Mouvement social du mardi 21 mai

En raison d’un mouvement social le mardi 21 mai 2024, le trafic est très perturbé entre Nanterre–Préfecture et Cergy–Le Haut • Poissy. Le trafic est normal sur le reste de la ligne.

Sur les branches Cergy–Le Haut et Poissy, prévoir 1 train sur 2 toute la journée.
Pas de changement de train nécessaire à Nanterre–Préfecture.

Retrouvez les horaires :
HORAIRES EN DIRECTION DE ST-GERMAIN-EN-LAYE • POISSY • CERGY – LE HAUT
HORAIRES EN DIRECTION DE BOISSY-ST-LÉGER • MARNE-LA-VALLÉE–CHESSY

Pour plus d’informations lors de vos déplacements, rendez-vous sur iledefrance-mobilites.fr, transilien.com, ratp.fr, les applications IDFM, SNCF, RATP et le fil X (anciennement Twitter) @RER_A.

Inauguration du nouveau CCU #1 : Une longue histoire débutée en 1969

À l’occasion de l’inauguration du nouveau CCU de Vincennes et du tchat qui se déroulera le 26 avril, je vous propose de remonter le temps et de découvrir la longue histoire du PCC du RER A.

Comme je vous le disais dans le précédent article annonçant le tchat qui se déroulera le 26 avril de 12:15 à 14:15, la ligne A bénéficie depuis fin janvier 2024 d’un Centre de Commandement Unique flambant neuf ! Ce CCU NG (comprendre Nouvelle Génération) a commencé à sortir de terre en 2021.

Cette nouvelle « tour de contrôle » de la ligne intègre de nombreuses nouveautés, tant au niveau des systèmes que de l’ergonomie de la salle. Pour rappel, le Centre de Commandement Unique rassemble, sous un même toit à Vincennes, les équipes de la RATP, de SNCF Voyageurs et de SNCF Réseau. Imaginez-le comme le cerveau opérationnel qui coordonne tout, de la circulation des trains à la diffusion d’information voyageurs.

Un peu d’histoire

Avant que les circulations ne soient gérées par un CCU, la ligne A a longtemps été gérée par un PCC (Poste de commande centralisé). Le premier a ouvert ses portes fin 1969, lors de l’abandon de la gare de la Bastille et de la mise en service par la RATP de la ligne de Nation à Boissy-Saint-Léger, alors exploitée avec le premier matériel roulant de la ligne, le MS61. La ligne s’appelle alors le Métro régional.

Le Poste de Commande Centralisé (PCC) de Vincennes en 1970.

La salle, au look futuriste, gère à partir de 1970 le tronçon entre La Défense et Charles de Gaulle–Étoile puis son prolongement à Auber l’année suivante. En 1972, la ligne est prolongée de La Défense à Saint-Germain-en-Laye. En 1977, le PCC prend la gestion de la jonction entre Auber et Nation, concomitante à l’ouverture du prolongement entre Vincennes et Noisy-le-Grand–Mont d’Est.

Le Poste de Commande Centralisé (PCC) de Vincennes en 1978, avec le Tableau de Contrôle Optique (TCO) prolongé jusqu’à Noisy-le-Grand–Mont d’Est.

Avec l’inauguration de l’interconnexion SNCF vers Cergy–Saint-Christophe en 1988, puis Poissy en 1989, accompagnée du prolongement à Marne-la-Vallée–Chessy en 1992, il devient nécessaire de faire évoluer le PCC de la ligne A pour le faire entrer dans le XXIème siècle. C’est ainsi que voit le jour en 1993 une nouvelle salle, toujours à Vincennes, qui sera exploitée jusqu’au début de l’année 2024.

Le Poste de Commande Centralisé (PCC) de Vincennes en 1994.

En 2013, le PCC accueille pour la première fois les agents chargés de l’information voyageurs RATP avec l’implantation en son sein du CDSMG (Centre De Surveillance Multi Gares). C’est alors un important pas franchi dans la démarche d’amélioration de l’information voyageurs de la ligne.

Le lancement du CCU

En 2019, 5 acteurs SNCF ont rejoint leurs homologues RATP au PCC de Vincennes pour former le CCU. À partir de cette même date, l’ensemble des acteurs décisionnaires RATP et SNCF en charge de l’exploitation sont réunis sous le même toit. Cela permet de centraliser la gestion du plan de transport, la circulation des trains et l’information voyageurs. La création du CCU a permis d’améliorer la coordination et la réactivité des équipes, au bénéfice de la ponctualité et d’une information voyageurs plus qualitative.

Dans le but d’optimiser la supervision de la ligne, il a été décidé de doter le CCU d’une nouvelle salle et de nouveaux outils. En effet, la salle conçue au début des années 1990 n’était pas destinée à accueillir de nouveaux acteurs et l’exploitation quotidienne de la ligne ne permettait pas d’apporter de profondes modifications à cette salle.

C’est donc à l’occasion de la construction de la nouvelle salle que de nombreux outils ont pu être remplacés ou modernisés, avec en parallèle l’octroi d’une surface de 500m² pour accueillir tous les acteurs. Nous découvrirons ensemble la semaine prochaine le détail du rôle des R’LIV (Responsable Local de l’Information Voyageurs), nouveaux acteurs ayant intégré le CCU en ce début d’année.

Cette nouvelle salle permettra également dans le futur d’intégrer de nouvelles fonctionnalités et évolutions, tout comme l’ancienne salle a largement accompagné de nombreux projets de transformation comme le passage à 100 % de train à 2 niveaux en 2017, la refonte complète de l’offre de transport de la ligne en 2018 ou encore la mise en service du pilotage automatique en 2019 pour ne citer que les principaux.

Grâce à cette nouvelle construction, pensée pour optimiser les échanges entre acteurs, accélérer la prise de décision et garantir les meilleures conditions de fonctionnement de la ligne, c’est in fine l’amélioration de vos conditions de voyage au quotidien qui est l’objectif principal de cet équipement.

À venir…

La semaine prochaine, je vous présenterai les nouveaux outils à disposition des acteurs du CCU pour garantir l’excellence opérationnelle de la ligne. Aussi, je vous détaillerai le profond remaniement de la configuration de la salle dans le but d’obtenir une ergonomie plus efficace et efficiente. Enfin, je vous ferai découvrir en vidéo les coulisses de cette nouvelle salle.

Retrouvez tous les échanges avec les responsables SNCF et RATP du CCU sur la page du tchat, qui a eu lieu le 26 avril.

à lire également
Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog