Déconfinement : Fiches horaires du RER A.

A compter du samedi 30 mai, les horaires de votre ligne A évoluent :

– Sur les branches de Saint-Germain-en-Laye, Boissy-Saint-Léger et Marne-la-Vallée Chessy : trafic quasi-normal toute la journée.

– Sur les branches de Poissy/Cergy : trafic normal de 05h40 à 22h00.Les Noctiliens N151 et N152 sont mis en place au départ de Paris-Saint-Lazare à partir de 22h00 en direction de Poissy et Cergy-Le Haut.

Premiers départs :

  • de Cergy-Le Haut en direction de Paris à 5h41
  • de Poissy en direction de Paris à 5h39

 

Derniers départs :

  • de Nanterre-Préfecture en direction de Poissy à 21h59 (à 21h55 les samedis, dimanches et jours fériés)
  • de Nanterre-Préfecture en direction de Cergy à 21h44 (à 21h40 les samedis, dimanches et jours fériés)
  • de Cergy-Le Haut en direction de Paris à 21h32
  • de Poissy en direction de Paris à 22h02

Retrouvez les horaires des Noctiliens :

– N151 (Gare Saint-Lazare <-> Mantes la Jolie)

– N152 (Gare Saint-Lazare <-> Cergy Le Haut Gare via Maisons Laffitte Gare)

Vous pourrez aussi consulter les horaires  sur Transilien.com ou ratp.fr.

Rappel : port du masque et attestation de l’employeur (en heures de pointe) sont obligatoires. Nous recommandons aussi aux personnes sensibles ou fragiles de rester autant que possible à leur domicile.

Plus que jamais à votre service.

Depuis le confinement annoncé par le gouvernement, certains attendent patiemment, d’autres télétravaillent (pour ceux qui le peuvent du moins), mais il y en a qui sont toujours sur le pont.

Continuer de faire fonctionner les services les plus essentiels du pays est primordial: infirmiers, routiers, caissiers… C’est pourquoi nos équipes se mobilisent afin de permettre à ces personnes de se rendre sur leur lieu de travail.

Gwénaëlle, Abdelfettah et Steven font partie de ceux qui continuent à assurer leur poste pour transporter ceux qui ne peuvent pas rester confinés pour d’évidentes raisons professionnelles. Je tenais à vous les présenter, mais aussi et surtout à les remercier.

Ce qui a changé

Bien évidemment, la RATP et la SNCF ont mis en place des mesures spécifiques et obligatoires pour permettre aux agents de pouvoir travailler dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Postes de travail éloignés selon les consignes de distanciation, application des gestes barrières, équipes réduites uniquement aux personnels nécessaires, mais aussi des roulements modifiés pour que les équipes ne soient pas en contact les unes avec les autres. Toutes ces mesures doivent permettre d’éviter au maximum une éventuelle contagion. Des mesures strictes certes, mais nécessaires en ce moment.

Merci à eux

N’ayant pu les rencontrer en personne (confinement oblige !), je leur ai posé chacun 3 questions :

  • Pouvez-vous vous présenter ?
  • À quoi sert votre métier dans la chaîne de fonctionnement du RER A ?
  • Si vous n’étiez pas présent(e), qu’est-ce que ça impliquerait ou changerait ?

Voici leurs réponses :

Gwénaëlle

Je suis Gwénaëlle, assistante coordinatrice d’exploitation et d’information (ACEI) au CDSMG (Centre De Surveillance Multi-Gare) du CCU, depuis 3 ans maintenant. Je transmets l’information sur le trafic aux voyageurs et aux agents en gare.
Auparavant j’étais assistante d’exploitation dans les gares de la branche EST de la ligne A où j’ai pu accueillir, informer et conseiller nos usagers ainsi qu’effectuer des opérations commerciales notamment en comptoir club, ce qui m’a permis d’enrichir mon expérience et de mieux comprendre leurs attentes.

Mon métier a un rôle essentiel au sein de la chaîne de l’information voyageurs. En effet je reçois les informations sur l’état du trafic que je relaie à mes collègues en gare ainsi qu’aux voyageurs en sonorisant toutes les informations dont ils peuvent avoir besoin pour emprunter la ligne A. C’est pour cela que je dois faire preuve de réactivité en restant à l’écoute pour anticiper d’éventuelles perturbations mais aussi de clarté lorsque j’utilise mon micro pour m’adresser à nos voyageurs.
De plus, je peux gérer à distance les équipements des gares de banlieue afin d’agir en complément des agents sur le terrain et de veiller à leur sécurité ainsi que celle de nos usagers.

Si je n’étais pas là, nos voyageurs n’auraient plus d’information ! Même si nous vivons une période difficile, que le trafic a été réduit et qu’il y a peu de voyageurs, je peux rappeler les horaires de circulation des trains afin qu’ils puissent s’organiser lorsqu’ils continuent de travailler ainsi que des rappels sur les consignes recommandées (gestes barrières), le tout en effectuant des annonces sonores.
Mon rôle est de toujours diffuser une information fiable et de qualité et ce dans n’importe quelle situation. De plus, au CDSMG nous sommes aussi garant de la sécurité de nos collègues en gare (présents eux aussi actuellement), s’ils ont besoin d’assistance c’est vers nous qu’ils se tourneront dans un premier temps. Je dois pouvoir réceptionner un appel de détresse via leur TETRA (radio) ainsi qu’une remontée d’alarme s’ils étaient victimes d’une agression.

Abdelfettah

Bonjour, je m’appelle Abdelfettah, je travaille au sein de la SNCF depuis environ 10 ans. J’ai précédemment tenu des postes d’aiguilleur et d’agent circulation au sein de SNCF RESEAU, puis de gestionnaire de moyens pour le compte de SNCF Mobilité pour les ligne L, A et J. J’ai également été Correspondant RER A avant la mise en place du CCU RER A, poste qui a permis un premier rapprochement entre les équipes SNCF et RATP. Depuis le lancement du CCU RER A je suis GTI (Gestionnaire du Plan de Transport et de l’Information).

En quelques mots, je suis le garant de la bonne tenue du plan de transport pour le RER A sur la partie SNCF. Au sein du CCU, je manage une équipe d’agents servant d’assembleurs pour l’Information Voyageurs et la gestion des trains et des conducteurs. Ils travaillent 7j/7 et 24h/24h en relation étroite avec les agents sur le terrain. Je travaille également avec deux agents de SNCF RESEAU, ce qui me permet d’adapter le plan de transport en direct notamment pour les incidents affectant les infrastructures. Mon rôle premier est de m’assurer de la bonne tenue du plan de transport, cela passe par une communication étroite avec nos collègues de la RATP afin de surveiller les points sensibles, notamment la relève conducteur à Nanterre Préfecture, mais aussi de limiter au maximum l’impact d’un incident pour les voyageurs, le tout en assurant leur sécurité.
En cas d’interruption, je m’occupe de la mise en place d’itinéraires alternatifs que ce soit par navettes ferroviaires ou par la mise en place de bus de substitution.

Si je n’étais pas là, il n’y aurait pas de communication entre SNCF et RATP, les agents terrain ne recevraient aucune information ou directive sur les modifications du plan de transport. Les usagers ne recevraient plus d’information sur les incidents, notamment sur les bas d’écrans INFOGARE, les conducteurs ne pourraient plus nous signaler les pannes du matériel roulant… Je suis là pour décider des mesures à adopter. On peut dire que sans la présence du GTI RER A, le trafic de la ligne A en zone SNCF serait figé.

Steven

Je suis Steven, chef de régulation sur la ligne A du RER depuis 10 mois. Je suis arrivé en janvier 2019 à la RATP. Il s’agit de mon premier poste dans l’entreprise.

Au quotidien, mes missions sont d’assurer la sécurité des voyageurs et conducteurs circulants sur la ligne, de faire respecter le plan de transport théorique prévu par IDFM, de prendre toutes les mesures pour assurer la régularité des trains en situation perturbée, d’accorder des chantiers sur les infrastructures du RER A, en garantissant la sécurité du personnel (notamment sur les voies) et de gérer l’énergie électrique de traction.

Si je n’étais pas là, il n’y aurait personne pour assurer la gestion globale des circulations de trains sur la ligne A.
Je dois adapter le plan de transport en temps réel, en situation nominale ou perturbée en ajoutant des trains, en modifiant des missions commerciales pour augmenter l’offre, en retournant des trains dans des lieux stratégiques …
De plus, il n’y aurait pas le 1er garant du respect des procédures de sécurité ferroviaire, pas le coordinateur des intervenants impliqués dans la résolution d’un incident, les conducteurs n’auraient plus d’interlocuteur à la radio pour réceptionner et traiter leurs différents signalements comme une avarie matérielle en ligne par exemple. Enfin il n’y aurait pas de supervision du placement de matériel roulant devant aller à l’atelier de maintenance. On risquerait alors de manquer de train pour assurer les missions. En somme, je m’efforce de maintenir un service de transport fiable, sécurisé et régulier en tout temps.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog