J’ai testé pour vous : la ventilation réfrigérée

Dans cette série d’article, nous testons pour vous aussi bien des trajets que des services qui vous sont proposés sur la ligne, nous vous ferons ensuite nos retours de façon objective.

Cette semaine les températures augmentent, tout comme vos retours concernant la ventilation réfrigérée à bord. Aujourd’hui, j’ai donc décidé de faire plusieurs trajets afin de tester la ventilation réfrigérée lors de la pointe de l’après-midi.
Pourquoi faire le test aux heures de pointe ? Tout simplement parce que l’impact de la ventilation peut varier en fonction de l’affluence à bord : plus il y a de monde, moins nous percevons la fraîcheur que procure le système.

Nous sommes le 7 septembre, il est 16h00, 28°C en extérieur. Le trajet effectué est Gare de Lyon – Marne-la-Vallée – Chessy, aller-retour. Pour pouvoir me faire un avis, je décide de faire plusieurs arrêts et d’emprunter plusieurs RER afin de constater le fonctionnement de la ventilation dans les trains sur un plus grand échantillon.

Dans les deux trains que j’emprunte en direction de Marne-la-Vallée – Chessy, il y a beaucoup de monde à bord, la ventilation fonctionne mais en raison de l’affluence, on la sent peu et encore moins si vous n’êtes pas à l’ombre en sortant du tunnel. À partir de Val de Fontenay, le train commence à se vider, on peut trouver une place assise facilement. C’est à ce moment-là que l’on va réellement pouvoir ressentir les bienfaits du système de ventilation.
Pour le retour, il y avait peu de monde à bord et malgré la place au soleil, la ventilation réfrigérée fonctionnait très bien.

Lorsqu’on monte à bord, on ressent très bien la fraîcheur mais, je vous l’accorde, après un long moment passé dans le train, on s’habitue et on à l’impression que la ventilation ne souffle plus (surtout en ce moment avec le port du masque obligatoire). Et pourtant !

Il ne faut pas l’oublier, cette ventilation réfrigérée, même si elle permet de faire baisser la température à bord d’environ 4°C, n’est pas à proprement parler une climatisation. Sur les trois trains que j’ai empruntés, aucune fenêtres n’étaient ouvertes, cependant il me semble important de le rappeler : c’est généralement l’ouverture des fenêtres qui empêche la ventilation réfrigérée de rafraîchir la rame. Il ne faut donc pas ouvrir les fenêtres si la ventilation est en marche.

Comme j’ai pu le constater, l’affluence à bord des trains joue un rôle important sur les effets de la ventilation, je vous invite donc à consulter les applications SNCF (IOS / Androïd) ou RATP (IOS / Androïd) pour savoir à quel niveau du train il y a le plus de monde et ainsi pouvoir l’éviter.

Pour en savoir davantage sur notre système de ventilation réfrigérée, je vous invite à consulter notre article :

Et comme toujours, n’hésitez pas à nous faire vos retours dans les commentaires pour en discuter ensemble.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog