Découvrir

3

Un nettoyage « high tech » à La Défense

20102017

Dans la nuit du 19 au 20 octobre 2017, après le passage de tous les chanceux de retour du concert des Stones, c’est un autre type de show qui s’est joué en gare de La Défense.

Mais qui a bien pu voler la vedette à Mick Jagger ? C’est « Swingobot 2000 », de la marque « Taski », un robot nettoyeur expérimenté cette nuit-là. Et dans une gare où l’on compte 145 000 voyages par jour, qui plus est après le passage des spectateurs de l’U Arena, l’enjeu est de taille !

 

 

Rendre vos gares toujours plus propres est un enjeu majeur pour le RER A qui nécessite un entretien permanent. Il faut savoir qu’une seule gare du tronçon central représente un volume équivalent à 7 stations de métro et environ 4 à 5 stations pour une gare de banlieue. Or, il y a 46 gares sur la ligne A… Aussi, près de 300 personnes s’occupent au quotidien du nettoyage de ces espaces sur l’ensemble de la ligne !

 

La propreté du RER A : une priorité !

J’ai déjà eu l’occasion de vous l’expliquer, le nettoyage d’une gare se fait par étape : au quotidien le fameux « coup de balai » et un nettoyage complet une à deux fois par mois. A cela s’ajoute évidemment, selon le besoin et la fréquentation des gares, des interventions de nettoyage de grande ampleur, comme celle que je vous avais présentée à Etoile l’année dernière. Depuis, de telles opérations ont notamment été menées en gare de Nation, Noisy-le-Grand, Noisiel et La Varenne.

 

L’innovation au service de la performance

Ainsi, ce robot n’est pas un simple gadget « high tech ». L’expérimentation de cette technique de nettoyage innovante, dans une gare de la RATP, est fort intéressante pour renforcer l’efficacité et la performance des interventions.

Le robot Taski, comme vous pouvez le voir dans le petit film ci-dessus, ce n’est pas R2D2. Ce robot, proposé par l’entreprise ONET, est bourré de capteurs. Il cartographie la zone à nettoyer et peut ainsi travailler en autonomie à 360°, en toute sécurité. Il détecte tout ce qui l’entoure et évite ainsi les voyageurs les plus pressés. C’est  même un « robot écolo », puisqu’il permet également de réaliser jusqu’à 76% d’économie d’eau, comparé à une autolaveuse traditionnelle. Il est doté d’une autonomie de 4 heures, qui lui suffisent à nettoyer environ 4 000 mètres carrés, soit un peu plus de 3 piscines olympiques. Bien sûr, le robot Taski ne lave que le sol, mais pendant qu’il s’y emploie, les agents d’entretien peuvent s’occuper d’autres espaces et des finitions : donc des gares plus propres pour nos voyageurs !

 

Si l’expérimentation est concluante, bien sûr, nous aurons l’occasion de reparler de Taski. Mais peut être avez-vous déjà un avis sur ce robot que vous croiserez peut-être un jour dans vos gares ?

 

 

 

À lire également

Etoile : il faut que ça brille!

Le nettoyage d'un train à Rueil

La propreté : notre train-train !

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • Arc-en-ciel

    Manuel à priori : « This machine must be attended by an operator at all times
    during use. The operator is responsible for the safe operation
    of this machine and must follow the operating and safety
    instructions provided in this manual. » En espérant qu’il y ait de la surveillance et / ou un système pour qu’on ne puisse pas le faire aller là où on veut.

    • Sophie

      Bonjour Arc en ciel,

      Je ne suis pas certaine de comprendre votre commentaire. Que voulez-vous dire par là?

      Merci

      Sophie

      • Hoy3

        Que, en gros, si le centre de surveillance de La Défense continue de surveiller le café comme ils le font si bien, il risque d’arriver un accident vu que votre machine serait (selon Arc en Ciel et mes notions d’anglais) à surveiller pendant son utilisation, par un opérateur. Ce qui de facto* engagerait votre responsabilité car vous l’auriez utilisé sans respecter les consignes du fabricant.

        *petite blague en rapport avec La Défense. J’ai honte de moi je sais.