Mouvement social du mardi 21 mai

En raison d’un mouvement social le mardi 21 mai 2024, le trafic est très perturbé entre Nanterre–Préfecture et Cergy–Le Haut • Poissy. Le trafic est normal sur le reste de la ligne.

Sur les branches Cergy–Le Haut et Poissy, prévoir 1 train sur 2 toute la journée.
Pas de changement de train nécessaire à Nanterre–Préfecture.

Retrouvez les horaires :
HORAIRES EN DIRECTION DE ST-GERMAIN-EN-LAYE • POISSY • CERGY – LE HAUT
HORAIRES EN DIRECTION DE BOISSY-ST-LÉGER • MARNE-LA-VALLÉE–CHESSY

Pour plus d’informations lors de vos déplacements, rendez-vous sur iledefrance-mobilites.fr, transilien.com, ratp.fr, les applications IDFM, SNCF, RATP et le fil X (anciennement Twitter) @RER_A.

Que s’est-il passé sur votre ligne le jeudi 16 février ?

Vous avez été nombreux à nous solliciter sur Twitter et sur le blog pour savoir quelles étaient les raisons des perturbations qui sont venues affecter notre ligne hier. Je vous explique cela.

Hier dès le début de service, le CCU (Centre de Commandement Unique) reçoit une alerte : un signal reste anormalement rouge entre Gare de Lyon et Châtelet–Les Halles.

Cette alerte fait état d’une « zone basse » un terme technique qui signifie une occupation fictive d’un circuit de voie.

Pour mieux comprendre, le système permettant la circulation des trains en toute sécurité envoie l’information au signal en amont de rester au rouge, commandant ainsi au train suivant de s’arrêter.

Un agent de maintenance est immédiatement dépêché sur place afin de diagnostiquer l’origine du problème. Il confirme la zone basse au CCU.

La zone basse étant confirmée, on sait donc que la zone n’est pas occupée par un train. Dès lors, le conducteur peut franchir ce signal en appliquant une procédure de sécurité. Il est obligé d’avancer en « marche à vue » jusqu’au prochain signal. La marche à vue impose une circulation des trains à une vitesse maximale de 30 km/h, là où habituellement ils circulent à 90 km/h, ce qui engendre évidemment des retards sur la ligne.

Sur place, les équipes de maintenance œuvrent à la détection de ce qui cause cette perturbation.
2 origines sont possibles :

  • Soit un dysfonctionnement du circuit de voie (généralement causé par de petites paillettes métalliques, ce qui remonte au CCU comme une occupation de voie alors que celle-ci est bien libre).
  • Soit un dysfonctionnement des signaux

La première inspection n’ayant pas permis de déceler la cause du problème, nous avons donc dû faire intervenir les experts des 2 domaines, signaux et voie, nous obligeant à figer le trafic à chaque fois pour leur permettre d’opérer.

Malheureusement, les techniciens de maintenance ne trouveront la cause que tardivement.

Après de multiples investigations, nos agents réussiront à mettre fin à ce souci technique aux alentours de 13h, cependant le trafic restera perturbé un long moment à cause du retard accumulé sur notre ligne.

Cette journée aura été compliquée pour vous, c’est pourquoi, au nom de l’ensemble de la ligne, je tiens à vous présenter nos excuses pour les perturbations engendrées par cet incident.

Nous restons mobilisés pour vous offrir le meilleur service possible.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Partager cet article
commentaires 2
  1. AS dit :

    Merci de prendre la peine de nous expliquer tout cela! C’est une bonne initiative.

  2. PG dit :

    bonjour, n’y a-t-il donc aucune géolocalisation des trains?

    J’imaginais naïvement une sorte de tour de contrôle avec la position de chaque rame en temps réel, grâce par exemple à des balises 4G ou GPS ou à base de petits capteurs ou tout simplement de caméras (ce qui permettrait aussi de repérer les rôdeurs et de s’amuser à compter les rats).

    Mais bon ok, continuons avec les systèmes des années 60. Le progrès c’est has been.

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog