 000 voyageurs quotidiennement, tout en s’inscrivant dans le système très contraint de Paris Saint-Lazare avec une entrée ou une sortie en gare toutes les 28 secondes en pointe.

Et vous le vivez au quotidien ! Malgré les ajustements qui ont été faits, les horaires ne peuvent plus être respectés aujourd’hui : faire monter plus de voyageurs prend plus de temps, les incidents se multiplient, les trains prennent du retard, quelques secondes par-ci, quelques minutes par-là…

Aujourd’hui, il n’y a que 10 secondes de marge sur une ligne de 109 kilomètres, ce qui ne permet pas d’absorber le moindre aléa, comme le sur-stationnement d’un train en gare de quelques minutes (60% des incidents du RER A). Ça bouchonne donc sur le RER A, comme le montre le petit film ci-dessous, avec des répercutions sur la ligne L, tant sur les trains à destination de Cergy que de Nanterre Université.

 

Propagation du retard d’un train au niveau de la convergence de Vincennes sur l’ensemble de la ligne du RER A.

UN NOUVEAU SERVICE « CO CONSTRUIT »

Aussi, il convenait de repenser totalement ces deux grilles horaires, pour les mettre en cohérence avec la réalité démographique et technique de vos lignes et, surtout, pour qu’elles soient robustes et tiennent leur promesse : plus de trains à l’heure, en prévoyant suffisamment de marges entre les trains pour absorber les petits retards permanents du RER A, inévitables sur une ligne de plus de 100 km de long, 5 branches qui sillonnent 7 départements, 300 millions de voyageurs chaque année… Enfin, tous ces chiffres « plutôt étourdissants » dont je vous ai déjà parlé dans un précédent billet ! Grâce à la réalisation des premiers investissements du schéma directeur de la ligne A et à la généralisation des trains à deux étages (50% plus capacitaires que les trains MI84), c’était désormais envisageable.

Pour faire émerger un scénario répondant aux différents enjeux liés au territoire du RER A et de la ligne L Nord, ainsi qu’à leurs contraintes, une co construction a été engagée depuis le mois de mai 2016, avec les élus et les associations d’usagers et les deux exploitants de ces lignes, RATP et SNCF, sous l’égide du STIF.

En moins d’un an, les échanges des cinq groupes de travail, les 60 réunions bilatérales et les rencontres individuelles avec les élus concernés ont permis de remettre à plat les besoins et les contraintes de la ligne, pour créer cette nouvelle offre, validée au conseil d’administration du STIF le 22 mars.

Ce principe de construction de l’offre avait d’ores et déjà été utilisé pour la mise en place de nouveaux horaires sur la ligne B du RER en 2013 et sur la ligne L Sud en décembre 2015 et a fait ses preuves. Certes, tout n’est pas parfait, puisque des incidents peuvent survenir, mais grâce à ce nouveau service, le nombre de voyageurs retardés a été divisé par deux et les suppressions de train ont baissé de 30% sur la ligne L. La ponctualité des trains a fait un bond de 7 points et de plus de 5 points sur la ligne B.

QU’EST-CE QUE CA VA CHANGER POUR VOUS ?

Tout d’abord, les horaires seront plus fiables. On estime que 40% des incidents actuels pourront être corrigés directement : aujourd’hui même sans incident, la marge est tellement faible qu’il faut supprimer des trains. Les impacts des incidents, même les plus petits, sont ressentis encore trop longtemps après qu’ils soient terminés, parfois pendant plusieurs heures. Demain, la grille horaire sera plus « réaliste » et les retards causés par des incidents seront atténués. Pour un même incident, le retour à un trafic normal sera plus rapide.

Avec cette nouvelle offre, la desserte sera plus lisible pour les voyageurs, puisque les trains seront désormais presque tous omnibus sur le RER A, sauf sur la branche Marne la Vallée/Chessy et quasi intégralement omnibus sur L Nord. Plus de trains iront jusqu’au bout des branches : notamment les arrêts intermédiaires à la Varenne-Chennevières seront supprimés.

Les habitants de Sucy, Boissy, Maisons-Laffitte, Houilles Carrières sur Seine, La Garenne Colombes et Les Vallées nous demandent régulièrement sur nos blogs pourquoi les trains ne s’arrêtent pas tous dans leur gare… Et bien demain, grâce à de nouvelles infrastructures et une nouvelle répartition des trains entre les branches cela sera possible.

Enfin, pour la ligne L Nord, une liaison Paris Saint Lazare – Cergy sera créée en heures creuses et la pointe de soirée sera prolongée d’une demi-heure depuis et vers Cergy.

 

 

LE CHANGEMENT EST EN ROUTE !

Evidemment, l’amélioration de l’exploitation ne pourra pas se faire en un jour et de nombreux investissements sont encore prévus pour moderniser le RER A et la ligne L Nord, à court et moyen termes. Ainsi, la refonte de l’offre A et L Nord s’inscrit dans un plan plus large d’amélioration de ces lignes, que vous avez pu constater concrètement fin février, lorsque le dernier MI84 a quitté définitivement la ligne A. Cette exploitation de la ligne uniquement avec des trains à deux niveaux a ainsi permis d’augmenter la capacité d’emport de la ligne de 30%. Sur la ligne L Nord, vous bénéficierez d’ici 2021 de 100% de trains neufs Francilien. D’ores et déjà, quatre nouvelles rames ont été mises en circulation sur l’axe Cergy, au 30 janvier, et quatre autres rames seront mises en service début avril 2017.

Et il ne faut pas oublier le prolongement d’Eole à l’Ouest, qui à partir de 2024, permettra aux voyageurs du RER A entre La Défense et Auber de bénéficier d’une offre alternative. Les études prévoient que 10% à 15% d’entre eux s’orienteront vers Eole, ce qui sera de nature à améliorer l’exploitation de la ligne.

Cette modernisation va également se traduire concrètement en matière d’infrastructures, avec la création d’une nouvelle voie en gare de Cergy d’ici fin 2018, qui permettra aux trains de disposer de plus de temps de retournement, donc de rattraper plus de retards (c’est mathématique !).

La mise en place du pilotage automatique sur le tronçon central est également prévue courant 2017. Le déploiement du pilotage automatique sur l’ensemble du matériel roulant s’étendra jusqu’à début 2019, permettant, à terme, un gain de temps de 2 minutes, à l’heure de pointe, sur le temps de parcours dans Paris.

De plus, dans la continuité de la création de la Direction unifiée de l’exploitation de la ligne A (DLA) en octobre 2016, la coopération accrue entre les opérateurs, SNCF Transilien et RATP, permettra l’amélioration sensible des performances de la ligne. Aussi, après la mise en place de correspondants RER A (CREA) de l’autre exploitant au sein de chaque centre de commandement (PCC et COT) pour faire le relais entre les deux entreprises, la création d’un centre de commandement unique (CCU) pour la ligne A est annoncée pour décembre 2018 ! Un centre de commandement unique qui renforcera l’efficacité des prises de décisions et améliorera l’information voyageurs unifiée.

Vous allez certainement nous demander des précisions sur les nouveaux horaires, les dessertes… à ce jour, il reste du travail pour la mise en place de ce nouveau service comme la réservation de sillons, la construction des roulements des conducteurs, du matériel… Nous les évoquerons plus en détails au fil des semaines, au fil des mois sur nos blogs. Nous vous accompagnerons avec d’autres billets jusqu’à la mise en place du nouveau service.

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • cthulhu

      Bonjour, excellente nouvelle que cette future desserte omnibus, mais je suis inquiet de ne pas voir Noisiel et Lognes listées parmi les gares à desservir de façon systématique. Le nouveau plan continuera-t-il à assurer un seul arrêt sur deux trains, voire beaucoup moins dès lors que la ligne subit un problème et/ou que les conducteurs « ratent » l’arrêt (trop souvent vécu, malheureusement…)

      • Hime

        Idem, alors que depuis septembre 2016 la desserte lognes et noisiel est une catastrophe, des délais de 40mn plusieurs fois par semaine signalés à votre service client que je commence à bien connaître pour rentrer chez moi, en gros pour nous aucun espoir si je comprends bien?

      • Joris

        Il est prévu que deux trains sur 3 (donc un toutes les 6 minutes en moyenne) s’arrête dans ces gares.

        • Sophie

          Je confirme, merci Joris!

          La nouvelle répartition des trains entre les branche MLV et Boissy, fait qu’entre Vincennes et VDF, 2 trains vont se suivre au même intervalle que celui du tronçon central, à savoir 2minutes 20 à l’heure de pointe du matin. Mais les infrastructures de la branche au-delà de VDF ne permettent pas un espacement si faible entre deux trains.

          Aussi, des non-arrêts sont indispensables pour écarter les trains. Leur répartition et le choix des gares a été décidé en fonction des flux de voyageurs dans chaque gare. L’objectif était d’assurer la meilleure desserte de la branche en fonction de vos besoins, (par exemple avec une desserte systématique de Noisy-Champs, rendant plus accessible ce pôle universitaire) tout en assurant une répartition plus homogène des voyageurs entre les trains. Ce dernier point est vraiment important car il doit vous permettre de voyager plus confortablement et d’éviter les retards liés aux difficultés d’accès aux trains, quand il y a trop de monde.

          Aujourd’hui sur cette branche, il y a des trains vides et des trains très chargés qui génèrent des retards: le grain de sable qui peut enrouer la machine…

      • MarieHime

        Merci de votre réponse, je comprends les arguments de la Ratp sur le sujet mais je pense qu’en hdp le soir la fréquentation de ces gares, en tout cas de noisiel, car je ne vais pas au delà, est largement sous estimée. Depuis septembre environ une porte provisoire de travaux permettait aux gens de sortir de la gare sans passer par les portiques, d’où une incohérence certaine de vos statistiques par rapport aux validations enregistrées en sortie. Si vous regardez les caméras de surveillance des escaliers en revanche, vos services constateraient qu’à certaines heures (entre 18h et 19h30 environ) les trains se vident littéralement à noisiel. Nombre de fois je me suis fait la remarque que presque personne de descendait au delà jusqu’à torcy car quand le mode sardine laisse place à 6-7 personnes par étage de voiture, j’appelle ça un train VIDE. De même, j’ai pu constater que bcp de personnes pénalisées par les annulations et les non dessertes systématiques de ces deux gares en cas de retard vont jusqu’à torcy pour reprendre un rer dans l’autre sens jusqu’à noisiel. Vous imaginez sans peine la perte de temps énorme, et ces personnes sont comme je vous le dis nombreuses. Si seulement les dessertes étaient respectées même si décalées en cas de retard ce serait déjà énorme. Rien qu’hier soir par exemple à gare de lyon entre 18h30 et 19h deux trains sur les trois prévus desservant noisiel et lognes ne sont pas passés ou les missions ont été modifiées. Ce qui donne 1 train unique par demi-heure. Ce qui, vous en conviendrez certainement, est tout sauf NORMAL dans la mesure ou la fréquence est normalement d’un train toutes les 10min.

        • Milouz77

          Entièrement d’accord avec ce qui vient d’être dit. J’ai longtemps habité Noisiel et ai été pénalisée surtout le soir en heure de pointe pour rentrer. La RATP trouve cela normal de pénaliser les utilisateurs de certaines stations pourtant tout aussi fréquentées que Torcy ou Noisy le grand, au lieu d’investir et améliorer le réseau et les infrastructures. Cela m’a même incité à déménager et au final me rendre dans une station déjà surchargée. Les habitants de Marne la Vallée privilégient des villes bien desservies plutôt que Noisiel ou Lognes, résultat ces stations voient leur fréquentation augmenter massivement d’année en année, ce qui finira par poser encore un autre problème: quel incohérence !!!!

        • Sophie

          Bonjour,

          Les estimations de flux sont basées sur des comptages et prennent en compte les origines/destinations des voyageurs. Nous comprenons que cette non desserte puisse être gênante, mais les infrastructures ne nous permettent pas faire autrement que de ne pas desservir certaines gares. Nous devons un regard « global ». Malheureusement, cela implique parfois de mettre en place des solutions qui ne sont forcément pas satisfaisantes pour tout le monde individuellement. La nouvelle offre, avec ses dessertes simplifiées doit permettre d’éviter ces « trous de desserte » liés à la gestion des incidents. En dehors des heures de pointe les trains seront tous omnibus.

          Pour ce qui est des investissements, un certain nombre sont déjà engagés. Ils permettront d’améliorer la desserte de la branche. Ces investissements sont arbitrés et validés par le STIF.

    • Sai

      Bonjour,

      La nouvelle offre de transport prévue pour 2018 tient-elle compte de la fin de la relève conducteur à Nanterre Préfecture ?

      Merci

      • Ugo

        Non, l’étude de faisabilité pour la fin de la relève conducteur aura lieu en 2019 après la mise en place du centre de commandement unifié !

        • nim

          Elle est en 2020 dans la présentation pas en 2019.

          Et rien de prévu pour mettre effectivement fin si d’aventure l’étude concluait dans un sens défavorable eux transporteurs. Donc :

          2020 + durée de l’étude + les attermoiements habituels + étude de mise en œuvre par les transporteurs + attente du prochain créneau de définition des offres (en étudiant en 2020 on loupe mécaniquement le créneau 2020-2022)

          → la suppression prend une décennie de plus dans la vue au minimum (et à ce moment là SNCF + RATP demanderont d’attendre les effets micaculeux de l’ouverture ouest d’ÉOLE)

          Les élus et le STIF se sont faits balader une fois de plus…

          Après :
          1. n’importe qui peut constater avec un chronomètre à Nanterre Préfecture que les temps de relève ajoutent des minutes entières,
          2. la présentation reconnaît que 30 % des retards sont intrinsèquement dûs à la relève (et 30% estimé par RATP+SNCF, autant croire le décompte des manifestants par la préfecture de police)
          3. les marges en pointe sont estimées à 28s matin/22s soir entre Houilles et Maisons Laffitte avec le nouveau système (refus habituel de mesurer entre Nanterre Préfecture et Houilles, alors que c’est le tronçon à problèmes à l’ouest)

          Donc pas la peine d’être mathématicien de génie pour voir que ça ne va pas passer et que le système de relève est non pertinent.

          Celui qui a rédigé la page 62 a dû bien rire.

        • nim

          Et un autre petit détail rigolo symptomatique de l’état d’esprit.

          Quand RATP + SNCF programment des études qui les intéressent, la date donnée est la date de remise des résultats de l’étude, et la planification prévoit dès à présent la mise en œuvre dans la foulée.

          Mais quand RATP + SNCF concèdent la possibilité d’une étude sur l’interconnexion, elles donnent la date de lancement, sans fixer la date de remise, ni planifier la mise en œuvre.

          Le STIF n’a qu’à bien se tenir et approuver les bonnes actions !

      • Sophie

        Elle prend en compte la particularité des relèves qui existent dans différentes gares de la ligne: construction des services des conducteurs, liaisons entre les branches… Afin de limiter les retards, notamment en cas d’incident.

    • philippoux

      Et rien sur la relève conducteur à nanterre… 5 ans de statistique qui démontre la perte de temps ne servent à rien. 10% des trajets avec une attente supérieur à 6mn…
      Enfin, on promet une étude d’ici 2 ans… c’est long.

    • juju95

      Pourquoi prolonger le temps de trajet des voyageurs de la branche de Cergy au bénéfice de ceux de Maisons-Laffitte et Houilles Carrières sur Seine, qui ont déjà un trajet Moins long et suffisamment de train. C’est toujours les mêmes qui sont défavorisés. 🙁

      • Nad82

        Pour infos Je pars de Maisons Laffitte avec souvent 10 min de retard car ils suppriment souvent les rer de Poissy et les St Lazare.au lieu de mettre 50 min .je mets 1h15 le matin et 1h 30 le soir pour rentrer. L’autre soir pendant plus de 20 min il n ‘y a pas de train .

        • Sophie

          Bonjour
          Je suis justement au PCC à Vincennes (le poste de commandement du RER A) ce matin depuis 5h30, avec Frédéric (avec qui vous avez pu discuter lors du tchat). Et jai pu observer plusieurs trains supprimés, mais pour cela il y a toujours une raison: après un incident, quel qu’il soit, les trains qui arrivent derrière sont forcément ralentis. Et très rapidement ça bouchonne.
          En effet, quand on supprime les trains on sait que des voyageurs seront pénalisés, mais si on ne le fait pas les trains restent bloqués…il faut choisir pour trouver le meilleur compromis, malgré tout.

        • thib

          Bonjour Sophie.

          Et donc ce matin, quel était l’incident ? Il y a eu beaucoup de trains supprimés, des quais inhabituellement bondés et comme à l’accoutumée, « trafic normal » mais cela je n’y crois pas un seul instant.

        • Sophie

          Un sac à dos oublié dans un train un peu avant 7 heures à Boissy, puis un malaise à La Défense plus tard, vers 8h45-9h… De mémoire. Et il y a eu d’autres petits incidents encore, comme un vol de sac à l’arraché, ou encore une personne mal réveillée qui a oublié de sortir d’un train qui partait au garage et a tiré le signal d’alarme lorsqu’il s’en est rendu compte…

          Et je peux vous confirmer que, pourtant, le problème de sac abandonné a rapidement été solutionné, quelques minutes tout au plus. Malgré tout, ensuite tous les trains avaient pris du retard et cela s’est propagé d’un bout à l’autre de la ligne.

          Quant au malaise d’un voyageurs dans un train stationné à La Défense. Très rapidement, tous les trains qui arrivaient derrière sont bloqués eux aussi et c’est l’effet boulle de neige… C’est ce qu’illustre le petit film que j’ai ajouté à ce billet: dès qu’un train prend du retard, tous les autres derrière sont automatiquement impacté. Et moins il y a d’espace entre chaque train, plus il est difficile d’absorber le retard.

          En fait ce que m’expliquait même Frédéric ce matin, c’est qu’en heure de pointe on ne peut pas résorber le retard: ce n’est pas possible, le trafic est trop important sur la ligne. Il faut se contenter de fluidifier au maximum, donc en supprimant des trains, il n’y a pas d’autre alternative. En revanche, après 9h30, s’il n’y a pas de nouvel incident, on régule pour que le trafic revienne petit à petit à la normale.

          C’est la raison pour laquelle, avec cette nouvelle offre, passer d’un train toutes les 2 minutes sur le tronçon central à un train toutes les 2 minutes 20 le matin, ça peut sembler quelques secondes seulement, mais 20 secondes + 20 secondes + 20 secondes: ça espace davantage les trains et en fait c’est très important!

      • Sophie

        En réalité, le fait de rendre les RER A omnibus, vous permet de ne pas vous poser la question « est ce que ce train va bien dans la gare où je veux aller? ».
        Cela facilite aussi la gestion des incidents et permet notamment d’éviter les gares non desservies pendant des périodes trop longues évoquées par Nad82.
        Encore plus important, cela facilitera l’accès à des itinéraires de remplacement en cas d’incident, puisque à Houilles et Maisons-Laffitte, vous pouvez récupérer les lignes L et/ou J.

        Enfin, notez que l’allongement du temps de parcours reste faible par rapport au trajet global (il faut compter environ une minute/une minute 30 par gare supplémentaire)et dans tous les cas sera inférieur aux augmentations de temps de trajet que vous vivez tous les jours du fait de la saturation de la ligne A.

        • nim

          Et en même temps, sur le même tronçon de voie, on nous annonce un RER E qui s’arrêtera à Houilles mais pas à Sartrouville…

          Où est la cohérence ?

          Les planificateurs du RER A + L parlent-ils aux planificateurs du E ?

        • Sophie

          Les planificateurs L A et E se parlent: il est d’ores et déjà prévu de revoir l’offre des lignes A et L Nord au moment où le RER E sera effectivement prolongé!

        • nim

          Bonjour Sophie

          Ce qui veut dire quoi concrètement ?

          Les planificateurs du L ont compris l’intérêt des omnibus comme ceux du A ?

          Ou on vend aux usagers des RER omnibus dans la boucle de la Seine, pour les retirer dans quelques années avec ÉOLE ?

          C’est l’un ou l’autre. Contrairement à ce que semble penser la SNCF, les gares de Nanterre, la Défense et Saint Lazare ne sont pas équivalentes et il n’y aura pas de report automatique entre les lignes.

          Certains d’entre nous vident leur tirelire et s’endettent sur des dizaines d’années pour leur logement. L’offre de transport à long terme est un critère de choix important. Quand elle est lisible.

    • philippoux

      En tout cas je retiens qu’au lieu de 12 RER par heure de/vers Cergy /Poissy on passe à 10 soit 16% de moins et donc lus de monde dans les RER. Déjà qu’à Sartrouville on a d mal à monter! Ca va etre rigolo à Houilles pour les RER provenant de Cergy.

      • Nicobcn (Cergy-Le Haut)

        Il n’y a jamais 12 trains à l’heure, au moins deux voire trois sont supprimés!
        Après avec leurs 10 trains/h, ils ont intérêts à les faire TOUS circuler! Si c’est le cas, ça sera positif.

      • philippoux

        C’est tout l’enjeu car en cas de suppression on passerai de 12 à 8 trains par heures soit une diminution de 33%, les personnes en bout de ligne ne pourraient pas monter dans les RER. La ligne a intérêt à être robuste.

        • nim

          De mémoire, RATP et SNCF paient (cher) des malus au STIF pour chaque train supprimé.

          Avec cette réorganisation les améliorations effectives sur Maisons-Laffittes→Nanterre Préfecture risquent d’être minimes :
          — on entérine la suppression de sillons qui fonctionnaient mal au lieu d’essayer de les réparer
          — aucun moyen supplémentaire en heure de pointe
          — pérennisation de tous les déséquilibres (2/5 des trains sur Cergy/Poissy en pointe alors qu’il y a 10,4% de voyageurs sur le A, sans compter la L, sur ce secteur où on construit à tour de bras, et juste 10% vers Saint-Germain, rien sur la signalisation qui priorise les L alors qu’ils transportent à peine 1/3 des voyageurs du A sur ce tronçon)
          — et d’ailleurs les voyages effectifs avec le nouveau système sont quasi identiques avec même une diminution de la proportion de places assises si je lis correctement les synthèses, pas une seule amélioration à mettre en valeur.

          Mais par contre les malus versés au STIF vont fondre mécaniquement.

          Que c’est bien pensé !

        • Sophie

          Bonjour,

          En fait, les infrastructures actuelles entre Houilles et Maisons-Laffitte ne permettent pas de « réparer » ces sillons comme vous le dites. Il y aura bien plus de moyens en heure de pointe sur l’ensemble de la ligne et quant à l’équilibre des trains entre Cergy et Poissy, c’est ce qui permet d’avoir une fréquence plus régulière entre deux trains, comme l’a souligné paddy (dans le fil des commentaires de ce billet): mieux vaut quatre trains espacés d’un intervalle régulier, qui permet de répartir le nombre de voyageurs entre les trains que plus de trains avec des intervalles irréguliers, qui circuleront pour certains vides et d’autres trop pleins.

        • nim

          Bonjour Sophie

          Ce n’est pas la peine de parler d’intervalle régulier sur ce tronçon, puisqu’il y aura toujours l’entrelacement L et A tant que la SNCF refusera d’affecter les deux autres voies au trafic local.

          Donc le A qui suivra le L sera toujours bondé, et le suivant moins rempli

    • Mr B

       »pour les voyageurs, puisque les trains seront désormais presque tous omnibus sur le RER A, sauf sur la branche Marne la Vallée/Chessy et quasi intégralement omnibus sur L Nord. »

      Que veut dire le quasi integralement pour la L nord, cela veut dire que certains arrets seront supprimés , lesquels?

      • Sophie

        Les trains de la ligne L Nord ne s’arrêteront pas à Maisons-Laffitte le matin, dans le sens Paris banlieue, et le soir, dans le sens inverse (soit les directions inverses du flux le plus important: banlieue-Paris le matin et Paris-banlieue le soir).
        En revanche, cela est largement compensé par le fait que tous les RER A s’y arrêteront.

        • Laura2

          Je trouve cette information très décourageante en tant que usager de la ligne L travaillant en banlieue. Je croyais que avec la refonte des horaires on aurait le double des trains à Maisons-Laffitte vers Cergy en heure de pointe. Finalement, si la ligne L n’est pas omnibus on aura exactement le même nombre de trains. Je ne vois plus du tout l’avantage.

        • Sophie

          Bonjour Laura,
          Bien sûr qu’il y a un avantage, tout simplement parce qu’avec cette nouvelle offre, plus cohérente par rapport à ce que permettent les infrastructures de nos lignes, les trains respecteront mieux la grille horaire.

        • Merci pour ce moment

          Bonjour,
          Ce qui signifie tout de même un allongement du temps de parcours pour les (malheureux) usagers qui viennent de Cergy. Non ?
          De plus, auriez-vous déjà initié la refonte des horaires de passage des RER et trains ? La semaine dernière, à plusieurs reprises, des RER et trains ont été supprimés pour une meilleure gestion du trafic. Pour le passager, la meilleure gestion du trafic signifie une arrivée en retard…
          Bonne journée.

        • Sophie

          Comme je l’ai répondu à juju95 un peu plus haut, en réalité, l’allongement du temps de parcours reste faible par rapport au trajet global (il faut compter environ une minute/une minute 30 par gare supplémentaire) et dans tous les cas sera inférieur aux augmentations de temps de trajet que vous vivez tous les jours du fait de la saturation de la ligne A.

        • Mistercrop

          @Laura2 Vous ne voyez pas l’avantage ? Et bien au lieu d’avoir des transiliens tout neufs toutes les 10 minutes pour aller à Cergy avec une ligne peu impactée par les problèmes, vous aurez un hypothétique RER toutes les 12 minutes (on montera à 24 minutes en cas de suppression), enfin ça c’est à condition qu’il n’ait pas subit dans le tronçon central des malaises voyageurs, incidents de signalisation ou autres bagages oubliés.

          Bref, j’appelle ça plutôt une dégradation d’autant que je suis certain qu’un court arrêt à Maisons-Laffitte n’aurait dérangé personne.

      • Mr B

        Merci à vous pour cette réponse rapide. Logique me direz vous, la gare de maisons laffite est un goulet d’étranglement contrairement à sartrouville et houilles qui disposent de 5 voies.

        • Merci pour ce moment

          Sophie, l’allongement du parcours restera faible ? Vous plaisantez je pense… Le temps théorique pour faire Cergy St Christophe/La Défense est 33 mn (ce qui n’arrive jamais). Avec moins de RER, donc plus blindés, donc avec des départs plus longs, des RER omnibus, le changement de conducteur qui lui perdure, j’ai du mal à croire que les « usagers » vont sortir gagnants de ce changement…

    • Régulièrement En Retard

      Bonjour
      Tout d’abord merci pour cet exposé qui laisse entrevoir des perspectives d’améliorations futures.
      Ne nous réjouissons cependant pas trop vite, cela va prendre des mois, voire des années et ne permettra que de rattraper une partie du retard accumulé dans la prise de décisions.
      Combien de temps aura-t’il été nécessaire pour mettre en oeuvre ces mesures alors que la situation déplorable que les usagers subissent quotidiennement est prégnante depuis plusieurs années?
      Concernant la refonte des grilles horaires et le projet de rendre tous les RER omnibus, à partir du moment où quasi systématiquement en fin d’après-midi les RER se voient bloqués derrière les trains de la ligne L et circulent au ralenti avec des retards de 10 minutes en moyenne, autant leur faire marquer un ou deux arrêts supplémentaires. Quitte à s’arrêter mieux vaut que cela permette à des voyageurs de faire des correspondances.
      D’ici là nous continuerons de nous contenter d’une ponctualité lamentable qui n’a cessé de se dégrader au fil des ans (85,7% en février 2014, 73,1% en février 2015, 71,7% en février 2016 et 69,3% en février 2017), sachant qu’il s’agit d’une moyenne journalière car aux heures de pointe ces pourcentages peuvent être divisés par 3 ou 4 à mon avis.
      On en reparlera dans quelques mois….

      • Sophie

        Effectivement, cette offre ne pouvait pas être mise en place tant que le matériel à deux niveaux n’était pas généralisé sur la ligne et tant que le renforcement des installations électriques à La Varenne-Chennevières n’était pas opérationnel. Ce sera le cas à la fin de l’année (infrastructure permettant le prolongement de tous les trains jusqu’à Boissy).

    • Ugo

      Bonjour,

      Merci pour cet article ! Vous précisez dans votre propos que la majeure partie des trains seront désormais omnibus. Cependant, un document de travail sur la nouvelle offre de transport du RER A, publié par la ville de Nogent-sur-Marne, évoque la « Création d’une liaison directe entre Fontenay-sous-Bois et Sucy-Bonneuil / Boissy-Saint-Léger. ».

      Qu’en sera-t-il ? S’agit-il de trains qui retournerons à Fontenay pour repartir dans l’autre sens ou s’agit-il réellement de trains sans arrêt de Fontenay à Sucy et qui proviendront du tronçon central ? Aussi, avez-vous des précisions quant à l’organisation de cette liaison, sachant qu’il n’existe pas de voies doubles sur ce tronçon ?

      Merci pour votre travail et par avance pour votre réponse !

      Ugo

      • Joris

        Tous les trains de la branche Boissy seront omnibus et iront jusqu’à Boissy, toute la journée. Ici « directe » ne veut pas dire sans arrêt, mais sans changement puisque les trains desserviront toutes les gares (cf le document du STIF : http://www.stif.org/relations-voyageurs/comites-de-ligne.html)

        • Skyisthelimit

          Très intéressant ce document Joris, merci.
          Toutes les infos concernant les dessertes et les temps d’attente à chaque arrêt de la ligne selon la nouvelle grille horaire sont dans le document !

        • Sophie

          C’est exactement ça: merci encore Joris. Effectivement cela méritait d’être précisé.

      • Hoy3

        Directe en jargon marketing signifie « rapide et sans changements »
        Le RER A constitué déjà une liaison directe Sucy-FsB

    • Fabien

      Les trains seront désormais presque tous omnibus. Pour les voyageurs en provenance de Cergy, le temps de trajet sera donc rallongé et les trains encore plus surchargés. Les gares de Maisons-Laffitte et Houilles, qui sont déjà bien desservies, bénéficieront de quelques trains supplémentaires mais dans lesquels, à l’heure de pointe, les voyageurs ne trouveront aucune place libre. Pas d’amélioration prévue sur la relève conducteur à Nanterre. Pas de changement sur la répartition des trains entre les branches A1 et A3. 🙁

      La mise en place des nouvelles rames est quant à elle une excellente nouvelle ! 🙂

    • VoyageurUse

      Quid de la desserte branlante du vesinet centre et chatou ?

      • Sophie

        Désormais tous les trains qui vont à ou viennent de Saint-Germain et Vésinet-Le Pecq s’arrêteront à Chatou-Croissy et au Vésinet-centre

    • freeman

      Je viens de consulter le rapport du STIF transmis par JORIS.
      Je suis effaré de constater que 16% des origines de non ponctualité est dû à la conduite.
      Les incidents voyageurs et actes de malveillance ne représentant que 30%, tout le reste est donc imputable à la ratp/sncf…j’en reste sans voix.

      • Sophie

        En réalité, si on additionne tous les incidents qui ne sont pas imputables aux exploitants de la ligne A, on est plutôt à 46 %.
        En outre, pour les catégories « conduite » et « exploitation », les incidents peuvent aussi être liés à la construction actuelle de l’offre qui ne facilite pas la gestion des incidents. Même si 50% demeure un pourcentage élevé que nous nous attachons à réduire.

    • Ml

      Bonjour,

      Je voulais rediscuter de la majorité des retards liés aux malaises voyageurs. Vous m’aviez envoyé un lien qui indique qu’il n’y a aucun personnel Ratp-Sncf qui intervient auprès du malade mais seulement les pompiers. Ceci occasionne des retards conséquents. Pourriez-vous svp me dire pourquoi aucun de vos agents n’est formé aux premier secours ? Que se passerait-il en cas d’attentat ? Merci d’avance pour votre réponse. Ml

      • Sophie

        Bonjour ml,

        Je suis désolée, c’est un loupé, je pensais vous avoir répondu, mais ce n’était pas le cas en fait! Toutes mes excuses.

        Contrairement à ce que vous indiquez, les agents de sécurité incendie qui sont présents en gare sont a minima formés comme « Secouriste Sauveteur du Travail ». Ces agents ont pour consignes en cas de malaise voyageur ou de chute, par exemple, à l’intérieur des trains, de réaliser un bilan primaire auprès de la victime et des témoins ; dans la mesure du possible et sans risque d’aggravation de l’état de cette dernière, de l’extraire du matériel roulant afin de permettre la continuité de la circulation.

        Mais ils ne sont pas des médecins, c’est la raison pour laquelle si l’état de santé du voyageur nécessite une intervention médicale, seuls les services de secours spécialisés sont habilités à prendre les mesures appropriées et à évacuer la victime d’un train, comme cela est indiqué dans le billet de Christophe vers lequel je vous avais orientée dans mon précédent commentaire et qui explique comment se passe la prise en charge des voyageurs en cas de malaise: https://www.rerb-leblog.fr/voyageur-malade-bord-quelles-consequences-sur-le-trafic/.

      • nim

        En même temps affirmer que les malaises voyageurs sont indépendants des opérateurs, alors qu’ils sont directement corrélés à l’entassement dans les rames (et la ventilation défectueuse)…

        • Sophie

          D’où l’importance de mieux répartir les voyageurs entre les trains!

    • Youpiyop

      Bonjour

      Pour ma part, avant de me rejouir de cette nouvelle organisation, j’attends de voir comment cela va se traduire concrètement. Il y a quelques années, le cadencement des trains devait déjà tout resoudre, on en voit les effets aujourd’hui.

      Par ailleurs, j’attends avec impatience les nouveaux horaires. J’espère que cette «refonte» pour plus de «robustesse» ne se traduira pas par une allongement drastique des temps de trajets.

      Illustration (chiffres complètement au hasard) :

      Prenont un trajet qui prendrait aujourd’hui 20 minutes sur le papier et disons 33 minutes au reel.

      Avec ces nouveaux horaires, du fait des arrets supplémentaires et d’une adaptation des temps de parcours entre 2 gares au profit de la robustesse, le temps théorique de parcours passe a 29 minutes, le temps reel pour les usagers restant a 33 minutes.
      Pour les usagers, le gain est nul (voir négatif, vu la diminution des fréquences). Pour les stats (et les bonus) de la Sncf/Ratp c’est tout bénef’, les retards de moins de 5 minutes n’etant pas comptés.

      J’ai l’impression que certaines lignes de Rer fonctionnent déjà comme ça (Rer E), avec des temps d’attente en gare considérables sur certaines gares (Rosa parks ou Magenta) tellement la sncf a «pris de la marge» sur les horaires.

      Auquel cas cette refonte n’aura pour seul effet que de booster les stats (ce qui rendra par ailleurs inutile l’etude de la suppression de la relève si tout vas bien).

      Mais bon, j’espère sincèrement me tromper et voir nos conditions de transports s’améliorer.

      Cdt

    • nim

      C’est magnifique, la RATP et la SNCF nous expliquent que la moindre petite variation met en l’air le cadencement actuel, mais repoussent une fois de plus la suppression de la relève à Nanterre Préfecture, qui génère chaque jour des variations autrement plus importantes.

      Au lieu de supprimer la relève on supprime des trains et on appelle ça une « meilleure » offre de transport.

      Mettre en cohérence avec la réalité démographique s’aurait été d’arrêter de parquer les RER sur le viaduc de Nanterre pour faire passer des transiliens beaucoup moins chargés.

      Mais bon j’arrête… l’habillage est créatif, quelqu’un a beaucoup travaillé dessus et mérite sa prime.

      • Royce

        Bonjour Nim,

        Au cas ou vous l’auriez raté je vous invite à lire les commentaires de ce billet (qui n’a rien à voir au départ):
        https://rera-leblog.fr/de-la-defense-a-saint-germain-rencontre-avec-un-assistant-dexploitation-du-rer-a/#comments

        A défaut de répondre à vos interrogations, cela pourrait vous amenez quelques informations en lisant particulièrement les post de Carolm.

        • nim

          Bonjour Royce

          Merci pour le lien vers ce billet que je découvre, même si malheureusement j’avais déjà compris la même chose tout seul

      • Car

        Suis assez d’accord avec cet avis… on dessert un peu les contraintes horaires. On allongé les durées de trajet pour les résidents des zones 4-5 tout en continuant à saturer l’offre sur les tronçons déjà congestionnés à grand renfort d’investissement. .. pas sûr que cela ai les effets escomptés! Pourquoi plutôt ne pas envisager d’aérer un peu l’offre et mieux la repartir sur l’ensemble du territoire ?

        • Phyziko

          Encore une fois, les grands gagnants sont encore et toujours les communes « friquées » du 78. Quant aux pauvres banlieusards cergypontains, ils peuvent cordialement aller se faire voir.

          Bravo pour votre « équité » et votre communication avoisinant le foutage de gueule.
          Bravo à nos élus du 95 qui n’ont pas été foutu de se battre contre Poissy.

          Et bon courage au cergyssois qui se retrouveront avec :
          – moins de trains
          – plus de monde
          – plus de temps de trajet

          Je pense que vous pouvez applaudir des deux mains cette réforme, on atteint le sommet d’incompétence..

        • Sophie

          Bonjour,

          Aérer un peu l’offre et mieux la répartir sur l’ensemble du territoire correspond exactement à l’objectif de la nouvelle offre: on désature l’offre des tronçons congestionnés et on prolonge au maximum (par rapport aux infrastructures) les trains jusqu’au bout des branches.
          Finalement, pour plus de 80% des voyageurs de la ligne A, la desserte de leur gare sera augmentée sur la journée. Et pour 100% on l’améliore par rapport à la réalité d’aujourd’hui!

    • paddy

      On n’est pas en grandes lignes! Ce qui compte c’est la fréquence: si il y a un train toutes le 5 mn, il peut avoir 15mn de retard sur son horaire théorique, ça ne se verra même pas.
      Bien sûr pour vous, c’est différent… il faut gérer les moyens, humains et matériels.
      Certes, mais réduire les fréquences pour assurer la fiabilité de l’horaire, ce n’est pas satisfaire le banlieusard.

      • paddy

        Petit oubli de ma part: vous avez rendu le RERB omnibus entre Paris Nord et CDG. Il y a autant d’incidents (voire plus), les horaires ne sont guère mieux tenus, et moi j’ai 10 mn de plus matin et soir. Je ne souhaite pas le même sort aux usagers de la branche Cergy.

      • Sophie

        Bonjour,
        Ce n’est pas une question de moyens humains et matériels, mais bien un problème d’infrastructures qui limitent le nombre de trains que l’on peut faire passer sur un créneau défini. Cette refonte a été notamment pensée pour le « banlieusard », car la grande majorité des voyageurs des branches aura des trains plus fréquents! (voir mon commentaire juste ci-dessus)

        Votre remarque est judicieuse, sur une ligne aussi chargée ce qui compte c’est la fréquence, sauf que comme le RER A ne circule pas sur des voies qui lui sont dédiées (entre Nanterre-Préfecture et Cergy-le Haut): le retard d’un train peut impacter la circulation des autres lignes et on ne peut donc pas se focaliser uniquement sur la fréquence.

        • nim

          Bonjour Sophie,

          Justement, il faut éliminer les sources de retards qui détruisent le cadencement et la plus grosse source aujourd’hui est la relève de Nanterre Préfecture.

          Bien sûr si on voulait réellement faire marcher la relève, il y aurait un conducteur sur le quai de Nanterre Préfecture (pas dans les locaux de la gare) avant l’arrivée de chaque train, contrôlé par une pointeuse, et RATP + SNCF paieraient suffisamment de conducteurs de secours prépositionnés à Nanterre Préfecture pour absorber les incidents sur l’autre sens de circulation (ie pas de nouveau conducteur qui arrive de l’autre sens pendant 45 minutes au moins).

          Mais ce n’est pas ce qui est proposé non ? En fait si le STIF demandait ceci les exploitants se bousculeraient pour supprimer cette relève. La seule relève rentable est une relève dont les usagers paient les pots cassés.

    • alain60

      Bonne initiative. À ce jour aucun je dis bien aucun RER ne met les 24 minutes prévues entre maisons et châtelet, je le prends tous les matins aux heures de pointe. On est plutôt à 30 à 35 minutes voire plus.

      Je ne vois pas la suppression du changement de conducteur à Nanterre si nous fait perdre énorme de temps. Quand quittera t on l’ere des changements des chevaux aux relais postaux pour passer enfin au 21eme siècle ?
      Retirez ces changements de conducteurs complètement stupides.

      le proces quand un voyageur est malade ne peut il pas être optimisé en mettant dans chaque gare RER du personnel en capacité de faire secouriste et sortir la personne du RER plutôt que d’attendre les pompiers ?

      Par ailleurs, mais là c’est politique quand cessera t on de vouloir un grand Paris avec toujours plus de personnes tant que les infrastructures ne sont pas adaptées ?

      Merci d’avance pour vos précisions sur le changement de conducteur à Nanterre, le processus voyageur malade.

      Alain

      • nim

        En théorie si la relève fonctionnait parfaitement les marges supplémentaires permises par l’allongement des écarts entre trains permettraient de rattraper les petits problèmes.

        En pratique puisque les défaillances réelles de la relève sont beaucoup plus importantes ces marges sont toujours insuffisantes. Donc les voyageurs vont continuer de louper des créneaux à Nanterre Préfecture, et comme les créneaux vont être plus longs, attendre plus longtemps en regardant les rames de Saint-Germain filer.

        De plus SNCF+RATP minimisent les effets de la relève en mettant tout sur le dos des convergences et de la signalisation (qui a bon dos, à croire que la signalisation a été programmée par quelqu’un d’autre que les opérateurs). Et nous demandent d’attendre les effets magiques d’ÉOLE *sur* *le* *tronçon* *central*.

        Mais ÉOLE c’est quoi sinon une convergence supplémentaire dans le secteur sinistré de Nanterre Préfecture. Le parquage des voyageurs à Nanterre Préfecture et sur le viaduc va encore servir ! Supprimer la relève, c’est ajouter des contraintes sur le RER E (et sans doute tirer un trait définitif sur le fret entre Maisons Laffite et Houilles). D’où l’absence d’enthousiasme des opérateurs.

        Après on nous dira encore que personne n’a rien vu venir.

    • Gege24

      A quand la suppression du changement de conducteur à Nanterre préfecture. Cette option ferait gagner du temps et éviterait les trains terminus à la Défense par défaut de conducteur côté SNCF.

    • Ohla

      Merci de toutes ces précisions. Et à quand la liaison roissy ch de gaulle directe ?
      Enfin des solutions concrètes. L’unité de commandement des lignes mixtes sncf ratp est urgente. !

    • martinou

      Train ou rer s’arrêtant à toutes les gares mais c’est l’enfer….le trajet est deja long!!! votre solution ne m’a pas convaincu

    • Hubert

      Bonjour, a quand des trains pour cergy le week-end sans des attentes de plus de 20 a 30min? ??? Toujours ou très souvent des retard de train a partir de 19h !!
      Et pourquoi moin de train pour cergy ? Par rapport aux autres lignes poissh et st Germain ???? Plusieurs fois constaté pour st germain 2 a 3 fois plus de train pour eux

    • Sophie

      Dans une interview vidéo au Parisien, Lucile Quessart, directrice des lignes Transilien L,A,J, répond directement aux questions des clients du RER A sur la refonte des horaires de la ligne, en particulier pour les branches Cergy et Poissy.
      Naturellement, les questions posées ici par les élus, les associations et les voyageurs interrogés sont les mêmes que celles que vous avez pu me poser sur le blog. Je vous propose donc de regarder cette vidéo, pour en savoir plus: http://videos.leparisien.fr/video/elle-dirige-la-ligne-de-rer-la-plus-frequentee-d-europe-02-04-2017-x5h1tli

    • Sylvie95

      Je vous remercie pour ce matin bien pourri ! Le rer de 7h35 à Cergy le haut a fini en rer à 7h55 ! Sans aucune information jusqu’à 7h45 où le conducteur nous indique que suite à une avarie matériel, ce train ne prenait plus de voyageurs et bien évidement le 7h45 est au abonné absent.Les annonces sont inaudibles, pourtant, je l’ai signalé plusieurs fois à Chrystelle, mais cela n’a rien changé. A quoi cela va servir la refonte des horaires si les trains sont en panne, et cela arrive régulièrement. Je perdrais 40 minutes au lieu de 20 comme ce matin !!! Je ne suis pas d’accord !!! LA COMMUNICATION EST IMPORTANTE DANS CES CAS LA !!! on n’aurait pu se reporter sur le Saint Lazare de 7h40 voir 7h30 car je suppose que ce train avait déjà des problèmes, il est pas tombé en panne juste à Cergy.

    • metronico

      Pour tous ceux qui veulent la suppression de la relève à Nanterre préfecture, sachez que même si elle est supprimée un jour entre RATP et SNCF, Il y aura toujours des relèves prévues entre conducteurs, étant donné que Nanterre préfecture est un attachement où les conducteurs prennent et finissent leur service. Le conducteur finissant sera obligatoirement relevé par son collègue qui commence. Et d’ailleurs les relèves existent aussi ailleurs sur la ligne, à chaque attachement. A Torcy, Rueil et La Varenne, les relèves sont quotidiennes.