Confinement

PLAN DE TRANSPORT :
Les horaires du RER A sont adaptés à partir de 21h, en raison de la baisse de fréquentation liée à la COVID-19. Ces horaires sont applicables du lundi au vendredi.

Direction Boissy-Saint-Léger / Marne-la-Vallée Chessy

– En direction de Boissy-Saint-Léger : 1 train toutes les 30 minutes.
– En direction de Marne-la-Vallée Chessy : 1 train toutes les 30 minutes.
– Depuis Poissy, changement de train à La Défense.
– Entre Nanterre-Préfecture et Vincennes : un train toutes les 15 minutes.

Direction Saint-Germain-en-Laye / Cergy-Le Haut

– En direction de Saint-Germain-en-Laye : 1 train toutes les 30 minutes.
– En direction de Cergy-Le Haut : 1 train toutes les 30 minutes.
– En direction de Poissy, les trains partent de La Défense : 1 train toutes les 30 minutes.
– Entre Vincennes et Nanterre-Préfecture : un train toutes les 15 minutes.

Cliquez-ici pour télécharger la fiche horaire.

Rappel : le port du masque est obligatoire en gare et à bord des trains.

[Travaux] Week-end du 1er au 3 mai

Nous vous invitons à suivre les consignes gouvernementales et à limiter au maximum vos déplacements afin de vous préserver ainsi que votre entourage.

Travaux des 1er, 2 et 3 mai

Les travaux RVB (renouvellement des voies et du ballast) de Maisons-Laffitte sont maintenus car il s’agit de travaux prioritaires. Par conséquent :

Ligne A fermée entre Nanterre Préfecture et Cergy le Haut / Poissy
Ligne L Nord fermée entre Sartrouville et Maisons-Laffitte
Ligne J fermée entre Paris Saint-Lazare et Poissy


Bien que fermée depuis le début du confinement, la ligne L Nord circulera exceptionnellement entre Paris Saint-Lazare et Sartrouville ce weekend pour compenser la fermeture des lignes A et J.

Je vous rappelle que votre ligne A fonctionne entre 6h et 22h.
Les trains habituellement à destination des branches Cergy/Poissy seront terminus La Défense. Les trains habituellement en provenance de Cergy et Poissy seront origine à Nanterre Préfecture.
Le plan de transport est maintenu sur le reste de la ligne A.
Retrouvez la fiche horaire de ce week-end en cliquant ici.


Des bus de remplacement sont mis en place

Sartrouville ↔️ Poissy
Sartrouville ↔️ Maisons-Laffitte
Maisons-Laffitte ↔️ Poissy

Une signalétique par couleur sera mise en place dans ces trois gares et à l’avant des bus. 

Au départ de Poissy, un train créé spécialement pour ce week-end de travaux desservira les gares de Poissy, Achères Ville, Conflans Fin d’Oise, Neuville Université, Cergy-Préfecture, Cergy – Saint-Christophe et son terminus Cergy-Le Haut.

Navette à la demande entre Achères Grand Cormier et Sartrouville. Le numéro de téléphone sera affiché dans la gare.

Un bus SNCF direct entre Poissy et Saint-Germain en Laye sera mis en place le 1er mai.

Ligne de bus 24 est renforcée le samedi 2 et le dimanche 3 entre Poissy et Saint-Germain en Laye. Fréquence : toutes les 40 minutes. Pour plus d’information, cliquez ici.


Nos conseils

  • Comment me rendre en gare de Maisons-Laffitte ?
    Depuis Paris Saint-Lazare, je prends la ligne L jusqu’à Sartrouville, puis un bus de remplacement SNCF jusqu’à Maisons-Laffitte. 
  • Comment rejoindre Paris depuis Cergy le Haut ? 
    Depuis Cergy le Haut, je prends le train jusqu’à Poissy, puis un bus de remplacement SNCF jusqu’à Sartrouville et la ligne L jusqu’à Saint-Lazare.
    Vous pouvez aussi prendre le train jusqu’à Poissy et le bus 24 jusqu’à Saint-Germain en Laye, pour prendre le RER A.
  • Comment rejoindre la gare de Cergy le Haut ? 
    Prenez le RER A jusqu’à Saint-Germain-en-Laye puis le bus 24 jusqu’à la gare de Poissy, où un train vous conduira à la gare de Cergy le Haut.

Si vous devez impérativement vous déplacer

  • Respectez les distances sur les quais, veillez à vous trouver à un mètre les uns des autres.
  • Changez vos habitudes : si la voiture dans laquelle vous montez habituellement, parce que plus près de la sortie à votre gare d’arrivée ou de correspondance, est déjà remplie, déplacez-vous vers une autre voiture.
  • Pensez à vous laver les mains en sortant du train. Nos trains, trams et RER sont nettoyés au moins une fois par jour, une attention particulière est portée sur les rampes, poignées et barres de préhension, les boutons. Mais le meilleur geste de protection reste de vous laver les mains après votre trajet.

Vous l’aurez sans doute compris, à contexte particulier, organisation particulière. Je vous rappelle que le mieux reste quand même de rester chez vous au maximum. Pour celles et ceux qui n’ont d’autres choix, vos horaires de trains sont disponibles sur transilien.com et ratp.fr.

Partager cet article
commentaires 11
  1. PierreXP dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre sympathique blog après une ultime nuit blanche causée par les nuisances du chantier à Maisons-Laffitte, et espère pouvoir, en déposant mon témoignage, que les choses changent.
    Nous habitons en bordure de voie depuis dix-sept ans. C’est un lieu populaire éloigné des beaux quartiers du Parc, et où habitent une majorité de gens modestes qui n’ont pas les moyens de s’offrir le silence.
    Le problème avec ce chantier du « 1er au 3 mai » est que jamais les nuisances des travaux n’avaient été aussi fortes. Et des travaux, nous en avons vus depuis dix ans.
    D’abord, le calendrier n’a pas été respecté : le chantier a débuté le 30 avril en fin de journée avec un concert de tronçonneuses à rail, et a repris dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 avec le passage du monstre qui triture le ballast. On peut comprendre un débordement (quoique… avec un arrêt le 3 mai vers 14h, pourquoi reprendre plus de 24h après ?), mais pas un démarrage en avance qui prend tout le monde au dépourvu. Nous avons donc vécu trois nuits et deux jours de vrai cauchemar.
    Ensuite, qu’elles soient sonores, physiques ou olfactives, les nuisances ont dépassé toutes les limites. La police m’a indiqué avoir été appelée à de nombreuses reprises pour faire cesser les troubles. Sonores, avec une absence totale de retenue des entreprises intervenant, qu’il s’agisse de l’utilisation des engins et outils, des cris, hurlements, interpellations, sifflets, rigolades, utilisation excessive des klaxons, grincements de freins… J’ai vu bien des chantiers en site urbain, voire occupé, dans ma carrière : tous s’efforçaient de minimiser le dérangement des riverains. Mais pas celui-ci. Nous ne sommes pas en plein désert, mais en agglomération dense. Et tous les Mansonniens n’ont pas fui avant le confinement. Mon sonomètre a enregistré un bruit moyen de 80dB, avec des pointes à 105 ! Le pire bruit était la nuit: comment peut-on ordonnancer un chantier de telle manière ? Pourquoi négliger le fait que sur les voies encaissées en tranchée le bruit est démultiplié ? Physiques, avec un niveau de vibrations, de bourdonnements jamais atteint dans les logements. Savez-vous l’effet que produisent deux locomotives Diesel de près de cent tonnes, qui tournent au ralenti pendant trois heures sous vos fenêtres ? Savez-vous l’effet de l’énorme engin qui triture le ballast pour le compacter, dont l’avancement est si lent que le bruit et les vibrations deviennent un supplice chinois ? Olfactives enfin, avec un air saturé d’odeur de brûlé issu des disques de sciage et meulage qui ont tourné à plein régime, avec l’odeur des gaz d’échappement de moteur Diesel des motrices restées stationnaires au ralenti (et parfois au ralenti accéléré) comme indiqué précédemment, avec des nuages de poussière énormes. L’air était irrespirable, nous avons été plusieurs à être pris de maux de tête. Le quartier est plein d’enfants et de personnes âgées, qui sont fortement incommodés par ces phénomènes.
    Un sujet important et préliminaire est également celui de prévenir les riverains, par un tract dans toutes les boîtes à lettres ou un affichage public dans la rue. Plus de 50% ne prennent pas le RER : anciens, enfants, parents au foyer, travailleurs qui prennent la voiture ou le deux-roues. Et donc ne peuvent prendre connaissance des avertissements en gare. Sachant qu’au surplus en ce moment personne ou presque ne se rend en gare. Et la visibilité de votre blog n’est pas immédiate sur le web, je suis tombé dessus par hasard, entre deux articles de presse régionale relatant des remplacements de voie à Nantes et à Lyon.
    Je ne conteste pas l’utilité des travaux, je déplore la méthode et l’absence de considération pour les riverains par les entreprises prestataires, sans parler de respect des lois et règlements sur le bruit et les chantiers, auxquels la SNCF et ses sous-traitants sont soumis.
    La mairie de Maisons-Laffitte nie depuis toujours l’existence du faisceau ferroviaire et de ses conséquences, et reste sourde à toute demande. Je pense que vous n’êtes pas prévenus des désagréments causés. Nous sommes nombreux ici à rêver d’un dialogue en direct avec la SNCF afin d’organiser au mieux les chantiers et permettre d’atténuer leur effet sur l’environnement. Je suis partant pour étudier les solutions et faire avancer les choses !
    Bien à vous, et encore merci pour me permettre de m’exprimer 🙂

    • Aurélie dit :

      Bonjour,

      Je suis navrée de cette situation, sachez que votre commentaire a bien été remonté à nos équipes en charge de ces travaux. Je reviens vers vous dès que j’aurais plus d’informations à vous fournir à ce sujet.

      Je reste disponible si besoin.
      Aurélie

      • PierreXP dit :

        Bonjour,
        Il semble hélas qu’on fasse peu de cas de vos remontées. Les travaux sont devenus quotidiens, et les nuisances sont démentielles. Au moment où je vous écris, c’est depuis 23h30 un concert de klaxons, de cris, de bruits de ferraille, sur fond de locomotives empuantissant l’atmosphère et faisant trembler la maison.
        Que se passe-t-il pour que les travaux soient toujours au même endroit, sur les quelques mêmes dizaines de mètres, depuis des années ? Où c’est bourré de malfaçons, ou les entreprises prestataires ont trouvé un filon pour facturer et refacturer les mêmes travaux, sans que le payeur ne s’en aperçoive ?

      • Aurélie dit :

        Bonjour,

        Comme promis je reviens vers vous avec une réponse, il s’agit effectivement de travaux qui n’étaient pas prévu mais qui étaient cependant nécessaires. Il s’agit de plusieurs opérations de maintenance qui ont lieu en raison de l’état de la voie dans votre gare.
        Je tiens à vous présenter une fois de plus toutes nos excuses pour les désagréments occasionnés, sachez que tous vos commentaires à ce sujet ont bien été remontés.

        Je reste disponible si besoin.

        Bien à vous,
        Aurélie

    • Stéphane dit :

      PierreXP, Je compatis tout à fait à ce que vous devez subir. Cela fait des années que je pense qu’un régime de responsabilité sans faute devrait exister pour indemniser les riverains immédiats de tels chantiers, une somme qui leur permettrait d’aller dormir à l’hôtel pendant ces travaux. N’étant pas certain que la jurisprudence du juge administratif permette d’obtenir, en allant au contentieux, une telle reconnaissance du préjudice, je ne peux que vous inviter à réclamer à vos élus, et notamment parlementaires, qu’une loi en ce sens soit proposée.

      • PierreXP dit :

        Bonjour,
        Ajouter des lois, mobiliser les élus qui se moquent bien de la vie du peuple… les recettes inefficaces d’un monde en faillite. Je suis bien placé pour le savoir, en tant qu’ancien magistrat administratif ayant eu à juger nombre d’élus dans l’exercice de leurs fonctions. Il existe déjà des textes (1992, 2005…) pour lutter contre les nuisances de voisinage, et pour obliger les chantiers à réduire leurs propres nuisances. Ils ne sont pas appliqués. Les entreprises qui interviennent sur la voie ne voient-elles pas qu’elles sont en ville, qu’il est entre minuit et cinq heures, qu’il convient d’organiser le chantier pour informer les riverains, et minimiser les effets ? C’est du simple bon sens, du simple civisme. Nous ne pouvons attendre aucune attention de la part de nos élus. En particulier, notre maire (ex-député) nie depuis trente ans jusqu’à l’existence même du faisceau ferroviaire. Il suffit de voir comment se déroula et se termina l’affaire de la publication de la carte du bruit aux abords des voies, il y a quelques années. Quand le projet municipal est d’expulser les riverains pour raser les maisons et y bâtir une barre HLM qui serve de mur antibruit aux futures résidences de luxe qui sont programmées à long terme en remplacement du quartier pavillonnaire, on ne peut attendre aucune aide des élus.
        Le traitement du sujet doit donc être fait à la source, par la SNCF et ses sous-traitants.

      • Stéphane dit :

        PierreXP, Puisque vous avez été magistrat administratif me confirmez-vous que le régime spécial de responsabilité sans faute pour rupture d’égalité devant les charges publiques que je suggère ne rentre pas dans la jurisprudence actuelle et qu’une loi serait nécessaire ? Quant aux textes que vous évoquez, s’ils ne sont pas respectés, j’imagine que des procédures contentieuses sont envisageables. Pourquoi ne pas les mettre en oeuvre avant de décourager ?

  2. PierreXP dit :

    Bonjour,
    Nous sommes le mercredi 6 mai, il est 2h du matin. Le chantier qui nous a tenus éveillés du 30 avril au 3 mai, puis qui a repris dans la nuit du 4 au 5 mai, vient de reprendre. Nous sommes réveillés brutalement par les disqueuses, les klaxons, les cris, les engins. Nous sommes plusieurs riverains à nous retrouver dehors, ahuris.
    Pourtant, rien ne figure sur le planning que vous affichez.
    Au secours !

  3. JV dit :

    Bonjour,

    Je profite de ce post sur le bruit pour vous demander pourquoi, depuis 2 nuits maintenant, sont diffusées jusqu’à 1h30 du matin des annonces sonores dans la gare aérienne du Parc de Saint-Maur, ALORS QUE LE DERNIER TRAIN PASSE AVANT 22H ?!! Nous sommes nombreux à être exaspérés par cette pollution sonore totalement gratuite (et malheureusement récurrente).

    Merci.

    • Aurélie dit :

      Bonjour,

      Je vous remercie pour votre signalement, je l’ai bien fait remonter aux responsables de ce secteur.
      N’hésitez pas revenir vers nous si besoin.

      Bien à vous,
      Aurélie

  4. RERA94 dit :

    C’est très rare les trains origines Nanterre-Préfecture, heureusement qu’un appareil de voie est prévu à cet effet.

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog