Découvrir

12

La ventilation réfrigérée dans le RER A, ça consiste en quoi exactement ?

07072017

Ca y est, c’est l’été ! Et avec l’affluence, l’ouverture des portes à chaque arrêt, le soleil qui tape sur les trains…  Il fait chaud, parfois même trop chaud dans les transports.

Pour limiter la température dans les rames, les trains du RER A (MI09 et MI2N) disposent d’une ventilation réfrigérée. Il ne s’agit pas d’une climatisation, mais d’un système qui permet de rafraîchir de quelques degrés l’air extérieur qui est ventilé à l’intérieur des rames, pour assurer un meilleur  confort climatique à nos voyageurs.


Dans le RER A, vous disposez désormais uniquement de trains modernes, les MI2N et MI09. Ceux-ci sont dotés d’un système utilisé l’été pour améliorer le confort climatique, appelé « ventilation mécanique forcée réfrigérée ». C’est une formule un peu barbare qui désigne, en fait, un système utilisant l’air extérieur pour produire un écart de température de quelques degrés à l’intérieur du train.

Très concrètement, la ventilation réfrigérée diminue en théorie  la température dans la rame de 4 degrés environ, sachant que la température de consigne qui met en place ce système est de 21 degrés. Cela permet d’apporter une sensation de fraîcheur aux voyageurs qui entrent dans le train.

Une maintenance régulière !

Le système de ventilation réfrigéré de la ligne A fonctionne généralement plutôt bien. Il est d’ailleurs maintenu de manière régulière par nos équipes.

Mais il y a d’autres facteurs extérieurs qui peuvent perturber le confort climatique dans les trains, comme le soleil qui réchauffe l’habitacle quand le train roule en extérieur. Il ne faut pas oublier non plus que la ventilation réfrigérée ne peut pas fonctionner de façon optimale si l’on entrouvre les fenêtres du train ! Il se peut néanmoins que le système rencontre parfois une anomalie. Or, les MI09 étant des trains modernes, ce sont également des « trains communicants ». C’est-à-dire qu’un certain nombre de capteurs installés à bord signalent automatiquement le dysfonctionnement de certains systèmes, dont la ventilation réfrigérée. Cela permet aux équipes de maintenance de la RATP d’intervenir très rapidement sur les éventuelles avaries.

 

    À lire également

    Rencontre avec Nicolas, «mécanicien d’entretien» de vos RER

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • Toa

      Justement ce serait peut être intelligent (pour vos usagers bien sûr, mais bon vous pouvez financer ça avec l’augmentation du pass navigo facilement) de vérifier ces ventilations avant de mettre en service des trains. Hier en plus du problème de voie toute la journée (CDG-Cergy pref : 55min), on était dans un MI2N en train de rôtir du fait du non fonctionnement de cette ventilation…
      alors avec les retards = plus de monde = encore plus chaud

      • ChuppyLulu

        Une précision, comme ça : l’augmentation du pass Navigo n’a pas été décidée par la RATP ni par la SNCF mais bien par le STIF, et les recettes générées par cette augmentation ne vont pas en intégralité dans la bourse des opérateurs de transport …
        Ensuite, le fonctionnement de cette ventilation est bien vérifié régulièrement sur les trains, sur le MI09 les consoles indiquent même « en direct » si tout va bien ou non sur ce point-là notamment, mais il faut aussi bien se rendre compte que ne pas faire rouler un train « uniquement » pour un problème de clim (souvent localisé sur une seule voiture) ça peut aussi signifier la suppression pure et simple de circulations (le parc de trains n’étant pas extensible).

        • Sophie

          Bonjour Chuppylulu et merci de participer aux discussions de manière active -et manifestement avec un regard expert-, sur le blog.
          En effet, tout cela est exact, notez simplement que le STIF s’appelle désormais « Il-de-France Mobilités » ;).

    • HOY3

      Bonsoir,
      Je constate que les fenêtres des trains sont souvent ouvertes. Or le conducteur dispose d’une annonce automatique pour rappeler que ce train est climatisé (que je n’ai jamais entendu que lorsque un ami passionné l’a demandé en terminus) jamais employée.
      De plus il y a peu (6 mois?) je me souviens que l’été, la ventilation allumée les fenêtres s’ouvraient bien plus difficilement (ce qui était une excellente chose). Or ce ne semble plus être le cas: pourriez vous me confirmer ceci et me donner la raison?

      Bonne soirée

    • Cede

      Bonjour,

      Petit détail qui a son importance : les premiers éléments MI2N (17) ont été commandés et livrés sans cette ventilation.
      Ont-ils été mis à niveau depuis ?

      Cédric

      • Sophie

        Bonjour Cédric,

        Oui c’est vrai, les premiers MI2N ont été livrés sans ventilation réfrigérée. Il y a eu des études et un prototype pour l’installer a posteriori.
        Les premiers MI2N ont donc fait l’objet d’un retrofit (c’est-à-dire que nous avons fait installer sur les trains déjà construits). Pour ceux qui n’étaient pas encore construits la ventilation réfrigérée a été montée de série.

        Très bonne journée!

    • Alex23

      Bonjour
      Vous devriez préciser via les annonces automatiques de ne pas ouvrir les fenêtres. Présentement les 3/4 des fenêtres sont ouvertes.
      Ensuite, il y a quand même un truc qui m’échappe: la ventilation redirigée ne fonctionne pas en continu et je ne comprends pas pourquoi. Parfois elle s’arrête pendant 2 ou 3 minutes, même plus. Et alors ça devient horrible! Tout le monde sufoque, et certains sont pas loin de s’évanouir. Pourquoi?!
      J’ai l’impression que c’est fait exprès.

      • philippoux

        De plus, elle ne fonctionne pas entre Nanterre préfecture et Houilles. Pour peu que le RER avance à la vitesse d’un escargot (le temps de laisser passer un transilien) la chaleur devient étouffante…
        Pourquoi cette « pause » dans la « clim » ? A cause du changement de voltage ?

      • pierrot95800

        Bonjour

        Surement du au sectionnement…

        Sauf erreur de ma part je crois qu’il y a un sectionnement entre Conflans Fin D’oise et Achères Ville et entre de Houille et Nanterre.

        Source : http://geillon.pagesperso-orange.fr/trains/signaux/

        Les sectionnements.

        Pour des raisons d’alimentation électrique on est obligé d’implanter des zones de sectionnement sur les lignes. En effet la même ligne ne peut être alimentée par la même source d’un bout à l’autre, et on peut donc avoir une ligne alimentée par deux centrales électriques différentes. Comme les deux sources de courant ne sont pas forcément en phase (en alternatif) on ne peut donc pas les relier entre elles. On installe donc sur la voie des sectionnements (zones non alimentées) entre les différentes sections d’alimentation. Pour le franchissement de ces zones, il faut que le courant soit coupé dans le train, afin d’éviter la formation d’arcs électriques. Si vous êtes dans un train de voyageur vous le constaterez par l’abaissement du niveau d’éclairage (si celui-ci est en marche), car l’ouverture du disjoncteur provoque le passage d’alimentation sur batterie, et dans ce cas toutes les lampes ne sont pas maintenues allumées.

        • Sophie

          Merci Pierre pour ces éléments.
          Le commentaire d’Alex est un peu trop vague pour y apporter une réponse précise… En réalité, il faudrait qu’il puisse nous dire à quel moment et à quel endroit il a ressenti cette coupure.
          Quant au commentaire de Philipoux, effectivement, il y a de nombreux facteurs indépendants des trains peuvent malheureusement limiter la sensation de
          fraîcheur et complexifier l’obtention d’une garantie de confort thermique pour les voyageurs à bord des véhicules. L’ouverture des fenêtres en est une, mais si le train reste à quai les portes ouvertes de manière prolongée, il y a plus d’air chaud extérieur qui rentre. De plus, si les trains roulent doucement, voire sont à l’arrêt , la ventilation est moins performante…

        • ChuppyLulu

          C’est d’autant plus compliqué de répondre que, en tous cas en zone RATP, le seul sectionnement franchi systématiquement pantographes abaissés (et donc disjoncteur ouvert et donc alim des systèmes du train provisoirement sur batteries) est celui du passage 1500 V / 25000 V).

          Quant au fait de ne pas ouvrir les fenêtres c’est rappelé par des autocollants régulièrement dans les trains, qui sont donc manifestement ignorés bien que visibles, les annonces automatiques ne changeraient donc pas la donne.

        • ChuppyLulu

          Du coup pour Philippou effectivement la coupure dans la clim à cet endroit-là est probablement due au changement d’alimentation électrique.