Découvrir

18

Une « panne de signalisation »… c’est-à-dire ?

03052017

Un billet pour discuter ensemble des « panne de signalisation » et vous expliquer un peu plus concrètement de quoi il s’agit.

Dans le RER A, il peut arriver que l’on vous parle d’un incident concernant une « panne de signalisation », mais vous ne comprenez pas forcément de quoi il s’agit précisément… Je reçois d’ailleurs des questions à ce sujet, comme celle-ci de Mathieu R : « Pourquoi lorsqu’il y a une panne de signalisation, TOUT le trafic s’arrête ? Pourquoi n’est-il pas possible pour les trains d’avancer à vitesse réduite, guidé à vue par les chauffeurs, aidé par leur radio (je n’y connais rien, mais j’imagine, et justement j’aimerais savoir) ? Encore une fois, sur la route, lorsque les feux sont en panne, on ne s’arrête pas complètement, il y a des règles pour avancer quand même. ».  Il m’a donc semblé intéressant de faire ici un petit point récapitulatif pour vous expliquer justement un peu plus concrètement ce que peut être une « panne de signalisation » sur le RER A.

En savoir plus sur la signalisation

Comme je l’avais répondu à Mathieu,en réalité, le trafic ne s’arrête pas forcément quand il y a une panne de signalisation. En revanche, cela en réduit considérablement le débit, à l’instar de ce que l’on peut subir quand les feux ne fonctionnement pas sur la route ; surtout sur une route très fréquentée, comme peut l’être le RER A à l’heure de pointe.

Pour vous expliquer ce qu’est un signal lumineux, donc la signalisation sur le RER, vous pourrez consulter l’excellent billet de Christophe, le blogueur de la ligne B. Il fait un point très complet dans un billet sur la signalisation, que vous pourrez consulter ici : https://www.rerb-leblog.fr/quest-ce-quune-panne-de-signalisation/

Qu’est ce qu’il se passe quand ça ne fonctionne pas?

Qu’il s’agisse de « signaux d’espacement » ou de « signaux de manœuvre », l’objectif est toujours le même : assurer la sécurité des circulations – et donc la vôtre !- en respectant une distance minimum entre les trains et en protégeant les manœuvres.

Très concrètement, pour respecter la distance de sécurité minimum entre deux trains, des capteurs ou des balises sur la voie – il y en a des dizaines de milliers répartis sur toute la ligne- déterminent l’indication émise par les signaux. Dès lors que quelque chose d’anormal est détecté, par mesure de sécurité, le signal présente l’indication la plus restrictive pour arrêter les trains et on vérifie ce qu’il se passe. Ces équipements font l’objet d’une maintenance régulière (préventive), mais le problème peut aussi avoir tout un tas de causes autres que ces équipements.

Ce peut même être un objet métallique (une cannette, par exemple) que l’on aurait jetée sur la voie, poussée par le vent ou par un effet de souffle au passage d’un train, qui peut venir faire contact au mauvais endroit…

Pour déterminer l’origine du problème, les services techniques sont systématiquement dépêchés sur place pour vérifier les installations électriques dans les locaux techniques ; ils vérifient aussi les équipements de la voie, notamment les joints qui isolent les différentes parties de rail. Il arrive aussi, malheureusement, que l’on se fasse voler des câbles en cuivre du fait de leur valeur…

En attendant la réparation -qui n’est pas forcément possible en temps réel sans interrompre le trafic (du fait des conditions d’accès aux installations)-, les trains peuvent continuer à circuler.

Cependant, la circulation est ralentie, car le franchissement des signaux en panne se fait au cas par cas (train après train), après certaines vérifications plus ou moins longues selon le signal impacté.

Mais tout cela encore une fois c’est pour votre sécurité !

À lire également

Ah bon, on réchauffe les aiguilles? Mais… pourquoi ?

Le nettoyage d'un train à Rueil

La propreté : notre train-train !

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • philippoux

    Cela vaut-il aussi dans le tronçon central ? en effet je pensais que les RER avait un système de conduite semi-automatique et qu’à la fin de 2017 les RER vont circuler en automatique avec un conducteur pour sécuriser.

    • Sophie

      Bonjour,

      Je vous confirme que le déploiement du pilotage automatique sur le tronçon central pour l’ensemble du matériel roulant s’étendra jusqu’à début 2019. Il s’agit d’améliorer la régularité du trafic en automatisant la vitesse et en garantissant les distances de sécurité.
      Je prévois d’ailleurs de mieux vous expliquer le fonctionnement du pilotage automatique dans un billet dédié sur le blog tout prochainement!

      • philippoux

        merci mais j’avoue préférer un article sur la relève et l’absence de sa suppression malgré les demandes des députés, du président de la République, des associations…

  • Brijoudu93

    Merci pour ces précisions on voudrait effectivement que tout aille bien qu il n y ait jamais de problème hélas la vie nnest pas un long fleuve tranquille sur les lignes du RER A comme PARTOUT, on peut le constater encore ce matin où on n est pas content du tout d avoir à emprunter ce moyen de transport bonne journée à tout les usagers

  • Sophiet

    Honnetement on s’en moque … on paie un abonnement mensuel, une prestation pour que notre besoin soit assuré, ce qui n’est pas le cas ! Je ne compte même plus le nombre de train ou avion raté par la defaillance de la ligne A, sauf a plannifier 1h de flottement supplementaire dans notre creneau ou se deplacer en voiture, vous n’etes pas fiable, nous expliquer pourquoi ne m’interesse pas, quand vous ne faite pas le job, nous sommes pris en otage et ne pouvons faire le notre !

  • Tobby2

    Bonjour,

    Ce que vous ne précisez pas c’est pourquoi il y a autant de panne de signalisation ? Prenant le même trajet en voiture tous les jours pour aller au travail, je ne constate pas de panne de signalisation tous les mois ! Et encore moins plusieurs fois par mois évidemment !

    Merci de nous éclairer.

    • Sophie

      Bonjour Tobby2,

      En fait, c’est ce que j’ai expliqué dans l’article, les raisons des pannes peuvent être assez variées techniques ou pas, c’est pour cela que j’ai pris l’exemple de la canette de coca cola dans ce billet.
      Mais il n’est pas raisonnable, en revanche, de comparer la signalisation sur la route et celle des trains: ça n’a rien à voir, c’est comme si vous compariez la conduite d’un avion et celle d’un char à voile… La règlementation ferroviaire est bien plus stricte, bien plus complexe aussi que ce que vous pouvez connaître en voiture: mais toujours pour assurer votre sécurité bien entendu !

  • philippoux

    Nous avons eu ce matin un bel exemple de panne de signalisation ce matin à Nation: pourriez-vous nous éclairer ?
    De meme hier soir à CdG Etoile, il y avait à la suite: Cergy, St Germain, Cergy, St Germain, Cergy mais:
    1 le trafic était normal
    2 Seulement à Nanterre Préfecture le conducteur SNCF a informer les clients que le RER serait omnibus…
    Merci de votre retour.

    • Sophie

      Bonjour Philipoux,

      Effectivement, ce matin de 5h46 à 7h45, la signalisation était en dérangement à Nation, dans les deux sens de circulation. Comme j’ai pu vous l’expliquer dans le billet ci dessus, cela a considérablement réduit le débit du trafic sur la ligne et la reprise du trafic s’est faite progressivement après la résolution de l’incident.
      Quant à la seconde partie de votre commentaire, pouvez vous être plus précis, car je ne comprends pas bien la question. Vous parlez d’hier soir à quel heure et que s’est il passé exactement?
      Merci

  • cmfr

    ++ pour un article sur la relève !!!

  • Michele

    Comment expliquer qu’à la suite d’une chute de caténaire a Rueil notre trajet Étoile St Germain a duré 3h1/2. ??? Aucune information sur une éventuelle navette à Nanterre ville ou Nanterre U….. Nous étions des centaines de personnes à attendre. Sans aucune information, les chauffeurs de bus questionnes n’en savaient pas plus que nous. C’est INADMISSIBLE . La RATP se moque totalement des ses USAGERS.
    Problème mécanique OUI on peut comprendre, mais une TOTALE DÉSINFORMATION NON.

    • Sophie

      Bonjour Michele,

      Durant l’incident, les voyageurs ont été informés des évolutions de la circulation sur la ligne en temps réel autant que possible dans les gares, à bord des trains, mais également sur Twitter et sur nos applications. En gare, la présence des agents a également été renforcée pour vous orienter et vous informer au mieux.

      La circulation des trains a été réorganisée et des navettes de bus ont été mises en place immédiatement entre Nanterre-Ville et Chatou-Croissy, afin de proposer des solutions alternatives aux voyageurs. Néanmoins, les contraintes imposées par la capacité moindre des bus (2600 places dans un RER contre une centaine dans un bus…), et des conditions de circulation routière très difficiles n’ont pas permis de répondre complètement à vos besoins.

      L’ensemble des acteurs des gares, du transport et de la maintenance ont été mobilisés pour minimiser la gêne occasionnée par cet incident et vous informer au mieux jusqu’à la reprise progressive du trafic.

      Nous sommes malgré tout conscients des désagréments que vous avez subis et nous vous remercions pour votre patience.

      • Sanzo

        Ça ne suffit plus de remercier « pour notre patience ».
        Nous sommes patients car nous n’avons par le choix.
        Il faut cesser de vous moquer de vos clients.
        Vous allez nous dédommager comment?
        Perso j’ai mis 3h40 pour rentrer chez moi ce soir là, soit l’équivalent d’une demi journée de boulot.

  • Solbius

    A l’heure des puces GPS à 10 euros précises à 30 cm près, ne serait-ce pas plus simple de localiser les trains « sans fil » ?! Sans compter que cela éviterait de la maintenance et des faux contatcts !

    • philippoux

      Possible en zone SNCF mais plus compliqué en zone RATP car en tunnel, on ne capte pas.

    • Skyisthelimit

      Bonjour Sophie,
      Cette remarque est très intéressante. Pourriez-vous vous renseigner?
      Cdt

      • Sophie

        Oui oui, j’ai fait une demande aux services compétents! Je reviens vers vous dès que j’ai une réponse.

      • Sophie

        Pour répondre à Solbius donc, dans les systèmes les plus récents mis en place, la localisation des trains se fait par des systèmes radio (pas du GPS car la sécurité ferroviaire nécessite des bandes de fréquence adaptées). Pour autant, migrer d’une solution technologique vers une autre comporte de nombreuses implications qui ne trouvent pas toutes leurs réponses dans la solution de localisation qui n’est qu’une (petite) partie du système.

        Il n’est pas simple de présenter cette complexité dans le cadre d’un blog… mais en résumé : la remarque est très pertinente, mise en œuvre dans certains cas, mais ne répond pas à tout. Et il y a toujours de la maintenance 🙂