La ligne et vous

39

Rechargez vos batteries à Houilles Carrières-sur-Seine!

18092017

Depuis vendredi 15 septembre, un espace « Work & Station » est ouvert en gare de Houilles Carrières-sur-Seine. Les voyageurs empruntant cette gare pourront désormais s’y installer pour travailler.

Ce vendredi, l’espace « Work & Station » a officiellement été ouvert aux voyageurs en gare de Houilles, en présence de Grégory, « conducteur d’opérations » pour une filiale de la SNCF, et Sébastien, porteur de projets Transilien sur la ligne A.

Grégory et Sébastien ont procédé oficiellement à l'ouverture de l'espace "Work & station" en gare de Houilles, vendredi 15 septembre 2017
Grégory et Sébastien ont procédé oficiellement à l’ouverture de l’espace « Work & Station » en gare de Houilles, vendredi 15 septembre 2017

Un espace plus agréable pour votre confort

« Il s’agit d’un espace de travail confortable destiné à nos voyageurs qui a été installé à Houilles, m’a précisé Grégory qui a coordonné la maîtrise d’ouvrage de ce projet. Le but c’est de permettre aux clients d’attendre dans des condition plus agréables. »

Huit sièges de bar avec une table et un espace adapté aux personnes à mobilité réduite y sont disponibles. Le wifi y est accessible et des prises (normales et USB, ce qui est bien pratique quand on a oublié son bloc prise) sont à la disposition des voyageurs sous les tables contre le mur, pour permettre de recharger son téléphone portable ou un ordinateur, par exemple.

D’autres espaces « Work & Station » ont déjà été ouvert dans les gares Transilien de la région de Paris Saint-Lazare, à Conflans Saint Honorine, Osny et Pont Cardinet. Mais sur la ligne A, c’est le tout premier espace de travail de cette taille installé en gare sur la ligne A. Bien sûr, des « Points connect », un mobilier sur lequel une personne peut éventuellement s’asseoir et qui permet donc également de faire une pause rapide et connectée en gare, sont toujours disponibles à Noisy-le-Grand – Mont d’Est et Val de Fontenay, sur la ligne A.

Le "Point connect" de Val de Fontenay
Le « Point connect » de Val de Fontenay

 

Un « Work & station » bientôt installé à Neuville-Université !

« Nous avons connu quelques aléas techniques à Houilles, dans le cadre de la réalisation du projet, dont la mise en œuvre a été plus longue que prévu initialement. Nous nous sommes adaptés et cela en valait la peine : cet espace était vide dans la gare, il a été repensé et transformé. Il est bien plus agréable aujourd’hui ! J’espère que les voyageurs vont maintenant investir les lieux, conclut Sébastien ».

Un autre chantier est en cours à Neuville-Université. Le bâtiment voyageur est fermé depuis le 12 septembre dans le cadre d’une mise aux normes d’accessibilité, qui doit s’achever au printemps 2018. Bonne nouvelle : j’ai appris qu’un espace « Work & Station » serait également installé dans le hall de la gare !

 

 

AVANT- APRES

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • Monopole

    Bonjour,

    Grosse pagaille ce matin sur le A en direction de Cergy (comme d’habitude) pour incident à Houilles Carrières ! Pouvez-vous nous expliquer à quoi est du cette enième incident

    merci,

    • Sophie

      Bonjour Monopole,

      En effet, la circulation était particulièrement difficile ce matin, suite à plusieurs incidents sur les branches Cergy – Poissy. Je suis navrée pour les difficultés que vous avez rencontrées.

      J’ai sollicité mes collègues pour vous donner des éléments d’explication. Je reviens vers vous au plus vite.

      Bien à vous,

      Sophie

      • philippoux

        Comme info, nous avions une panne de signalisation entre HCS et NPref

      • ChuppyLulu

        Concernant ce matin, le premier incident a effectivement été une panne de signalisation en zone SNCF : a priori un signal présentait une indication restrictive sans raison, obligeant l’application de procédures complexes pour son franchissement (mais ce sont ces procédures qui garantissent la sécurité ferroviaire) et pénalisant d’autant le débit des trains (ce qui est particulièrement critique en heure de pointe). De ce fait, il y a eu non seulement du retard et des nécessités de suppression de trains en direction de Cergy et de Poissy, d’où les nombreux trains terminus La Défense, mais également ensuite du retard (les trains arrivant en retard vers Cergy / Poissy repartaient également avec du retard) et des suppressions en direction de MLV Chessy.
        Par ailleurs, dans le même temps, un train a été bloqué au retournement à MLV par l’actionnement de plusieurs signaux d’alarme : le temps d’identifier les signaux actionnés, de les réarmer, de s’assurer qu’il n’y avait pas de voyageurs sur les voies … et de correler ces conséquences avec les impacts de l’incident de signalisation, le trafic en direction de Paris a été énormément retardé.
        Une fois le problème des signaux d’alarme réglé, le départ des trains a pu reprendre avec un intervalle relativement correct, mais ce effectivement après un temps d’attente très long qui a énormément pénalisé les voyageurs désirant faire Chessy > Paris / Cergy / Poissy.

      • Sophie

        Merci ChuppyLulu pour ces informations très détaillées. Je pense que nos voyageurs apprécient de pourvoir comprendre les perturbations qu’ils ont pu vivre!

        Très bonne journée!

        Sophie

      • carolm

        Bonjour Sophie et merci de ces précisions! cdlt Carolm

  • philippoux

    C’est parfait mais il faudrait plus de chaises car avec vos RER qui ne fonctionnent pas comme ce mati ou cela a été la catastrophe, on peut au moins être assis. Pane de signalisation encore… Sophie, le blog se meurt, il n’y a presque plus de commentaires. Au moins cela tenu par Mme DASILVA était plus vivant. Est-ce une volonté de museler vos clients ? N’est-il pas possible d’ouvrir plus le dialogue ?

    • Merci pour ce moment

      Grosse galère ce matin, vous ne vous lassez donc jamais ??

    • Gmille

      Retour du soleil, trafic fluide (ce qui est nullement une garantie d’arriver à l’heure), Cergy-le-Haut / Sartrouville en 22 minutes.
      Allait-on, au moins une fois dans l’année, avoir un RER qui respecte les horaires affichés ?
      J’étais confiant et puis, il y a eu ce bon vieux Nanterre Pref. 46 minutes pour arriver à CDG, c’est encore raté.

      Un jour peut-être ?

  • Marine

    Bonjour,
    Jolie initiative étant donné les retards sur la ligne…
    Cependant, ne serait-il pas plus judicieux d’entretenir les installations afin d’éviter les diverses pannes récurrentes…?

    • carolm

      Bonjour, j’ai quelques questions sur cette initiative. Tout d’abord, l’installation de ces espaces coûte combien par gare?. Deuxièmement, comment sont-ils financés? Enfin, j’ai du mal à comprendre le raisonnement derrière l’initiative. Dans un aéroport ou une gare de grandes lignes, des voyageurs qui arrivent bien avant leur départ, peuvent profiter d’un espace de travail. Mais dans une gare de banlieue où il y a un départ toutes les 10 minutes, les voyageurs passent directement aux quais pour monter dans un train le plus vite possible, aucune raison pour rester dans la gare – sauf en cas de retard, qui hélas arrive très souvent sur notre ligne – mais dans ce cas il y a des centaines de personnes bloquées, un espace de travail pour 5 ou 6 ne sert pas a grande chose.
      Comme évoqué dans le commentaire de Marine, pourquoi la SNCF (ou bien le STIF) a donné priorité à cette initiative, au lieu d’investir pour éviter les problèmes récurrents sur notre ligne?

      • Sophie

        L’espace de travail qui a été installé à Houilles l’a été dans un lieu qui jusque-là était vide (vous pouvez le voir sur la photo que j’ai ajoutée en bas de l’article). L’objectif de ce type de projet est donc de valoriser les espaces disponibles. Ainsi, le passage ou l’attente des voyageurs en gare est bien plus convivial et plus vivant.

        Comme vous le soulignez, à Houilles, les trains de la ligne A s’arrêtent toutes les 10 minutes. Mais ceux de la ligne J desservent également cette gare et, en heures creuses, ils passent moins fréquemment. En outre, pourquoi un voyageur qui doit patienter même 5 minutes ne pourrait-il pas choisir de s’asseoir et de recharger son portable ? D’autre part, il n’est pas exclu que des voyageurs souhaitent attendre une personne en gare et cet espace est plus agréable pour cela.

        Concernant le financement de ce projet, vous le savez bien, les budgets d’investissement pour les gares sont distincts de ceux de l’infrastructure. Et ce projet a un coût relativement faible, en réalité, si on le compare à tous les projets d’infrastructure en cours justement sur cette partie de la ligne (toutes lignes confondues), comme le renouveau du matériel, la future 4ème voie de Cergy, la rénovation du technicentre… Et il y a bien d’autres projets, plus larges encore et inscrit au schéma directeur de la ligne A, qui permettront dans un avenir proche d’améliorer sensiblement la régularité de la ligne -puisque c’est de cela dont il est question- comme la création du centre de commandement unique en 2018. Plus proche encore, mais j’y reviendrai plus précisément dès la semaine prochaine : la refonte des horaires de la ligne, une réflexion pour laquelle l’association Plus de trains a d’ailleurs été partie prenante.

      • Marine

        Bonjour Sophie,
        Les pannes électriques et de signalisation et autres sont très courantes, est-ce que quelque chose est fait pour rénover les installations ou est-ce qu’elles sont simplement réparées lorsqu’elles tombent en panne ?

      • Sophie

        Bonjour Marine,

        Je vous propose de consulter le billet dédié à ce sujet que j’ai publié il y a quelques mois : https://rera-leblog.fr/une-panne-de-signalisation-cest-a-dire/
        Vous y trouverez de nombreuses informations sur le sujet.

        Bien à vous

        Sophie

  • Marine

    Ça pourrait être sympa de mettre ça en place à Cergy préfecture également. Hier soir le train de 20h10 avait 10 minutes de retard, et ce soir celui de 20h40 a 20 minutes de retard alors que le trafic est normal et qu’on est pas en heure de pointe. Donc même en soirée, impossible de faire quoi que ce soit correctement
    Comment peut-on être aussi incompétent ?!
    J’imagine qu’une fois de plus mon commentaire ne sera pas publié…

    • Brijou

      Je suis vraiment consternée quand je lis les galères que vivent les usagers de la branche cergy n y a t il VRAIMENT personne qui puisse prendre ces galères en considération n y a t il VRAIMENT personne qui puisse avoir un peu de considération pour les voyageurs payeurs ?

    • Sophie

      Bonjour Marine,

      Je ne pense pas que l’on puisse considérer qu’il y ait de la censure sur ce blog et on peut le constater en lisant tous les commentaires publiés ici… En réalité, et cela je l’ai déjà dit, je publie vos commentaires à partir du moment où votre adresse mail est validée, mais également lorsque le commentaire n’est pas grossier. Comme je vous l’avais indiqué dans mon tout premier billet, il y a presque un an maintenant, je ne peux malheureusement pas résoudre miraculeusement tous les problèmes en tapant sur mon clavier, malgré tout, j’essaye -autant que faire se peut- d’échanger avec vous pour vous expliquer ce qu’il s’est passé quand il y a eu un incident. Aussi parce que je suis la première à apprécier l’information en tant que voyageuse. J’essaye aussi de répondre favorablement à vos suggestions quand j’en ai la possibilité: c’est la raison pour laquelle j’ai publié avec beaucoup de satisfaction la mise à jour du calendrier travaux la semaine dernière, parce que c’est quelque chose qui m’avait été demandé à plusieurs reprises. Je suis là pour vous, à votre service.

      Néanmoins, je ne peux pas vous laisser insulter mes collègues gratuitement. S’il y avait du retard hier soir à Cergy, c’est bien que le trafic était encore impacté par plusieurs incidents qui se sont produits en début de soirée: un incident technique qui a nécessité une suppression de train à Cergy et un incident voyageurs à Nanterre vers 17h, puis un signal d’alarme actionné à Châtelet-les-Halles vers 18h. Tout cela, malheureusement, a impacté la circulation des trains jusqu’en fin de soirée.

      Bien à vous,

      Sophie

      • thib

        C’est amusant quand vous dites que « le trafic était impacté hier soir par plusieurs incidents qui se sont produits en début de soirée ». J’étais dans le RER entre 18h32 et 19h17 avec un arrêt pour changer de train en cours de route et il n’y avait aucun incident déclaré sur les écrans de quai, ni sur le site web, malgré le fait que le trafic ait été ralenti.
        Cela est loin d’être la première fois et malgré les « transmissions au service concerné » depuis plusieurs années par les 3 autres personnes qui se sont occupées du blog, force est de constater l’intérêt que porte le « service concerné » à nos doléances.

      • Marine

        Bonjour Sophie, je n’ai insulté personne.
        Quand on voit tout ce qui se passe (ou ne se passe pas) sur cette ligne, on peut douter de la compétence de certains, et ce n’est pas une insulte, ça devrait au contraire permettre une remise en question pour progresser.
        Jamais un train à l’heure, en heure de pointe, en soirée, en été. Service déplorable pour lequel nous payons de plus en plus cher, pour moi ça c’est une insulte aux usagers qui subissent tous les jours.

      • Marine

        Merci Thib. Le trafic était indiqué comme normal, tout comme lundi soir, et comme d’habitude en fait. Et comme d’habitude on voit les minutes défiler, et au moment où le train est censé entrer en gare on nous annonce qu’il part à l’instant de Cergy le haut, parce qu’avant personne ne s’était préoccupé d’avertir les pigeons qui attendaient que leur train avait du retard.
        Quand on a déjà les perturbations en journée, tous les travaux nocturnes et en week-end, et qu’en plus même le soir c’est compliqué, ça commence à faire beaucoup

      • cmfr

        Bonjour les incidents d’hier ont commencé bien avant 17h! Dès 15h15 environ tous les trains en direction de Cergy étaient retardés ou supprimés – des retards important sur la ligne Poissy dès 16h. Rien a été signalé sur le fil Twitter – et comme d’habitude aucune information en gare – ça s’agit bien de incompétence!!!

      • Alexa

        Bonjour Sophie,
        vu la fréquence des incidents sur cette ligne, on se demande si la SNCF / RATP font vraiment des analyses des causes et en tirent des conclusions?
        Par exemple, faut-il revoir le plan de maintenance ? Est-ce qu’il y a des problèmes de qualité des composants ?

      • Sophie

        Bonjour Alexa,

        Des travaux ou opérations de maintenance ont lieu en permanence sur la ligne et pas seulement ceux visibles des voyageurs comme les grand travaux de l’été. Il y en a chaque nuit à différents endroits sur la ligne.

        De plus, dans le cadre du schéma directeur de la ligne A de nombreux projets sont en cours de réalisation pour moderniser la ligne, donc pour améliorer le trafic. Certains ont même déjà pu aboutir. Ainsi, depuis février 2017, l’ensemble des trains du RER A sont à deux niveaux et permettent de transporter deux fois plus de monde avec autant de trains.

        D’autres aménagements sont en cours dont certains verront le jour avant la fin de l’année comme le poste de distribution d’énergie de Chennevière qui permettra d’accueillir plus de trains en même temps sur ce secteur. Mais les projets sont très divers en réalité, comme l’automatisation de la conduite sur le tronçon central (lien ici vers le billet sur ce sujet), la refonte des horaires (plus d’info ici) ou encore la mise en place d’un centre de commandement unique pour la ligne entre 2018 et 2020, qui facilitera la gestion de la circulation des trains en un seul et unique centre de commandement.

      • ChuppyLulu

        Qu’il y ait une vraie problématique concernant l’information voyageur est indéniable, quand on est usager on le constate effectivement. Après on peut aussi constater que des progrès ont été faits (les écrans d’information multimodale pour le réseau RATP par exemple) même si le chemin à parcourir reste long (et compliqué par l’interface RATP / SNCF).

        En conclure à l’incompétence des agents qui travaillent tous les jours au fonctionnement de la ligne A est pourtant un raccourci plutôt facile, quand on sait la complexité de cette ligne, à saturation qui plus est. Et qui dit système saturé dit temps de retour à la normale augmenté, sachant que malheureusement, dans le système ferroviaire, les solutions pour rattraper un retard pris ne peuvent souvent que passer par la suppression / limitation de trains … donc léser des voyageurs. Sauf qu’un retard non résorbé n’est pas non plus une réponse acceptable.

        En outre, maintenir des trains strictement à l’heure quand l’intervalle prévu dans le tronçon central en pointe est de 2 min à 2 min 30 relève du jeu de précision (à titre d’illustration, le temps de stationnement en gare pour tenir cet intervalle doit être de 30 à 50 secondes maximum, or vu les échanges voyageurs à réaliser sur les gares du tronçon et certaines grosses gares sur les branches, c’est presque une gageure. A laquelle il faut rajouter des convergences qui sont autant de points critiques : on sent bien que l’intervalle faible entre deux trains rend sensible la moindre minute de retard – ou d’avance, d’ailleurs). Et là encore, pas de solution miracle : par exemple augmenter les temps de stationnement cela veut dire diminuer le nombre de trains et donc in fine la capacité de la ligne … le serpent qui se mord la queue. Sauf si on admet que cela permettra d’augmenter la robustesse de la ligne, et donc au final une offre réelle très proche de l’offre théorique, et plus fiable. C’est d’ailleurs l’objectif de la nouvelle offre en décembre prochain.

      • cmfr

        ChuppyLulu, vous parlez des écrans d’info multimodale, en fait ces écrans, installés il y a 2 ans, sont très vite tombés en panne et ne fonctionnent plus, c’est le cas dans la plupart de gares sur les branches Cergy et Poissy. Quant à la ponctualité, vous avez raison: « on sent bien que l’intervalle faible entre deux trains rend sensible la moindre minute de retard » . Mais nous le savons bien, le temps d’attente à Nanterre Préf est parfois 2 minutes, parfois 3, 4, 5 ou bien plus en raison de la relève conducteur, en plus les trains sur la branche Cergy s’arrêtent souvent en pleine voie pour déposer un conducteur à Achères, pourtant la gare de Grand Cormier est faite exprès pour cela. Autrement dit la SNCF ajoute des minutes de retard!

      • thib

        ChuppyLulu,

        De jolis écrans neufs ont été installés, c’est vrai. Mais cela sert à quoi si vous ne vous en servez pas pour afficher des informations ?
        Jusqu’à récemment j’ai pris la A quotidiennement tous les jours pendant 6 ans, et il y a toujours eu des problèmes d’informations lors de perturbation.
        Depuis la création du blog il y a plusieurs années l’on nous a dit « nous remontons vos commentaires ». Résultat, nous avons des écrans neufs avec toujours les même problèmes de communication. Aucun résultat en fait.

        Les premiers temps on peut vous donner le bénéfice du doute, mais rester autant de temps sans faire évoluer la situation, les clients finissent par conclure au mieux à de l’incompétence, au pire à du je m’en f***isme. Et n’allez pas nous redire que c’est compliqué à gérer, cela fait au moins 6 ans (pour ma part) que c’est comme ça (pour l’information voyageur).

        Le cas s’est encore montré hier. Rien sur le site ni sur les écrans. Uniquement une annonce timide en gare disant qu’il y avait un problème de réception de trains à CLH.

        Je pense qu’à un moment il faut savoir se remettre en question.

        Pour ma part j’ai eu l’opportunité de ne plus à avoir à prendre cette ligne aussi souvent, je l’ai saisie et ça va mieux.

      • ChuppyLulu

        Au temps pour moi, je ne fréquente que rarement la partie SNCF du RER A, donc effectivement si les écrans sont en panne c’est plus compliqué pour l’information voyageur. Globalement en zone RATP et dans Paris ils fonctionnent au contraire plutôt bien.

        Concernant la relève conducteur, si je ne peux me prononcer avec certitude sur le pourquoi du comment un train s’arrête en pleine voie pour déposer un collègue (ça pourrait justement permettre au collègue en question de gagner quelques précieuses minutes pour dégarer un train sur le faisceau : la gare d’achères grand cormier est peut-être prévue pour ça, reste que les faisceaux de garage sont plutôt grands et être déposé au plus près peut être donc utile pour essayer de résorber un retard, quitte effectivement à pénaliser les voyageurs d’un train), une des explications pour laquelle la relève conducteur peut tarder à NAP (et dans tous les attachements sur la ligne d’ailleurs) c’est que le service des conducteurs comporte plusieurs trains différents à conduire, et il peut arriver qu’en raison du retard pris par exemple vers MLV Chessy le conducteur arrive à NAP à l’heure où il était censé relever un train provenant de la RATP (et vice-versa) … si on rajoute le temps de passer d’un quai à l’autre, on tombe sur la dérive de 4, 5 min voire plus que vous évoquez. En fait, sur la A (comme sur toutes les lignes RER je dirais) un incident qui paraît isolé à une gare ou une voie peut avoir des répercussions importantes sur le reste de la ligne.

    • ChuppyLulu

      Thib,

      Comme je vous l’ai dit, je ne nie pas les problématiques de communication / d’information voyageurs, je les ressens bien en tant que voyageuse. Comme tout le monde, je regrette par exemple d’apprendre les difficultés sur la ligne de métro que j’ai atteinte après un trajet en bus, uniquement dans la station de métro, m’obligeant à reprendre le bus que je viens de quitter (c’est d’autant plus rageant que je perds doublement du temps : celui perdu à emprunter ma solution alternative, et celui perdu à quitter le bus dans lequel j’étais pour revenir prendre le suivant).

      La SNCF et RATP ont aussi de gros progrès à faire concernant l’utilisation des nouvelles technologies pour arriver à un système satisfaisant, reste qu’il faut interfacer ces nouvelles technologies avec l’informatique d’entreprise par exemple, et les questions de sécurité que cela peut générer.

      Après, si j’analyse mon ressenti de voyageuse, savoir que le trafic est perturbé est une chose, mais quelque part ce n’est pas l’essentiel (même si c’est mieux que rien, oui). L’essentiel, c’est de savoir combien de temps ça va durer, pour estimer l’allongement du temps de parcours associé et a minima prévenir mon employeur / les personnes qui m’attendent du retard estimé, et déterminer si ça vaut le coup que je me rabatte sur une solution alternative (si j’en ai une, certes).

      Alors outre le fait qu’il est assez difficile de prévoir exactement combien de temps un incident va durer (ce qui est problématique dans les 2 sens : estimation à la baisse = perte de temps pour le voyageur qui aurait pu se rabattre sur un autre mode de transport / estimation à la hausse = perte de temps et de confort pour un voyageur qui s’est rabattu sur une solution alternative qui n’avait pas lieu d’être finalement), est-ce que l’heure de fin d’incident, plutôt que celle où stricto sensu l’incident sera terminé, ce n’est pas celle où le trafic sera redevenu normal (ou quasi), rendant l’estimation encore plus aléatoire ?

      Quant à savoir pourquoi il est (très) difficile d’avoir une heure de fin d’incident fiable, essayons de faire un parallèle : mettons que vers 8h du matin il y ait un gros accident sur le périphérique parisien, obligeant à sa fermeture dans un sens : comment peut-on prévoir avec fiabilité un temps de retour à la normale ? C’est difficile, parce que 1) ça dépend du temps que mettrons les secours à arriver sur la zone (forcément aléatoire, ça dépend des difficultés de circulation qu’ils auront notamment), 2) ça dépend du temps que les secours mettront pour évacuer les victimes, et 3) ça dépend du temps qu’il faudra pour rendre le périphérique dans un état compatible avec la circulation automobile, voire 4) ça dépendra du fait de savoir si les difficultés engendrées ne génèreront pas de nouvel incident).

      Sur la A, qui (comme le périphérique parisien d’ailleurs) est saturé, deux incidents qui semblent identiques peuvent donc avoir des durées très différentes et donc des impacts sur la circulation des trains très différents. Et contrairement à la route, les itinéraires bis sont plus rares, sans compter que le choix de ces alternatives (contresens par exemple) implique nécessairement des répercussions sur le sens pas impacté par l’incident, donc si elles sont mises en place il faut que les avantages soient supérieurs aux inconvénients. Et contrairement à la route également, l’aller finit forcément par impacter le retour (un train qui arrive en retard repartira en retard si rien n’est fait).
      Ce qui explique par exemple que le « simple » stationnement d’un train 5 minutes à 8h en gare de Val de Fontenay (pour une raison imputable à la RATP ou non) puisse avoir des répercussions sur la branche Boissy encore 40 minutes après.
      Ce qui explique aussi pourquoi l’heure de fin d’incident, quand elle est donnée initialement, n’est parfois pas respectée (dans un sens ou dans l’autre, mais plutôt revue à la hausse, je le concède).

      Donc, si, je le répète, c’est compliqué. Ça l’est réellement. Parce que ne pas donner de l’information aux voyageurs est inadmissible, mais donner de l’information erronée ce n’est pas forcément mieux. Et parfois, l’information donnée est correcte, les durées réelles, mais la raison paraît inconcevable au voyageur, qui la remet donc en doute (il n’y a qu’à suivre le fil twitter de la A pour le constater). Sauf qu’en soi, ni la SNCF ni la RATP n’ont d’intérêt à mentir aux voyageurs (ne serait-ce que parce que les gens qui gèrent la ligne au quotidien seraient aussi nettement plus tranquilles si rien ne s’y passait, en réalité).

  • philippoux

    Y a t-il des rénovations prévues en gare de Sartrouville car elle tombe en ruine. Je ne parle pas de la peinture qui a été mise sur des poutrelles rouillée mais d’une rénovation car la gare fuit de partout: carrelages qui tombent, peinture qui se fendille et tombe par plaque, moissisures, infiltrations… cette gare est une honte tant pour vos collaborateurs que pour vos clients.

    • Sophie

      Je me renseigne et je reviens vers vous dès que possible.

      Sophie

    • Sophie

      Bonjour Philippoux,

      Il y a en effet un projet de réfection des souterrains qui doit intervenir dans les tous prochains mois.
      D’autres projets sont également prévus à plus ou moins long terme comme la désaturation du souterrain principal, le réaménagement des guichets du hall et de la ligne de contrôle automatique des billets, mais encore la réfection de l’ascenseur…

      • Sophie

        J’ai eu quelques précisions complémentaires sur la réfection des souterrains de Sartrouville.
        Ce projet prévoit une mise en lumière dans un des deux passages souterrains (le premier souterrain ayant déjà vu un renforcement de l’éclairage l’année dernière). Ensuite, une nouvelle signalétique va etre mise en œuvre (c’est un test en cours sur l’Ile-de-France et seulement 3 gares bénéficient de ce test). Ce test comprend la pose de très grandes plaques en PVC illustrées d’une signalétique visuelle.
        Les murs devraient également faire l’objet d’une réfection plus profonde courant 2018.

        Bien à vous,

    • philippoux

      Merci de votre réponse. De plus savez vous si tout cela va etre corrélé avec le T11 qui aura pour terminus Sartrouville (arrivée prévue 2027)

      • Sophie

        Bonjour Philippoux,

        Des aménagements sont prévus dans le cadre du le T13, projet de tram-train entre Saint-Cyr-l’Ecole et Achères, via Poissy ( Tangentielle Ouestou T 13 express). Pour le T11, il me semble que l’échéance de 2027 est un peu trop lointaine pour avoir suffisamment de visibilité sur les travaux de la gare de Sartrouville à ce stade.
        Bien à vous,

  • Nad82

    J’ avoue c’est une des rares bonnes idées de la SNCf.j’aime cette avancée en gare.A St Lazare j’adore.cela permet de patienter.
    Sachant que notre réseau est de plus en plus problématique notre patience est chouchouter ! Lol ! Sérieux j’attend décembre pour voir la nouvelle grille horaire .

    • Sophie

      Merci beaucoup Nad82, je transmets aux personnes concernées qui apprécieront!
      Très bonne journée.
      Sophie

  • Eryx

    Point « Connect » Work&Station.. Rassurez-moi, c’est à quel moment que l’anglais est devenue indispensable..
    Je reconnais qu’il faut parler anglais pour être « hype » et « in ».. Mais est-ce vraiment nécessaire pour un « openspace » en pleine gare??

    • Sophie

      Bonjour Eryx,

      Effectivement, tout cela est « traduit » en anglais, cela peu plaire ou non. Mais de cette façon, on peut aussi considérer que le très grand nombre de touristes qui utilisent le réseau également peuvent également s’y arrêter plus facilement.

      Très bonne journée,

      Sophie

  • nim

    Bonjour Sophie

    > En outre, pourquoi un voyageur qui doit patienter même 5 minutes
    > ne pourrait-il pas choisir de s’asseoir et de recharger son
    > portable ?

    Parce que à Sartrouville, par exemple, la SNCF est incapable de faire arriver les trains sur le quai affiché de manière fiable, les annonces sonores sont incohérentes, inaudibles et couvertes les 3/4 du temps par le bruit des trains qui passent, donc il y a intérêt à se mettre sur le quai bien avant l’arrivée du train, à se pencher sur la voie (même si c’est dangereux), pour scruter par où les trains arrivent réellement (et changer de quai illico si ce n’est pas celui escompté). J’ai même vu une fois un conducteur ouvrir les portes du mauvais côté, puis les refermer sur les voyageurs qui sortaient sur le quai de service pour « rattraper » sa bourde.

    Je constate tous les jours que pour la SNCF, l’important c’est de traverser cette gare le plus vite possible, pas d’y prendre les voyageurs qui poireautent sur les quais, donc la voie effectivement empruntée a peu d’importance.

    À ce niveau de nullité une caméra devant l’aiguillage avec des écrans qui affichent la vidéo en direct serait infiniment plus efficace que changer la couleur des écrans d’information sans fiabiliser leur contenu. (idem à Nanterre Préfecture pour la relève d’ailleurs. Marre des annonces mensongères on veut voir où est réellement le conducteur attendu).

    Après philippoux a qualifié cette gare de ruine, c’est très vrai, passer un coup de peinture sur le carrelage au lieu de le changer, c’était digne du pire marchand de sommeil, non seulement ça a été moche dès le départ mais la peinture commence déjà à partir en lambeaux. Et ça sera bien la peine de claquer l’argent du STIF dans un nouvel éclairage ou une nouvelle signalétique si les souterrains ne sont pas assainis – il faudra au plus quelques mois pour que l’humidité ambiante ruine les nouveaux accessoires.

    Quand on rappelle les voies partagées avec la J et la L on oublie les voies dédiées au trafic de marchandises dont l’intérêt économique me semble bien inférieur au transport ponctuel de milliers d’actifs chaque jour. Qui oserait dédier une voie sur deux au transport routier international sur un boulevard parisien, puis affirmer sans rire qu’il est impossible de désengorger le trafic automobile parce qu’il est partagé entre trop de voitures.