Adaptation du plan de transport

PLAN DE TRANSPORT :

Les horaires du RER A sont adaptés en raison de la baisse de fréquentation liée à la COVID-19.

Télécharger la fiche horaire direction Boissy-Saint-Léger / Marne-la-Vallée Chessy valable à partir du 15 mars.

Télécharger la fiche horaire direction Saint-Germain-en-Laye / Cergy-Le Haut / Poissy valable à partir du 15 mars.

Rappel : le port du masque est obligatoire en gare et à bord des trains.

Une zone de glaise, qu’est-ce que c’est ?

Les aspects techniques de la maintenance sur le RER A vous sont incompréhensibles ? Pas de soucis, on voit ça ensemble.

Aujourd’hui nous allons nous attaquer à un sujet bien spécifique : les « zones de glaise » de l’est parisien.

Mais qu’est-ce qu’une zone de glaise ?

Pour faire simple, pendant les fortes périodes de pluie, il arrive que les eaux stagnent sous la voie. Ces eaux se mélangent avec la terre présente sous le ballast et viennent liquéfier l’argile naturellement présente dans le sol. Ces zones, habituellement solides, n’ont alors plus la résistance suffisante permettant de maintenir convenablement les panneaux de voie (rail + traverse).

Lorsqu’un train passe à cet endroit, la pression exercée par le poids du train (283 tonnes pour une unité simple pour rappel) vient compresser le ballast, ce qui entraine la remontée les eaux devenues argileuses à la surface. C’est un phénomène qui arrive uniquement sur les branches Est (entre Vincennes et Boissy / Marne-la-Vallée-Chessy) à cause de la nature argileuse du sol de l’est parisien.

À long terme, cela peut entrainer dans le pire des cas un risque d’affaissement. C’est pourquoi dès les premiers signes, nos équipes interviennent pour remettre de l’ordre.

Comment est-ce qu’on s’en rend compte ?

C’est là qu’intervient le savoir-faire de nos équipes de maintenance. Vous l’aurez certainement lu dans notre précédent article sur la maintenance de la voie, il existe plusieurs moyens de s’assurer qu’il n’y a pas de défaut notamment les parcours à pied et les parcours en loge (à bord du train). Ces parcours de vérification sont régulièrement organisés afin de veiller au bon état des rails, des traverses et du ballast.

Une zone de glaise sur la voie

Au cours de ces « visites de contrôle » comme j’aime les appeler, les équipes examinent chaque élément. Si elles détectent des taches brunes sur les traverses ou les rails, elles vont alors effectuer des vérifications supplémentaires permettant de confirmer qu’elles sont bien en présence d’une « zone de glaise ».

Que faire ?

À partir du moment où les équipes sont sûres d’être face à une zone de glaise, elles prévoient un « curage ».

Le curage est un traitement au cours duquel on va venir retirer les panneaux de voie et le ballast. On pourra ensuite poser un géotextile, une sorte de tapis permettant de laisser passer l’eau mais retenant la glaise sous la voie.

Pose du géotextile

Puis on viendra replacer le ballast, le compacter et installer les nouveaux panneaux. Ce sont des chantiers importants qui sont effectués en nuit afin de ne pas perturber le trafic.

Pose du nouveau panneau

Bien entendu, il y a bien plus d’étapes, toutes très techniques. Je cherche ici à expliquer le plus simplement possible comment ces travaux se déroulent.

Une fois le chantier terminé, on effectue les dernières vérifications et le trafic peut reprendre en toute sécurité.

Des questions concernant les zones de glaise ou le curage ? N’hésitez pas à les poser en commentaire !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog