[Travaux] Fermetures successives des trottoirs roulants – Châtelet-Les Halles

Les travaux

Pour votre confort, la RATP rénove les trottoirs roulants de Châtelet-Les Halles qui permettent d’assurer les correspondances entre les lignes de RER et les lignes 1-7-11 du métro.

Ces opérations imposent la fermeture de ces trottoirs roulants en plusieurs phases, la première s’étalant du 14 février au 31 juillet. La phase suivante est prévue du 30 octobre 2023 au 20 avril 2024 et la dernière phase sera réalisée après les Jeux Olympiques de 2024.

Durant ces phases de travaux, le couloir restera ouvert et les 2 trottoirs roulants restants seront toujours accessibles à la circulation. 


Afin de faciliter vos trajets durant les travaux, un itinéraire de contournement est mis en place en voirie.

Pour rejoindre les correspondances, nous vous invitons à emprunter la sortie 1 jusqu’aux sorties 11, 12 et 13 et inversement.

Une signalétique à l’intérieur de la gare ainsi qu’à l’extérieur vous permettra de retrouver votre itinéraire le plus simplement possible.

En cas de question, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’un des agent RATP en gare.

Pourquoi rénover les trottoirs roulants ?

La RATP possède un parc d’environ 1000 escaliers mécaniques et trottoirs roulants. Ces machines sont installées au fur et à mesure de la création ou l’extension des lignes de métro et RER et les équipements les plus âgés ont été mis en service en 1969.

Comme tout appareil mécanique, il est nécessaire d’entretenir régulièrement les trottoirs roulants afin de garantir leur fonctionnement optimal sur le long terme. Pour ce faire, des vérifications régulières sont effectuées par nos agents de maintenance. Nettoyage, maintenance et entretien classique sont régulièrement effectués.

Cependant, au-delà de l’entretien courant il est aussi primordial de faire une révision complète de ce matériel tous les 10 ans pour assurer sa pérennité. C’est ce qu’on nomme la maintenance patrimoniale et c’est tout l’objet de ce chantier.

Pour cela, pas d’autre choix que de voir les choses en grand : Les 150 mètres du trottoir roulant vont être démontés et les pièces examinées pour vérifier l’usure. Cela comprend la vérification des moteurs, roulements, arbre de transmission, etc, pour s’assurer qu’ils fonctionnent correctement. Si des problèmes sont détectés, les pièces défectueuses sont remplacées ou réparées.

Pour ces opérations dites « lourdes », les chiffres sont impressionnants. Lors de ces travaux vont être remplacés :

  • Les 770 palettes (les « marches » métalliques permettant d’avancer) – 14 tonnes
  • L’arbre de transmission – 1,5 tonne
  • Le groupe Moto-Réducteur (NDLR : l’équivalent du moteur et de la boite de vitesse sur une voiture) – 1,5 tonne
  • la chaîne de transmission – 8 tonnes

Sans compter le reste du matériel, les différents organes mécaniques et électriques, on arrive aisément à un chantier de plus de 30 tonnes !

Une fois tout vérifié, des tests de fonctionnement seront effectués pour s’assurer du bon fonctionnement de l’installation.

Ces opérations lourdes permettent d’effectuer les mises en conformité règlementaires majeures. Au-delà de l’aspect confort pour nos voyageurs, c’est aussi un gage de qualité, de sécurité et de fiabilité qui permettra à ce trottoir de repartir pour de longues années.

Des questions sur ce chantier ? Posez-nous vos questions en commentaire !

Partager cet article
commentaires 5
  1. baro dit :

    Bonjour Thomas,

    Je vous fais part de mon vif mécontentement concernant ces travaux de rénovation des trottoirs roulants du couloir « Rivoli » car ils compliquent fortement les déplacements des usagers. En effet, les usagers souhaitant aller de la gare RER au métro sont contraints d’emprunter le trottoir roulant normalement dédié au flux circulant en sens inverse, qui se retrouve donc à l’arrêt ; le flux en sens inverse étant reporté sur le trottoir roulant du milieu. Je vous saurai gré de bien vouloir rectifier ce problème dans les plus brefs délais et intervertir les flux de circulation afin de réduire les embouteillages dans ce couloir qui, je le rappelle, est déjà en temps normal régulièrement congestionné du fait de la mauvaise gestion du sens de circulation du trottoir roulant central.

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et les suites qui seront données à ma requête.

    • Thomas dit :

      Bonjour Baro,
      Je vous remercie pour ce retour. J’en fais part aux équipes en charge des travaux sur le champ.
      Bonne journée.

      • baro dit :

        Je vous remercie de votre réponse, mais je constate, ce jour, que le nécessaire n’a toujours pas été fait. J’insiste sur la nécessité d’inverser les sens de circulation des deux trottoirs roulants afin de fluidifier la circulation et d’éviter aux usagers allant du RER au métro de perdre leur temps à circuler sur un trottoir roulant à l’arrêt, et à se fatiguer sur la partie du couloir qui est en pente.

  2. Piksas dit :

    Bonjour,
    Il y a actuellement des travaux sur 1 des 3 escalators de châtelet.
    Qu’est-ce qui justifie que les 2 autres soient constamment arrêtés ?
    Cela entraîne des bouchons humains pendant les heures de pointe, ce qui est extrêmement frustrant.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Ugo F dit :

      Bonjour,
      La mise à l’arrêt des deux trottoirs roulants restants de Châtelet–Les Halles a été prise afin de ne pas inverser les flux de voyageurs entre les heures de pointe et les heures creuses. Cela impose que les deux trottoirs roulants soient à l’arrêt car ils sont dans le sens inverse de leur fonctionnement normal (le sens ne pouvant pas être inversé ne pouvant être inversé).
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog