La ligne et vous

56

«Mesdames et messieurs, vérification des titres de transport, s’il vous plait !»

21112017

Alors que le réseau de transports en commun d’Île-de-France est l’un des plus développés en Europe, il connaît également l’un des taux de fraude les plus élevés…  Ainsi, la lutte contre ce fléau est une problématique majeure pour la RATP comme pour la SNCF, les deux opérateurs qui gèrent votre ligne.

Pour en savoir plus, j’ai participé à une opération de contrôle très instructive à Conflans-fin-d’Oise avec les agents du secteur.

 

Pour dissuader les fraudeurs, les amendes sont salées pour celui qui se fait prendre à voyager sans titre de transport ou avec un billet non composté : il lui en coutera 50 euros* s’il paye immédiatement.

Et s’il ne paye pas sur place, le contrevenant se verra facturer des frais de dossier supplémentaires : soit 100 euros dans les 2 mois pour SNCF ou 80 euros dans les 7 jours (voire sous 20 jours pour un règlement sur Internet) et également 100 euros au-delà et avant 2 mois, pour la RATP. Pourquoi 2 mois ? Parce qu’ensuite, les procès-verbaux non recouvrés sont transmis au Trésor Public, avec une majoration à 180 euros.

Or, quel que soit l’opérateur, les contrôles de vos titres de transport sont effectués soit par les contrôleurs, donc des équipes dédiées, soit par des agents des gares qui sont formés et assermentés.

Pour en savoir un peu plus, je me suis donc rendue à Conflans-fin-d‘Oise, par une froide soirée de novembre, pour accompagner une opération de contrôle pendant 2 heures.

 

Opération de lutte contre la fraude à Conflans

J’y ai retrouvé Mounir, que je vous avais déjà présenté sur le blog, accompagné d’une dizaine d’agents SNCF pour l’opération. « On accompagne les voyageurs au quotidien, mais on est aussi habilités à organiser des opérations de lutte contre la fraude, m’explique Mounir. Il y en a plusieurs fois par semaine dans le secteur. On a un métier très polyvalent est c’est aussi ce qui nous plait, ça change tout le temps ! »

Et quand un train déverse ses voyageurs en gare, chacun est pressé de rentrer chez soi. Il faut vite passer la carte Navigo dans le terminal, vérifier que les visages correspondent aux photos, que les dates d’abonnement correspondent …

« Notre métier, c’est d’abord de faire de la sensibilisation, souligne-t-il. Par exemple, les Pass Navigo fonctionnent 10 ans environ. Au-delà, les cartes doivent être remplacées, mais les clients ne le savent pas forcément. Quand on les contrôle, on peut voir la date d’échéance. Si elle est proche, on les invite à se rendre à un guichet pour la changer sans attendre le dernier moment en précisant bien que l’échange est totalement gratuit. »

Mais on s’en doute, la tâche n’est pas toujours aisée et j’ai pu le constater ce soir-là : une carte illisible qui n’est pas reconnue dans la machine ou une vérification de la photo sur un Pass Navigo… Quelques secondes perdues et on s’attire les foudres de certaines personnes très pressées. Heureusement, la plupart des clients ont parfaitement conscience de l’enjeu et tendent volontiers leur titre pour se faire contrôler !

« Moi, je préfère les opérations organisées le soir, me précise Adyle, l’un des agents présents ce soir-là, quand on contrôle les gens qui descendent du train. Parce que les voyageurs ne comprennent pas forcément que l’on se poste juste derrière les lignes de contrôle le matin. Pourtant, il peut aussi y avoir des fraudeurs qui utilisent le Pass Navigo de quelqu’un d’autre ou un ticket au mauvais tarif. Cela aussi il faut le vérifier.»

En effet, quand on pense « fraude », on pense d’abord « titre de transport », mais si l’on voyage avec le mauvais tarif ou dans une zone qui ne correspond pas à son billet, on fraude aussi*!

Ce soir-là, sur les 1529 personnes contrôlées en 2 heures dans la gare de Conflans-fin-d’Oise, 21 contraventions ont été dressées par nos agents.

 

*Le montant des infractions varie selon la nature de la fraude. Plus d’information sur :

    À lire également

    Maisons-Laffitte-Achères-Conflans: Rencontre avec Mounir et Yan, vos interlocuteurs en gare

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • Marine

      Personnellement, le contrôle m’a coûté plus de 100€ de taxi le 1er novembre en me faisant rater le dernier RER à la défense alors que la ligne était coupée entre la défense et Auber.
      Je remercie encore chaleureusement ces charmantes personnes qui se sont en plus permis d’être particulièrement aimables (« c’est pas notre faute, fallait partir plus tôt si vous saviez qu’il y avait des problèmes »)

      Mis à part ça, quand on voit la qualité des services, je me demande tous les jours pourquoi je continue à payer alors que frauder ne me coûterait rien du tout finalement

    • régulièrement en retard

      Bonjour
      Ce qui est amusant c’est que justement à la gare de Conflans fin d’Oise la semaine dernière les portiques côté parking étaient hors service pendant plusieurs jours, l’accès et la sortie se faisaient librement.
      Concernant les contrôles, c’est vrai que lorsque vous arrivez en gare le soir avec du retard et que vous devez attraper un bus, l’humeur peut être quelque peu désagréable.

    • lbo78

      Bonjour,

      Merci pour ce reportage.
      Pouvez-vous donner les chiffres réels de recouvrement des amendes ? J’ai en tête un ordre de grandeur de 20% à la RATP. En même temps, il semble tellement facile de donner une fausse identité ou de passer au travers des contrôles (peu fréquents) que pour les personnes qui paient leurs trajet c’est énervant de voir les fraudeurs…
      D’un autre côté, je suis bien content que ces contrôles soient peu fréquents car je garde un très mauvais souvenir du dernier contrôle à la Gare de Houilles où la désorganisation des contrôleurs était telle que la moitié d’entre eux étaient là juste pour faire figuration et gêner les circulations et l’autre moitié posté devant les portiques de sortie à contrôler les billets provoquant un embouteillage tel qu’il a fallu plus de 10 minutes pour sortir de la gare étouffé par cette foule (en temps normal les embouteillages dans cette gare sont monnaie courante). Et le pire dans tous cela ce sont les agents de la SUGE qui se permettent de vous bousculer quand vous posez une question pour comprendre pourquoi une telle désorganisation dans l’organisation du contrôle (par exemple un contrôle placé plus en amont des portiques aurait permis de contrôles plus de voyageurs en simultanés et donc de fluidifier un peu la sortie)…
      Bref, grâce à ces contrôles et aux agents de la SUGE, je prends maintenant avec une angoisse certaine le RER A craignant de me faire de nouveau bousculer violemment par des agents de la SUGE (l’insécurité n’est pas là où on l’attend) par des ou devoir supporter un acte de folie dans une station bondée sans issue telle que celle de Houilles…
      Bien entendu, il va de soit que je n’ai jamais eu de réponse de Transilien sur les incidents liés à ce contrôle… Mais comment peut il en être différemment ?
      Cordialement,

      • Sophie

        Bonjour,

        Pouvez vous me donner un peu plus de détails sur le contrôle dont vous me parlez à Houilles? Je pourrai le transmettre aux services concernés, car le comportement que vous décrivez semble inacceptable.

        Bien à vous,

        Sophie

        • lbo78

          Bonjour,

          Il s’agit du contrôle effectué le soir du 25/07/2017.
          La demande d’information associée est celle 321840-1501509937.
          Au final la discussion s’est terminée par « Je tiens à vous informer que toute nos échanges ont été transférées à la Direction de votre ligne qui prendra les mesures nécessaires.
          Soyez assuré que votre confort et votre sécurité sont au coeur de nos priorités. »
          Il n’y a eu aucune amorce de regret, ni de demande d’excuse ni amorce de dialogue dans ces échanges mails qui ont suivi… Bref, c’est en toute légalité qu’un agent de la SUGE a droit de vous traiter ainsi… C’est peut être car « Ils ont un rôle de sécurisation, de dissuasion, d’information et d’aide aux voyageurs » qu’ils ont tous les droits même d’agir ainsi pour dissuader les voyageurs en règle de demander des informations…
          Dans tous les cas comme je vous le dit je suis maintenant angoissé à l’idée d’emprunter la ligne et ce d’autant plus que cela est totalement couvert par la direction…
          Cordialement.

        • lbo78

          Re-bonjour,

          Juste pour précision comme je l’avais souligné à l’époque, je n’ai rien contre les contrôles, ils sont justifiés et pas assez nombreux. Cependant il convient qu’ils soient organisés et limitent au maximum les entraves à la circulation. En l’occurrence dans le cas que je cite ici, la moitié des agents de contrôles (hors SUGE et associés) ne contrôlaient pas et accentuaient la gène à la circulation. A leur décharge, vu la désorganisation qui était en place, il leurs étaient impossible de faire différemment.
          Le responsable du contrôle aurait dû prendre la décision de réorganiser ses services de façons à ne pas entraver cette sortie qui en temps normal est déjà saturée (rare sont les fois où la file d’attente en sortie ne remontent pas jusqu’aux escaliers) et mal dimensionnées (parfois 2 portiques opérationnels !).
          Cordialement,

        • Gmille

          Bonjour Sophie,

          Inacceptable mais pas exceptionnel sur la L (sur la A on ne les voit jamais)
          J’ai déjà subi ce type de contrôle à deux reprises en gare de Clichy-Levallois. C’est toujours un plaisir de sortir d’un train en retard et d’être retenu plusieurs minutes dans un tunnel par un cordon de contrôleurs avec la SUGE en deuxième rideau et son attitude souvent limite.

        • Sophie

          Bonjour Gmille,

          S’il vous arrive de vivre une telle situation, alors il vous faut bien noter le jour et l’heure pour me l’indiquer en commentaire. En l’occurrence pour la ligne L, c’est Jennifer, mon homologue sur cette ligne, qui saura à qui s’adresser pour faire remonter votre signalement aux services concernés.

          Bien à vous,

          Sophie

        • Lbo78420

          Bonjour,

          Je remarque en arrivant que ce type de comportement que je ne suis pas seul à déplorer est couvert à tous les niveaux. Et pour cause il est jugé normal par les compagnies dans leurs communications officielles. En effet, mis à part votre jugement, les réponses que j’avais eu semblaient s’étonner que l’on puisse se plaindre…

        • lbo78420

          Bonsoir,

          10 jours après, pas de retour…
          En même temps que pouvais-je attendre.
          Ces comportements sont couverts par la direction et de toute façons c’est normal de maltraiter les clients…
          Eux, ont droit de nous manquer de respect s’ils le veulent. Par contre, nous, qui payons leur salaire directement et indirectement par nos impôts, leur devons le respect. Il est beau le monde !
          Cordialement,

        • Marine

          Bonjour,
          Pour ma part j’ai enfin eu un retour sur ma réclamation du contrôle du 1er novembre (oui oui, aujourd’hui)

          La personne me certifie qu’il n’y a pas de contrôles quand le trafic est perturbé alors que j’ai bel et bien été contrôlée et que ça m’a fait rater mon RER, me coûtant 100€ de taxi

    • philippoux

      C’ets bien d’apprendre que le pass est valable 10 ans, il n’y a rien d’indiquer sur le mien…

      • Sophie

        Bonjour Philippoux,

        Effectivement, cela n’est pas écrit sur la carte. Vous pouvez le savoir sur votre espace personnel en ligne navigo.fr, sur un automate de vente de la RATP ou de la SNCF ou sur un équipement de validation (lors d’un contrôle, comme je l’expliquais) que votre carte Navigo est périmée ou arrive à expiration.
        Il vous faudra alors vous rendre en agence commerciale des transporteurs, dans certains comptoirs RATP ou en Guichet Services Navigo SNCF pour la renouveler gratuitement.

        Bien à vous,

        Sophie

    • carolm

      Bonjour, Sophie, vous avez pu obtenir deux commentaires des agents qui assistaient au contrôle (y compris la charmante observation de Mounir: « On a un métier très polyvalent est c’est aussi ce qui nous plait, ça change tout le temps ! »

      …mais PAS UN SEUL MOT de la part des 1 529 personnes contrôlées (dont seulement 21 étaient en contravention!) Encore une fois, en lisant ce blog on a l’impression de lire la communication interne de la SNCF/RATP.

      Je suis d’accord avec Marine, régulièrement en retard et lbo78, ces contrôles ne sont pas anodines, il y a des personnes qui ratent leur bus .. en plus à Maisons Laffitte les contrôles provoquent des bouchons, en descendant du train on ne peut pas avancer, le quai est bondé, et en arrivant en haut de l’escalator on est coincé , c’est dangereux!! cdlt CarolM

      • Sophie

        Bonjour Carolm,

        Vous avez raison de souligner les 21 contraventions: c’est peu, et c’est tant mieux!

        Je comprends votre commentaire, mais comme vous l’indiquez ici, les voyageurs étant relativement pressés lors du contrôle… Je n’ai pas souhaité les retardé davantage pour les interroger à ce moment là. Malgré tout, les commentaires donnent un espace de prise de parole pour les voyageurs qui ont plus de temps et tout le loisir de s’exprimer ici. Et comme vous pouvez le constater au quotidien, je publie tous les commentaires, dans la mesure où ils sont respectueux et constructifs, bien entendu!

        Très bonne journée,

        Sophie

    • Benoît (Cergy)

      Justement y’en avait a Achères Ville et à Cergy le Haut vers 14h30 ils étaient nombreux dans chaque tourniquets

    • EricB

      Payer pour voyager c’est normal.
      Se prendr une amende pour defaut de validation quand on est abonné annuel, c’est du vol.

      • Sophie

        Bonjour EricB,

        Si vous prenez le RER sans valider votre Pass Navigo, un contrôleur pourra effectivement pour faire payer 5 euros d’amende.

        En fait, c’est une mesure nécessaire: parce que l’offre de transport est fixée par le Ile-de-France mobilités en fonction des comptages réalisés à la validation les années précédentes. Si les voyageurs ne valident pas leur titre de transport alors l’offre ne correspondra pas à l’affluence.

        Bien à vous,

        Sophie

        • philippoux

          Oui en meme temps quand les portiques sont ouverts par défaut comme cela peu arriver, je doute vraiment qu’en cas de contrôle vos agents soient compréhensifs… D’où le sentiment de vol.
          D’ailleurs, vos agents acceptent-ils le paiement sans contact ?

    • drou

      Est-ce qu’on pense à un dédommagement pour les utilisateurs de la ligne de Cergy?
      On est loin d’avoir un service efficace entre les interruptions les soirs en semaine, les interruptions totales certains week-end et les nombreuses perturbations.
      Pourquoi payer pour un service defaillant?

      A quand le titre de transport à tarif unique comme pour le métro?
      6,10 le billet c’est de l’arnaque!!

    • Marine

      Et encore une fois ce soir du beau boulot en gare de CDG étoile ! On nous annonce qu’il s’agit du dernier train, tout le monde se dépêche pour l’avoir… Et quand on regarde les écrans on voit qu’en fait ce n’est pas le dernier

      Les agents n’ont pas les mêmes informations que nous ? Ou alors ils se disent qu’un peu de sport ne peut pas faire de mal à ces pauvres ploucs qui veulent juste rentrer chez eux ?

      • Marine

        Notre train est passé avec plus de 15 minutes de retard pour cause de personne sur les voies. Soit.
        Arrivée à Nanterre préfecture et là, je vous le donne en mille : pas d’électricité en zone SNCF, encore 8 minutes d’attente en gare.

        Une fois de plus, merci pour ce moment les copains !

    • Merci pour ce moment

      Bonjour
      Peut-on parler d’hier ? Trafic normal. En gare de La Défense à 18h, un RER pour Cergy est prévu. Bon, il arrive avec 2 mn de retard, c’est pas bien grave. Et là, plus rien ne va : RER blindé (ça promet à compter du 10, avec moins de RER et des arrêts supplémentaires), stationnement prolongé à La Défense sans aucun info sauf celle que l’on nous balance systématiquement : nous allons repartir dans quelques instants. Que signifie « quelques instants » ? Quelques minutes ? Davantage ? Dois-je encore appeler la crèche pour leur dire que je vais arriver encore après l’heure de fermeture ? Aucune info. Puis départ à 18h08, youpi, et là lenteur sur toute la ligne. Arrivés à Achères à 18h30, on entend que le trafic est globalement normal ! Alors que l’on devrait approcher de Cergy, nous ne sommes qu’à Achères, mais globalement, il ne faut pas de plaindre. De qui se moque-t-on ? Arrivée à St Christophe péniblement à 18h50, il est toujours écrit « trafic fluide ». C’est rassurant de voir que tout fonctionne à merveille. Et merci pour l’info inexistante ou inexacte pour le peu que l’on a eu. Le conducteur est-il muet ?

      • Sophie

        Bonjour,

        En effet hier une panne matérielle est survenue sur un train précédant le votre en gare de la Défense, ce qui a engendré une retenue de votre train en gare.
        Votre train s’est ensuite retrouvé derrière un train L Nord, qui lui était omnibus, cela a donc entraîné un ralentissement supplémentaire.
        Je suis navrée pour ces désagréments.

        Bien à vous,
        Sophie

        • régulièrement en retard

          Comme dit Sophie, le RER déjà en retard a dû laisser passer le train de la ligne L (qui lui est arrivé à l’heure!!!). Trop forte la régulation…
          Et vous voulez nous convaincre que cela ira mieux dans 3 semaines?
          Pas au niveau de l’information en tous cas…

        • Merci pour ce moment

          Bonjour,
          Et peut-on également parler d’hier soir (22 novembre) vers 17h30 et de ce matin ?
          Merci.

        • Sophie

          Bonjour Merci pour ce moment,

          Un incident affectant la voie à la sortie de Gare de Lyon pendant la pointe du soir (à partir de 16h40) nous a obligé à rouler à 10 km/heure maximum. Cela a entrainé de forts ralentissements jusqu’à la fin de service.
          Comme vous le savez, quand il y a des ralentissements, il y a des suppressions de trains, des trains rendus omnibus et donc des difficultés pour les voyageurs.

          Pour ce matin, deux voyageurs malades dans deux trains différents sur le tronçon central ont également perturbé le trafic sur l’ensemble de la ligne.
          Nous somme désolés pour les difficultés que vous avez rencontrées.

          Bien à vous,

          Sophie

    • Gmille

      Du sujet on peut retenir que 98,6% des usagers paient docilement leur titre de transport pour obtenir en contrepartie une qualité de service pitoyable. Au regard de la situation sur cette ligne, la SNCF devrait avoir la décence de s’abstenir de contrôler les gens.

      Moi qui suis en train de terminer mon sixième trajet de la semaine dont cinq avec incident/retard/suppression, je pense que je ne serais pas très conciliant en cas de contrôle…

    • Pat

      On dirait que les responsables du RER A font la politique de l’autruche : on annonce que tout va bien pour s’en persuader.

      La meilleure innovation reste la radio du rer, formidable!!!!

      Peut-on avoir des statistiques de ponctualité et d’incidents sur les périodes de pointe du matin et du soir??

      D’ailleurs il y a souvent des incidents sur les voies, de signalisations ou dans les trains.
      N’est-ce pas un signe que quelque chose dysfonctionne?

      On se moque bien de nous.

      Sophie, vos patrons vous envoient en quelque sorte au casse-pipe et j’en suis désolé pour vous.

    • zigaar

      Je viens de découvrir votre blog, c’est le monde des bisounours ici. Les articles ne reflétent pas du tout la rélité des usagers. Les incidents quotidiens, dont celui d’hier soir, n’y sont pas évoqués, tout va bien donc. Et si ça va mal c’est à cause des usagers. C’est vraiment triste de voir ce manque de recul ou je pense plutôt le manque de volonté de voir la dure réalité en face et prendre ses responsabilités. Bref je ne reviendrai plus sur ce blog qui s’apparente plus à de la propagande que de la véritable information.

      • Sophie

        Bonjour zigaar,

        Vous avez raison, le blog n’a pas pour but d’évoquer l’information trafic en temps réel. Pour cela, mes collègues sont à votre disposition sur le fil Twitter de la ligne @RER_A. En revanche, pour certains incidents majeurs, je fais un point complet pour vous expliquer ce qu’il s’est passé, en détails. Si vous regardez le fil des billets en page d’accueil, il y en a eu quelques uns depuis le début de l’année.

        Et puis, malgré tout, sur le blog, je réponds aussi en commentaire à un certain nombre de questions qui touchent au quotidien des voyageurs, comme les incidents, mais pas seulement. Il m’arrive même régulièrement d’expliquer ce qu’il s’est passé en commentaire (pour ce qu’il s’est passé hier soir, c’est ici: https://rera-leblog.fr/mesdames-et-messieurs-verification-des-titres-de-transport-sil-vous-plait/#comment-3875). En fait, les échanges sont très variés et bien loin du monde des « bisounours » dont vous parlez… Sachez, quoi qu’il en soit, que je me tiens à votre disposition si vous avez une question.

        Bien à vous,

        Sophie

    • zigaar

      Aussi je trouve particulièrement curieux qu’il y ait tant d’agents pour le contrôle (pourquoi pas) mais quand il y a des incidents et qu’on a besoin d’info, les agents sont aux abonnés absents.

    • controle

      Pour information (comme vous devez bien le savoir) vos agents de contrôle font tout pour effectuer des paiements en différés, sans laisser le choix au contrevenant, dans le but de quasiment doubler le montant de l’amende. Lorsque l’on ne connait pas la technique et n’exige pas un règlement immédiat auprès de l’agent on se fait forcément arnaquer (j’appelle ça comme ça).

      De plus l’argument de la sensibilisation est du gros pipeau. Je ne connais pas un contrôleur qui en fait, ils n’ont d’ailleurs aucun intérêt à le faire. Leur fonction est d’encaisser. Je me suis fait contrôler dans la gare dans laquelle j’allais refaire une carte navigo que je venais de perdre plus tôt, et bien la « sensibilisation » de vos agents c’est limité à une contravention de 50€ sans aucune considération de votre personnel.
      Ce n’est qu’un exemple. Il faut stopper vos communication absolument pas représentative de la réalité du terrain, même si vous prétendez avoir fait un reportage là-dessus.

      • Sophie

        Bonjour contrôle,

        Il n’y a absolument pas de « technique » visant à pousser les voyageurs au paiement différé… Mais si vous avez constaté cela, merci de me faire savoir où et quand, je ferai remonter votre signalement au service concerné.

        Quant à ma présence lors du contrôle dont je vous parle, j’ai environ 1500 témoins, à savoir les voyageurs croisés ce soir là, et les agents qui étaient sur place.

        Bien à vous,

        Sophie

        • Marine

          Bonjour Sophie, je confirme ce que dit « controle ».
          Je me suis fait contrôler un soir et on ne m’a pas proposé de régler immédiatement non plus. Je me suis juste fait bousculer par des agents en civil après avoir été appelée par des « oh Mademoiselle ! Hé ! Hé mademoiselle ! ». On m’a tutoyée et extrêmement mal parlé également. Et pendant ce temps d’autres personnes enjambaient les portiques sans être inquiétés.
          Cela s’est passé il y a 3 ou 4 ans.

          Ce genre de comportement est monnaie courante avec vos agents (agents aux comptoirs, contrôles, agents en gares lors des interruptions de trafic…) et ça ne s’est pas amélioré depuis.

        • Sophie

          Bonjour Marine,

          Il est absolument indispensable, pour que ce genre de comportement puisse être sanctionné, de vous adresser au service client en indiquant bien où et quand vous avez vécu cela et en détaillant au maximum ce qu’il s’est passé.

          Bien à vous,

          Sophie

        • Marine

          Je l’ai déjà fait, et ça ne donne jamais rien. Donc je ne le fais plus.
          Et si je devais le faire à chaque fois j’y consacrerais bien trop de temps et d’énergie.

          Cela étant, ce n’est pas aux usagers de se plaindre du mauvais comportement des agents, c’est à l’entreprise de former ses employés.

    • zigaar

      Mes messages semblent censurés, pourtant ils ne vont pas à l’encontre de la charte. J’imagine que c’est difficile d’accepter la réalité. C’est regrettable.

      • Sophie

        Bonjour Zigaar,

        Non pas de censure, pas plus que de propagande sur ce blog. Simplement, une personne en chair et en os, qui prend le temps de lire et de répondre aux dizaines de messages reçues depuis hier soir en quittant le bureau, plus une réunion ce matin qui ne m’a pas permis d’y répondre…

        Bonne soirée,

        Sophie

        • carolm

          Bonjour, il y a quelques années mon fils, collégien, a eu son casier d’école « visité » — certaines affaires y compris sa carte ImagineR ont été volées. N’ayant pas d’argent pour un billet de retour, il est monté dans un train sans payer — et mauvaise chance, il a été controlé, de mémoire l’amende était de 50 euro. J’ai appelé le service clientele de la SNCF, ils m’ont conseillé d’aller dans une agence de vente, ce que j’ai fait à Saint Lazare. Là on m’a demandé d’obtenir une attestation de son école pour faire preuve du vol, puis l’envoyer avec un chèque de 50 euro pour montrer bonne foi — en disant que la SNCF n’allait pas encaisser le chèque. Vous pouvez deviner la suite: J’ai envoyé l’attestation, le chèque a été encaissé, on a refusé de me rembourser. Très chouette, la SNCF.

        • philippoux

          Au fait, vos « agents » acceptent ils le paiement sans contact ?

        • Sophie

          Bonjour,

          Pourquoi cette question? Je peux me renseigner.
          Bien à vous,

          Sophie

        • philipoux

          Juste par curiosité et par praticité pour vos agents, c’est tellement plus rapide que de devoir prendre la carte, la poser dans le terminal, indiquer le montant… alors qu’avec le sans contact c’est plus rapide et je ne parle pas d’apple pay…

          De toute façon, je constate énormément de contrôle en zone RATP et jamais en zone SNCF.

          C’est vrai que le mati quand on est en retard à cause de soucis liés à l’infra, on es mauvais avec le contrôle: ils devraient plutot s’excuser pour la gêne occasionnée et donner des billets de retarda avec le sourire. Cela changerai l’image mauvaise que tout le monde à d’eux…

    • syge

      Et hop là ! Encore un incident ce matin sur le RER A entre Cergy/Poissy et Paris. Cette semaine je n’ai pas réussi à faire un aller-retour sans qu’un incident imputable à la SNCF (en ce moment, ce sont les incidents affectant les voies qui semblent à le mode) impacte mon trajet. Chaque jour un problème soit sur l’aller soir sur le retour. Alors, s’il vous plait Sophie, ne me répétez pas que l’entretien du réseau est à la hauteur de son utilisation…
      Vous avez, il y a peu, fait référence à notre voiture et au garagiste pour expliquer la mise hors service d’un ascenseur (cela dit en passant si votre garagiste immobilise votre voiture 2 mois pour une révision, je vous conseille d’en changer)… Et bien dans la même veine, si j’entretiens correctement ma voiture, elle ne tombe pas en panne tous les jours. Et justement selon que je fais avec 2000 kms par an ou par semaine, je vais ajuster l’entretien et l’investissement que je mets dedans.
      Donc, à défaut d’améliorer durablement notre circulation, il serait juste que la SNCF/RATP et vous-même admettent que vous n’avez pas ou plus les moyens (financiers, humains, techniques etc…) de maintenir le réseau RER/transilien dans un état de fonctionnement satisfaisant. Et à partir de là, on pourra peut-être discuter des solutions.
      Tant que vous (pas spécialement vous, Sophie, mais vous la SNCF, la RATP, le STIF etc…) continuez à nier l’évidence et la réalité que les voyageurs affrontent jour après jour, on n’avancera pas et vous continuerez à vous moquer de milliers de clients qui payent chaque mois un abonnement.
      Sur ce, je vous souhaite une bonne journée, en espérant qu’elle finisse mieux qu’elle n’a commencé en ce qui me concerne (Youpiiii ! c’est le week-end !!)

      SYGE

    • Kykunn

      On croit rever en lisant ce post uniquement basé sur le point de vue du contrôleur.
      En realite ces controles sont insupportables car réalisés quels que soient les conditions de voyage
      Et controler les masses qui bont bosser quel courage, jamais de controle en train, bref je desaprouve ces methodes qui en prime ne réduisent pas la fraude

    • lincee78300

      Bonjour,

      Concernant la validité de la carte Navigo, je tiens à dire que c’est une honte que des personnes qui payent depuis des années leur abonnement se voit payer un ticket à 15 € car la carte NAVIGO ne passe pas car la carte est périmée! Même en allant au guichet à l’avance, ils ne font rien et nous disent d’attendre que l’on va recevoir une carte chez nous et qu’ils n’ont pas de solution si on est pas là quand la carte arrive (voyage prévue). Et pourtant je paye tous les mois! Et ne pas compter sur la réclamation c’est peine perdue ils ne répondent même pas. C’est bien triste d’être traité comme ça alors qu’on est réglo.
      Cordialement

      • Sophie

        Bonjour Lincee,

        Je suis très étonnée par ce que vous semblez me décrire. En fait quand le pass Navigo est proche de la date de fin de validité, comme je l’ai indiqué dans le billet, il vous suffit de vous rendre au guichet et l’on vous la change gratuitement.

        Je n’ai pas bien saisi pourquoi vous avez du payer un ticket à 15 euros (pour quelle destination?). Est ce que vous me parlez d’un navigo annuel ou d’une carte imagine R étudiant ou scolaire?

        Merci

        Sophie

        • lincee78300

          Bonjour Madame,

          Je vous parle d’un navigo annuel. J’ai dû payer un ticket pour revenir chez moi à Poissy car je revenais d’un voyage à l’étranger (Aéroport CDG – Poissy 14.70 € exactement). Avant de partir pour ce voyage, je me suis renseignée pour savoir si je pouvais m’y rendre sans supplément et c’est lors de ce contrôle qu’on m’a avertit que ma carte périmait. Alors je me suis rendue au guichet NAVIGO de Poissy (plus d’1h d’attente) pour entendre que j’allais la recevoir chez moi. Sauf que sachant que je partais en voyage, j’ai insisté pour savoir comment faire puisque je ne serais pas chez moi lorsqu’elle arrivera. Aucun solution proposée, même lorsqu’ils ont appelé leur service Navigo, seulement de devoir acheter un ticket à l’aéroport et que même avec une réclamation que c’était pas sûre d’obtenir le remboursement. Et en effet! Aucune réponse depuis ma réclamation.

        • Sophie

          Je me renseigne auprès des équipes de Poissy.

          Bien à vous,

          Sophie

    • Pépiniériste

      Le déséquilibre des relations entre la RATP/IdF M et les usagers est évident.
      En gros, la RATP/IdF M vous vend un pass Navigo sur la base notamment d’une offre de transport incluant des lignes et des horaires sur ces lignes. Ensuite, il faut vraiment un ENORME événement (genre les tonnes de boue déversées sur la ligne A à Porte Maillot) pour obtenir une indemnisation de rapiat. Même l’arrêt pendant un mois du RER A plusieurs années de suite n’est pas indemnisée. Et je ne parle pas des retards quotidiens aux heures de pointe (on peut arriver à comprendre) comme aux heures creuses (Ah le fameux « dégarage » difficile du premier train du matin…) ou des changements d’horaires décidés sans concertation avec les usagers.
      En revanche, le moindre écart de l’usager est sanctionnable…Ne pas valider son titre de transport: 5€…On rêve…
      Un autre exemple: il y a quelques mois, pour la première fois en des années et des années, je perds mon titre de transport annuel (en fait je l’avais simplement égaré mais bon…). Je le fais refaire à la station de la Défense et là je m’entends dire: c’est gratuit pour cette fois, mais vous n’avez droit à cette gratuité qu’une (ou deux?) fois par an. J’ai demandé à l’employé (qui malgré tout ne faisait que son boulot) si au bout de deux retards par semaine, la RATP allait me rembourser ma carte…Evidemment: pas de réponse…

      • Pépiniériste

        Autre point intéressant à mon sens: la ponctualité, qui, si je comprends bien, est mesurée train part train. Donc si sur 100 trains, 80 sont à l’heure (avec une marge sympathique pour la RATP quand même), la ponctualité est de 80%.
        Sauf que, même si la RATP est aussi capable de ne pas être ponctuelle aux heures creuses, les gros problèmes se produisent souvent aux heures de pointe quand les trains sont bondés. Et donc ce qui serait intéressant, c’est d’avoir une ponctualité basée sur l’usager et pas sur le train.
        C’est à dire: sur 100 trajets effectués par un usager « moyen », combien respectent la ponctualité. A mon avis, cette statistique (que nous n’aurons jamais) révélerait un taux de ponctualité très très faible.

        • Sophie

          Bonjour pépiniériste,

          La ponctualité est calculée aux heures creuses et aux heures de pointe. Les deux indicateurs existent. Mais ce qui est mesuré c’est la ponctualité des voyageurs, pas des trains.

          Bien à vous,

          Sophie

        • Pépiniériste

          Bonjour Sophie,
          Je n’ai jamais prétendu le contraire concernant le calcul aux heures de pointe et aux heures creuses. En revanche pour « La ponctualité des voyageurs, pas des trains », ça m’intéresse de comprendre. Un peu de pédagogie serait bienvenue…
          Merci d’avance