Découvrir

18

Des trains chauffés en hiver pour votre confort

02022018

Un billet pour tout savoir sur le chauffage dans les trains du RER A, en cette période hivernale.

 

Après vous avoir fait un point complet sur la ventilation réfrigérée, cet été, je me suis renseignée sur le fonctionnement du chauffage dans vos trains.

Le confort climatique en hiver, comment ça marche ?

Sur les deux types de trains qui circulent sur la ligne A du RER : les MI2N et les MIO9, le confort climatique à l’intérieur des trains repose sur deux principes de base :

  • Le chauffage de la voiture avec de la ventilation forcée à travers des résistances électriques.
  • Le rafraîchissement de la voiture avec de la ventilation forcée à travers des groupes qui produisent du froid.

Sur les MI2N et MI09, 2 groupes en toiture par voiture* assurent cette fonction de chauffage et de rafraîchissement. C’est un système réversible.

Le principe est de maintenir la température ambiante entre 19° et 21°, en fonction des températures extérieures. Le chauffage est donc activé en-deçà d’une température extérieure de 19°C et la puissance de chauffage appliquée est fonction de la température intérieure de la voiture. Concrètement, plusieurs systèmes contribuent au chauffage dans une voiture: les 2 groupes en toiture et les 6 « réchauffeurs d’air » répartis à différents niveaux. La qualité du chauffage est donc dépendante de la puissance appliquée, du nombre de groupe en service, des réchauffeurs annexes et du fonctionnement de la ventilation forcée pour pulser l’air.

Et en cas de panne ?

Même si le système de chauffage dans les trains de la ligne A fonctionne bien en général, des dysfonctionnements peuvent se produire ponctuellement. La qualité du chauffage dépend, en fait, du nombre de groupes en service, des réchauffeurs annexes et du fonctionnement de la ventilation forcée pour pulser l’air.

Il se peut que l’un de ces éléments tombe en panne. Toutefois, comme chaque voiture dispose de 2 groupes de chauffage et de plusieurs réchauffeurs, le confort climatique est moins performant dans la voiture concernée par le dysfonctionnement, mais les conséquences sont limitées.

Au-delà du système de chauffage, quand il fait très froid, les trains sont bien évidemment préparés et préchauffés, avant le départ, pour atteindre cette température !

La sécurité : notre priorité !

De fait, si une avarie est décelée, alors le bloc se met en sécurité (il ne fonctionne plus) et le train sera envoyé en atelier pour réparation. Toutefois, un dysfonctionnement du chauffage dans une voiture n’empêche pas un train de circuler en toute sécurité. Et même si améliorer le confort de nos voyageurs est très important pour nous, en fonction de l’ampleur de la panne, le train terminera son tour avant d’être envoyé en atelier.

En effet, comme vous l’avait indiqué Nicolas, un « mécanicien d’entretien » qui s’occupe de la maintenance des RER et que je vous avais présenté il y a quelques mois sur le blog, notre priorité c’est, avant tout, de transporter nos voyageurs en toute sécurité : « Les trains, on en a besoin en ligne (…) avec un niveau de qualité et de sécurité irréprochable (…) : c’est à ces conditions que l’on transporte des millions de voyageurs chaque jour ! »

 

* J’en profite pour vous rappeler que chaque RER est en fait généralement composé de 2 éléments ou « rame », donc 2 trains attachés ensemble (c’est ce qui s’affiche comme un « train long ». Les trains en unité simple, ou « trains courts » circulent généralement aux heures de faible affluence). Mais dans chaque rame, il y a aussi 5 « voitures », qui correspondent aux compartiments dans lesquels vous montez.

    À lire également

    La ventilation réfrigérée dans le RER A, ça consiste en quoi exactement ?

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • Merci pour ce moment

      Pensez à chauffer également les quais, vu le temps que l’on y passe !!

    • philipoux

      Certes mais attention car étant entassés comme des bestiaux grâce aux nouveau horaires, la température peu vite monter. Y a t-il une sonde pour capter la t° dans les rames pour tenir compte de ce paramètre important ?

    • Cocochine

      Bonjour Sophie, merci pour cette explication fort intéressante. Sur le principe je comprends cette température de confort à peu près similaire au bien être domestiqué. Cependant j’attire votre attention sur les éléments suivants: l’hiver lorsque nous attendons le rer ou le train nous sommes couverts manteaux écharpes…lorsque nous montons en voiture il n’est pas possible de se déshabiller par manque de place…et lorsque la voiture est chargée s’est encore pire!
      Aussi il fait souvent très chaud voire trop chaud entraînant malaises et dysfonctionnements …..
      Ne serait il possible que vous conduisez une réflexion sur la diminution du chauffage dans les voitures?
      Par avance merci pour nous tous

      • Sophie

        Bonjour Cocochine,

        Comme je l’ai expliqué dans l’article, « le chauffage est activé en-deçà d’une température extérieure de 19°C et la puissance de chauffage appliquée est fonction de la température intérieure de la voiture« .
        Or, la température de consigne n’a pas été fixée au hasard, mais pour convenir au plus grand nombre (19° c’est notamment la température que l’on conseille pour la chambre d’un bébé).

        Et si l’on baissait à 18° alors, pour certains voyageurs, il ferait trop froid.

        Bien à vous,

        Sophie

        • Cocochine

          Merci Sophie pour votre retour…cependant permettez moi d’insister nous sommes vêtus dans le rer comme à l extérieur sur les quais…et à 19 degrés comme vous l’indiquer un bébé n’est pas habillé comme pour l »extérieur….en tout cas chez les gens sensés…
          Il serait quand même nécessaire de refaire quelques études d’impact sur le sujet, désolée de bous contredire.
          Bien à vous

    • Deigo

      Y a-t-il un capteur de température dans les espaces voyageurs?
      Les variations de température dépendent aussi pour une bonne part de l’affluence dans les rames où il fait régulièrement trop chaud quand il y a bcp de monde.

      • Sophie

        Bonjour Deigo,

        Bien sur, avec l’affluence il fait plus chaud et comme indiqué dans l’article, la puissance de chauffage varie en fonction de la température intérieure (ce qui implique qu’il y ait une sonde à l’intérieur). Mais évidemment, l’espace est assez grand, les portes s’ouvrent régulièrement, les voyageurs montent et descendent… La régulation n’est pas instantanée! C’est comme à la maison quand on fait cuire un gâteau à la cuisine, le four chauffe la pièce, donc on a trop chaud, on ouvre la fenêtre et finalement on a trop froid…

        Bien à vous,

        Sophie

    • Brijou

      Merci pour cet article intéressant par contre je suis surprise des températures indiquées quand on voyage comme du bétail les températures ressenties sont très très supérieures aux 21 degrés dont vous parlez sans doute un effet de mon imagination

    • LauraL

      Je viens de découvrir sur le site du Parisien que j’aurai droit à 10€ de dédommagement pour les perturbations d’octobre / novembre 2017. Pourquoi cette information n’a pas été donnée sur le blog?

      http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/rer-a-et-b-il-est-encore-temps-de-vous-faire-rembourser-04-02-2018-7540497.php

    • Cergyman

      Faites rouler des trains à l’heure avant de nous parler de chauffages dans les trains, comme tres souvent le trajet se prolonge entre ML et Acheres ou lieu de prendre 6 mins entre les 2 stations il prend 20 mins… Mauvais service.

    • Nad82

      juste petite anecdote : un soir de l’hiver 2016, le chauffeur avait mis la clim’ mais pas pour le chauffage, c’était celle qui rafraîchi l’été !! Donc j’espère que tous les chauffeurs vont tourner le boutons du bon côté!lol!

      • Sophie

        Bonjour Nad82,

        En fait, comme indiqué dans l’article, le système est régulé automatiquement et le conducteur n’a pas du tout la possibilité de « tourner le bouton du mauvais côté »…

        Bonne journée,

        Sophie

    • Christophe

      Pour avoir pris tous les types de train, que ce soit L ou A, c’est encore les vieux Z 6400 (je crois), sans chauffage et/ou clim qui sont le plus confortables en hivers tant que l’on subit pas de très gros froids.

      Après tout, je m’habille pour devoir attendre 10 à 30 minutes sur des quais de gares, pas pour une chambre de bébé.

      Alors le chauffage, avec la fréquentation qu’on connait ….

      Je me dis qu’on va aussi beaucoup rigoler cet été, avec la clim et les portes grandes ouvertes lors des arrêts à rallonge de la nouvelle grille.

    • cliente244

      Bonjour Sophie,

      C’est bien de chauffer des RER mais c’est mieux de les faire rouler ! ce matin 06/02 encore la cata !
      Je ne dit pas que ce n ‘est pas important mais en ce moment je préférerais arriver au boulot tout court .