La ligne et vous

7

Que faire si je suis témoin d’une situation d’urgence en gare ou dans un train ?

15112018

Si l’on ne connait pas bien les procédures, on se trouve parfois démuni si une personne fait un malaise à côté de nous, dans les transports.


Comme vous le savez, j’emprunte moi aussi quotidiennement le RER, dont la ligne A. Récemment, une personne a fait un malaise sur un quai, à côté de moi, et la réaction des autres voyageurs me pousse aujourd’hui à évoquer ce sujet avec vous. La personne malade était adossée à la borne d’appel sur le quai. Elle était consciente et plusieurs personnes sont venues lui porter secours. Toutefois, lorsque j’ai suggéré à un voyageur à côté de moi d’appuyer sur le bouton d’appel, juste à côté, il m’a répondu : « Mais il ne faudrait pas que cela stoppe la circulation des trains … ».

Des bornes d’appel pour faire intervenir les secours !

Aussi, disposant d’une tribune à travers ce blog, j’en profite pour vous le confirmer à tous : les bornes d’appel disponibles sur les quais servent bien à contacter un agent qui pourra, le cas échéant, faire intervenir des équipes de secours le plus rapidement possible!

Suite à la publication de mon billet sur les signaux d’alarmes à bord des trains, j’ai pu lire les réactions de certains twittos, notamment, qui demandaient des précisions pour savoir dans quelles situations activer ou non ce signal d’alarme dans les trains. En fait, comme je l’ai écrit dans mon précédent billet : « Le signal d’alarme à bord du RER A est un dispositif de sécurité absolument indispensable, quand il faut arrêter le train en urgence : pour des faits qui engagent la sécurité des passagers et l’intégrité du train, tel qu’un bris de vitre ou une personne coincée dans les portes, par exemple. »

Une intervention plus rapide en gare

La gestion d’un incident est toujours plus simple en gare. C’est là que les secours interviendront le plus rapidement, et donc le plus efficacement, pour la personne en difficulté.

Donc, si vous êtes dans un train et qu’une personne fait un malaise, puisque c’est de ce sujet que nous parlons ici, le plus efficace est malgré tout d’attendre l’arrêt en gare. Ensuite, si la personne malade peut descendre du train, alors vous pourrez actionner une borne d’appel pour faire intervenir une équipe de secours.

Voici à quoi ressemblent ces bornes sur les quais (il y a plusieurs modèles, mais ces exemples sont les plus courants sur la ligne A) :

Bien entendu, vous pouvez en plus demander autour de vous s’il y a un médecin ou une personne du corps médical (c’est ce qu’il s’est passé ce fameux jour). Le médecin a rassuré la personne souffrante, qui a rapidement pu être prise en charge par les pompiers !

 

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter le billet, sur le blog de la ligne B « Voyageurs malades à bord : quelles conséquences sur le trafic ? » : cliquez ici.

À lire également

Tirer le signal d’alarme : et alors ?

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • linor 9510

    Bonsoir,
    Merci pour ce billet.Je saurai maintenant comment agir en cas de malaise d’un voyageur,c’est à dire l’accompagner sur le quai si elle peut pour actionner la borne ou tirer le signal d’alarme si elle ne peut être déplacée.Après j’ai vu dans des stations de métro qu’il y avait des dispositifs qui permettent de tirer une poignée en cas de chute sur les voies.Je ne sais pas si ce dispositif existe sur le RER A,mais ce serait utile car moi-même,je suis tombée un jour à Cergy sur le quai en juin 2016,suite à un malaise et j’ai frôlé de peut la catastrophe à savoir me retrouver sur les voies.Heureusement les voyageurs m’ont aidée,mais je crois que les poignées dont je parle sur les quais de métro permettent de freiner celui-ci en cas de chute.

    • Sophie

      Bonjour Linor,

      Effectivement, le dispositif dans le métro existe parce que l’alimentation électrique se fait par les voies, alors que dans le RER l’alimentation électrique se fait par la caténaire.

      Bien à vous,

      Sophie

  • Marine95

    Ah le petit malaise voyageur du matin, ça faisait longtemps ! Et comme d’habitude, plutôt que de nous prévenir à Conflans pour qu’on aie une alternative, on nous fait descendre à Achères
    C’est bien de faire tout un tas de billets sur la communication, c’est mieux de réellement communiquer

    • lundigalère

      Bonjour,
      En effet la bonne veille galère ce matin! Résultat +45 min pour aller au travail, 2 h 05 au total et ce n’est que lundi !
      Aucune information sur les correspondances pour rejoindre Paris (hors Saint Lazare). Faut-il prendre un train pour Saint Lazare et descendre a Nanterre Université pour rattraper le RER A : aura t’on un train? un train qui marche ? Ou continuer jusqu’à Saint Lazare …

      Je note toutefois une amélioration globale de la communication des conducteurs avec les passagers qui nous informent désormais presque systématiquement lors d’un arrêt imprévu (même si on aimerait avoir une estimation si possible ce qui doit parfois être le cas et parfois non du temps d’attente les « quelques instants » annoncés étant parfois quelques secondes et parfois de très longues minutes).

      Merci,

      • Sophie

        Bonjour Lundi galère,

        Merci d’avoir validé votre adresse mail.
        Je suis navrée pour les difficultés que vous avez rencontrées. Je transmets toutefois vos encouragements destinés aux conducteurs.

        Bien à vous,

        Sophie

  • Voyageuse occasionnelle

    Bonjour,
    Lundi 19/11/18 : malaise d’un voyageur en amont sur la ligne A. RER A pris à CErgy Préfecture.
    Obligée de descendre à MAisons LAffite pour emprunter la ligne en direction de ST Lazare.
    Conditions de transport indignes d’un pays qui se dit « riche ».
    RER A pris à 8h10 à CErgy.Arrivée à PAris St LAzare à 9h.
    Le pire est à venir à St LAzare : la ligne 3 rencontre de grosses difficultés. Résultat : une masse humaine tentant pour certains de quitter la gare (cohue, mouvement de foule).
    Je plains sincèrement les voyageurs devant aller sur Paris au quotidien dans de telles conditions…
    Ironie du sort : au retour à 17 heures, une trentaine de contrôleurs en gare de CErgy Préfecture…
    Compte tenu des conditions lamentables du matin, je devrais exiger un remboursement de mon ticket.
    Cordialement,

  • linor 9510

    Bonjour,
    Je sais que ces bornes d’appel sont à utiliser qu’en cas de besoin,mais,j’ai assisté une fois à une scène où des jeunes se sont amusés à utiliser cette borne pour s’amuser d’autant qu’ils commettaient incivilités sur incivilités.L’opérateur Transilien s’en est rendu compte et les a rappelés à l’ordre.
    Même si,contrairement au signal d’alarme,parfois tiré par malveillance,l’appel à la borne pour s’amuser n’entraine pas de ralentissement,cela peut être nuisible car par exemple s’il y a une situation qui requiert l’usage de cette borne mais qu’elle est occupée par des gens qui s’amusent,cela peut retarder le signalement d’un souci sur un quai.