La ligne et vous

2

Retour sur : Les 50 ans de la branche Nation – Boissy

21102019

Il y a deux semaines, nous vous avons proposé un jeu concours à l’occasion des 50 ans de la branche Nation – Boissy-Saint-Léger pour vous faire découvrir, à nouveau, les coulisses du RER A. Cette fois, nous vous avons offert l’opportunité de voyager à bord d’un véritable train d’époque !

 

Des événements de ce genre, ce n’est pas tous les jours que vous en verrez ! En effet, les équipes du RER A ont affrété spécialement pour l’occasion une locomotive datant de 1917 !
Vous avez été très nombreux à participer, nous tenons donc à vous remercier pour cet engouement. Les heureux gagnants ont pu voyager entre les gares de Joinville-le-Pont et Boissy-Saint-Léger, le week-end dernier. Pour toutes les personnes qui n’ont malheureusement pas pu participer à cet événement, voici un petit « retour vers le futur » illustré de ces deux jours.

Voyage dans le temps

Le rendez-vous était fixé samedi 12 octobre à 9h30 dans la salle d’échange de la gare de Boissy-Saint-Léger, où vous la presse et nos gagnants ont pu découvrir une exposition dédié au RER A. Après avoir passé 30 minutes à (re)découvrir l’histoire de la ligne, les invités ont été convié à suivre les agents pour le départ du train.

Premier départ du train inaugural vers Joinville-le-Pont : effectué à 10h05 pour un trajet de 20 minutes. 20 minutes pendant lesquels on reste fasciné par le cadre dans lequel nous sommes, et c’est là que la magie opère : nous sommes dans une véritable petite locomotive vintage, de celle que l’on voit sous les sapins en périodes de Noël, avec le sifflement du train, le bruit métallique des roues qui autrefois rythmaient notre quotidien et qui a aujourd’hui laissé place à des bruits plus discrets avec les MI09 et MI2N. Il est très rare aujourd’hui de trouver des trains à vapeur en circulation sur des lignes commerciales, ils sont surtout utilisé comme attractions touristiques.

Pour la petite histoire, il s’agit de la locomotive 140C231, qui a vu le jour en 1916 dans les ateliers de la North-British Locomotive Corporation à Glasgow, et qui sera mise en service en 1917. Elle fait partie d’un groupe de 340 locomotives étudiées en 1912 par le réseau des chemins de fer de l’État pour moderniser son parc. Par ailleurs, il faut savoir que la chaudière de cette locomotive est classée aux monuments historiques !

À l’arrivée en gare de Joinville-le-Pont à 10h25, nous ne sommes pas au bout de nos surprises, les passagers ont plusieurs animations qui les attendent : exposition, animations musicales, photo booth…

 


Les deux expositions que les passagers ont pu voir en gare de Boissy-Saint-Léger et de Joinville-le-Pont portaient sur l’histoire de la branche Nation – Boissy-Saint-Léger (l’expo restera visible à Boissy et Joinville jusqu’au 31 octobre).

À 10h50, la locomotive siffle le retour vers la gare de Boissy-Saint-Léger et c’est à 11h10 que nous arrivons en gare de Boissy-Saint-Léger. Ainsi prend fin de la première rotation de ce week-end. Le train fera 10 trajets par jour durant ces 2 jours d’exception avec, à son bord, 150 passagers. Les résidents de Boissy-Saint-Léger,de Joinville-le-Pont ainsi que les badauds ont aussi pu apercevoir la locomotive et en profiter pour prendre quelques clichés.

Nous avons été très heureux de pouvoir vous faire revivre une grande page de l’histoire du chemin de fer (et surtout du RER A !) au cours de cet événement, en espérant ne pas avoir à attendre 10 années de plus pour réitérer.

À lire également

Pour les 40 ans du RER, découvrez ses coulisses!

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • n75zz

    J’ai eu la chance de participer avec ma fille de 5 ans. C’était super et le personnel et les bénévoles de l’association non mentionnée dans l’article très sympas. Un grand merci! Par contre en termes de pollution et d’inconfort de voyage, la vapeur c’etait quelque chose!

  • Cochonou

    Bonjour,
    C’était en effet un événement remarquable, et le contraste entre l’ancien matériel et le nouveau roulant sur la même ligne était marquant. Dommage qu’une boîte à essieux de la locomotive ait commencé à chauffer de manière anormale dimanche après-midi, ce qui a entraîné quelques retards. On espère bientôt voir à nouveau un train à vapeur sur la ligne A !