La ligne et vous

32

Opération «sensibilisation» auprès des fumeurs en dernière voiture

30032018

Afin de renforcer le dispositif de lutte contre les fumeurs dans la dernière voiture, des équipes de médiation vont à leur rencontre pour les inciter à éteindre leurs cigarettes et à respecter les autres voyageurs. Du 26 au 30 mars, nos équipes de médiation ont ainsi ciblé leur action en bout de train, aux heures de pointe. Je les ai accompagnés pendant l’une de leurs missions. Témoignages.

Dans mon dernier billet, je vous ai parlé de ce que vous pouviez faire pour nous signaler de la manière la plus précise possible, la présence de fumeurs dans le RER A. Il me semble absolument nécessaire de vous parler également de ce qui est fait concrètement pour endiguer ce phénomène.

Je vous l’ai dit, avec la mise en œuvre de la Loi Savary, nos équipes de sécurité disposent de moyens d’action supplémentaires pour lutter contre les incivilités. Sur les branches Cergy et Poissy, les effectifs ont d’ailleurs été renforcés du fait de l’ampleur de cette problématique.

 

De la sensibilisation auprès des fumeurs… vraiment ?

Pour compléter ce dispositif, des médiateurs sont également présents sur les branches Cergy et Poissy pour mener des actions de prévention et de sensibilisation auprès des personnes qui ne respectent pas les règles de civisme dans les transports.

A l’instar de Sertre78  dans l’un de ses commentaires récents, lorsque l’on m’a parlé de ces missions, il m’a semblé qu’une opération de « sensibilisation » dans la fameuse dernière voiture n’était pas forcément une solution très efficace…

J’ai donc voulu en savoir plus pour voir ce dont il s’agit exactement, sur le terrain. J’ai ainsi rencontré Konté, Jocelyne, Johanne, Diala et Lassen, une équipe de médiation chargée de résoudre une partie des incivilités par le dialogue.

Nous nous sommes retrouvés à Houilles en fin d’après-midi.

« En réaction aux retours des voyageurs, il a été décidé de modifier notre mission, souligne Jocelyne. D’habitude, chaque équipe monte dans les trains entre Houille et Cergy, pour aller à la rencontre des fumeurs, ou pour tout autre type d’incivilité d’ailleurs : des personnes qui consomment de l’alcool ou qui écoutent de la musique trop fort… Cette semaine, nous montons dans le train et restons dans la dernière voiture. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais en fait les fumeurs n’y sont pas habitués. Ça les dérange ! »

Cibler la dernière voiture : ça dérange et ça nous arrange !

Premier test dans un train à partir de Houilles : la porte s’ouvre, la fumée sort… Nous montons. Deux personnes sont installées dans l’escalier. L’équipe va à leur rencontre.

Konté engage la conversation :

Il ne faut pas fumer !

Pourquoi ? C’est interdit ? Je n’ai pas vu de panneau, répond le premier, une fiole de vodka à la main.

Pourtant il est là, indique-t-il en montrant l’autocollant à côté du plan de ligne, juste au-dessus d’eux. Et l’alcool, c’est interdit aussi. »

Ils rangent leur cigarette et la bouteille dans leur sac. La conversation se poursuit sur les voyages. Les deux personnes viennent d’atterrir à Paris… Nous arrivons en gare de Sartrouville.

Vous ne descendez pas ? S’étonnent les deux comparses.

Ah non, on reste avec vous, répond Diala.

Jusqu’où ?

Jusqu’à Cergy.

-…

Malgré tout, ils n’ont pas fumé dans le train. Et l’expérience s’est confirmée par la suite dans les autres trains dans lesquels je les ai accompagnés. « Ça a bien fonctionné ce soir, précise Johanne. Ce n’est pas toujours comme cela, malheureusement. Il y en a qui commencent à rouler leur cigarette dans le train, quand ils nous voient, ils font comme s’ils ne nous entendaient pas …  Et s’ils sont alcoolisés c’est plus difficile encore. Heureusement, nous sommes formés pour ce type d’interventions ! C’est absolument indispensable. »

Tout le monde n’a pas la même expérience parmi les agents présents ce soir. Si Jocelyne a débuté en décembre, Konté, lui, a déjà 10 ans d’expérience dans le domaine. « Les effectifs des équipes de médiations ont été largement renforcées depuis 10 ans, tout simplement parce que ce sont des méthodes qui font leur preuve, malgré tout. On investit davantage les gares et les trains, c’est important pour les voyageurs, de nous voir, pour se sentir plus en sécurité. Nous sommes présents, sur le terrain, 7 jours sur 7, de 7h à 21h. »

À lire également

Fumeurs dans la dernière voiture : quelles solutions ?

Le RER A sans tabac

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • Mymy 78

    Bonjour,
    Bravo pour cette initiative mais franchement j’emprunte le A tous les jours et je n’ai vu un médiateur que seulement hier !!! Alors où sont Diala, Konté ou Jocelyne… Certainement pas dans le dernier wagon le soir direction Cergy, vers 18h20 vu le nombre de fumeurs et la densité de fumée que nous supportons tous les jours !!
    Quant à cet article, permettez-moi de sourire car je suis surprise qu’une altercation se déroule aussi sereinement !! On se croirait au pays des bisounours….

    • Sophie

      Bonjour Mymy,

      C’est pourtant du vécu, j’étais là. La scène a eu lieu mercredi soir vers 17-18h, pour être précise.

      Bien à vous,

      Sophie

  • philipoux

    Et de la répression ? Les amendes ? Cela fait 10 ans qu’on parle prévention… 10 ans qu’on est enfumés…

  • Stéphane

    Sophie, les agents de médiation n’expliquent pas pourquoi il est interdit de fumer aux contrevenants ?

    • Sophie

      Bonjour Stephane
      Oui bien sur. Mais en réalité ils le savent parfaitement.
      Bien à vous

      Sophie

      • Anexate

        Donc vous savez qu’ils savent qu’ils n’ont pas le droit de fumer mais vous faites de la pseudo médiation pour leur expliquer pourquoi ils n’ont pas le droit de fumer…. Super efficace !

  • Nanie rose

    Bonjour,

    Bravo pour cette initiative, j avais fini par éviter ce Wagon, car je ne pouvais pas rester sans rien dire. J ai plusieurs fois demandé à ces personnes d arrêter de fumer( souvent il ne se agit pas de tabac, c’est donc encore moins légal…) j ai toujours eu de la chance de ne pas tomber sur des personnes violentes (c était souvent le matin). Mais il faut que chacun arrête de fermer les yeux devant ses incivilités : si tout le monde pouvait intervenir cela aurait plus d impact contre ses comportements…

    • PPidemik

      Pour ma part à chaque fois j’interviens aux risques de me faire huer . J’oblige les gens a ouvrir les fenêtres et quand la musique n’est pas mise à fond . Ce ne sont pas des médiateurs mais des contrôleurs qu’ils faudrait ou des agents de sécurité . Râle le bol de subir la fumée et le bruit . Moi je ne ferme pas les yeux et je ne lutte activement par rapport à tous ces gens qui subissent et préfèrent par manque de courage de plaindre aussi sur leurs sièges .

  • Pomme

    Jusqu’à 21h… les fumeurs sont plutot la quand justement vous etes pas la plus tard dans la soiree et personne pour leurs dire quoi que se soit..

  • ANTONIN

    Je suis usager de la ligne RER A vers Torcy comme beaucoup par nécessité don un A/R par jour travaillé. Je n’ai constaté d’incivilité réelle qu’une fois en 6 mois(depuis novembre 2017) aux heures ou je le prends(matin vers 8h15 et soir vers 17h30): un voyageur est monté et fumait un joint ce qui se détecte de suite par l’odeur caractéristique ce dont il devait être conscient car il essayait de le dissimuler. Cela m’a un peu choqué puis au bout de deux stations, le fumeur de joints a commencé à cracher tous ses poumons:je suis descendu plus tranquille…mais c’est vrai c’est une incivilité qu’il est difficile à combattre lorsqu’elle est occasionnelle. Par contre, le phénomène de « dernier wagon fumeur’ aurait du être éradiqué depuis longtemps par la SNCF et la RATP si elles s’en donnaient les moyens!

  • xavierbertrand

    Bonjour,
    bien que je sois non fumeur je l’aime bien ce wagon fumeur. je m’y rends souvent car j’y trouve presque à chaque fois une place assise. Entre voyager debout,serré comme du bétail dans les odeurs de sueur, ou voyager assis en étant (légèrement) incommodé par un peu de fumée de cigarettes, j’ai fait mon choix (-:

  • Nono007

    Bonjour, c’est une très bonne initiative. Il est déplorable d’avoir ce genre d’individus dans un train. Leur impact ne se limite pas au moment de leur présence, mais aussi le lendemain, comme ce matin, le wagon de tête à Cergy est un vrai dépotoir et cendrier. C’est vraiment déplorable.
    Bon courage aux médiateurs même si parfois je pense qu’il faut aller plus loin… Mais ça reste compliqué

  • Patrick SCARABELLO

    Bonjour Sophie,
    Pouvez-vous svp me communiquer les horaires de la ligne A :
    de Conflans fin d’OIse à Auber
    de Poissy à Auber
    pour demain le 4 avril 2018, je dois être à Paris pour 12 heures précises.
    Merci Sophie pour votre réponse rapide.
    Cordialement
    Patrick

    • Sophie

      Bonjour Patrick,

      J’ai mis en ligne les horaires sur le blog. Il suffit de cliquer sur le (+) dans le bandeau en haut de la page : les pdf sont à disposition.

      Pour Poissy, il y est prévu un train à 11h arrivée prévue à 11h29 à Auber et de Conflans, un train doit partir à 11h25 pour arriver à Auber à 11h57.

      Bien à vous,

      Sophie

  • Nad82

    Bonjour de mon côté j’ai bien remarqué l’apparition sur tout le quai vers Paris les affiches « Interdit de fumer ». Je remarque également moins de fumeurs dehors. Il manque juste l’annonce sonore, en plus de toutes les autres, il est interdit de fumer sur les quais de Gares fermés et ouvertes. Cela mérite de préciser.

  • Merci pour ce moment

    Bonjour,
    Quelle blague… Vous savez tout de même dans quelles conditions nous avons voyagé hier en raison de la grève ? Vu que ce n’était pas déjà épuisant, éprouvant, le RER A (aux alentours de 17h00-17h15) à destination de Cergy est resté à quai sur Achères en raison d’interpellation de fumeurs par la police. Etait-ce sincèrement le bon jour ? C’est bien de faire du zèle, mais vu la situation actuelle, à votre place, je ferais plutôt profil bas…

    • Brijou

      Tout à fait d accord avec vous les contrôleurs n ont qu à être là tous les jours petite anecdote au passage qui est un peu hits sujet mais je tenais à partager avec vous : mardi 3 avril premier jour de grève j ai voyagé dans des conditions pas très agréables dans notre cher rer À et j ai dû prendre un bus le 303 pour me rendre à un rendez vous et qui est monté à la première station : toute une bande de contrôleurs !!! Je sais bien qu ils font leur travail mais j ai trouvé cela un peu fort tout de même d ailleurs je leur ai souhaité bon courage en leur disant que j espérais que leurs contrôles se passeraient bien !!!! Je me demande quel service les a envoyé au casse pipe !!!!!

  • Régulièrement en Retard

    Bonjour
    Avec nos amis fumeurs c’est double peine : Nécessité de ne pas monter dans la voiture de queue pour éviter mal et prise de tête.
    Retards engendrés par les interventions des forces de police (comme hier en fin d’après midi à Achères).
    Il est vrai que la grève leur complique l’existence avec cet afflux de voyageurs dans leur wagon…

  • Freddy

    Les médiateurs peuvent-ils coller des amendes aux voyageurs qui fument ou se saoûlent dans les rames? peuvent-ils demander à ces voyageurs s’ils ont leur billet?

    • Sophie

      Bonjour Freddy,

      Ce n’est pas le sens de leur mission, comme j’ai pu l’indiquer dans le billet. L’objectif est de sensibiliser ces personnes en les invitant à respecter les règles et donc les autres. Ce sont des médiateurs, comme cela est indiqué sur leur badge.
      En outre, pour verbaliser, il faut être assermenté.
      Bien à vous,

      Sophie

      • Freddy

        Les médiateurs sont-ils des salariés de la SNCF ou de stagiaires? Quel statut ont-ils?

      • Sophie

        Bonjour Freddy,

        Il s’agit de prestataires spécialisés dans la médiation sociale et dans la lutte contre les incivilités par le dialogue, dans le cadre d’une réinsertion sociale.

        Bien à vous,

        sophie

  • Titus

    Bonjour,

    Je reconnais que j’ étais sceptique sur les opérations de contrôle sur les fumeurs en dernière voiture
    mais ce mardi vers 17 heures 10 j’ ai aperçu à une opération de police dans cette fameuse dernière voiture
    comme quoi….

  • Cede

    Bonsoir Sophie,

    C’est une bonne initiative que de rester avec ces personnes sans respect, mais….

    Il devient usant que les impôts et abonnements servent à payer des services qui auraient du être assurés par les parents !
    Apprendre le civisme, le respect, le vivre en société, il ne me semble pas que ce soit les missions de la SNCF et de la RATP…
    Et tout cet argent qui ne va pas aux transports…

    Cédric

  • Louise

    Bonjour Sophie,

    J’ai découvert il y a quelques mois l’existence de ce « dernier wagon » en prenant le À à cergy direction Paris.
    Je suis tombée des nues quand j’ai vu que des personnes fumaient des joints sans souci en empestant le wagon !
    J’ai demandé gentiment à la bande des 3 d’éteindre et arrêter de fumer, pour respecter tous les voyageurs du wagon. Ils ont répliqué, le ton est monté, j’ai reçu des remarques tres désobligeantes, puis ils m’ont clairement fait comprendre de changer de wagon si je ne voulais pas respirer leur fumée.
    Je n’ai jamais vu les médiateurs, leurs autres voyageurs n’ont pas levé un petit doigt. Et la situation que vous décrivez avec les médiateurs est sûrement vraie, mais ils recommenceront dès qu’ils ne sont pas là. Cela ne règle en rien le problème.

  • RamonTarem

    On a pas le droit de rouler sa cigarette dans le RER (sans la fumer – juste pour la préparer)

  • Gregory

    Je signale à nouveau la présence de fumeur en gare de Noisiel RER direction Marne-la-Vallée Chessy en limite en limite des quais couvert ainsi que direction Paris

    • Gregory

      Suite de mon message précédent concernant la présence de fumeur en gare de Noisiel il y a aussi des fumeurs en direction de Paris vers la fin du quai en limite découvert en face de là où j’ai signalé pour la direction
      Marne-la-Vallée Chessy

  • Gregory

    Madame j’ai encore la présence de nombreux fumeurs sur les quais notamment gare RER de Noisiel, Noisy-Champs, bry-sur-Marne, Neuilly-Plaisance et Val de Fontenay à différents moments de la journée je voudrais savoir quand quelque chose sera fait

    • Sophie

      Bonjour Grégory,

      Nous avons bien conscience de la problématique et soyez assuré du fait que l’ensemble de vos retours sont bien transmis aux équipes de contrôles, ce qui peut permettre de mieux cibler les opérations.

      Notez, malgré tout, comme je vous l’ai d’ores et déjà indiqué, sur la ligne A, des équipes dédiées aux contrôles sont déployées au quotidien dans les différentes gares de la ligne (ce sont les mêmes que celles dont je vous ai parlé au sujet des sans abris: https://rera-leblog.fr/aider-et-accompagner-les-sans-abris-presents-dans-nos-gares/). En complément, il y a régulièrement des contrôles des équipes mobiles de contrôle et des équipes de sécurité de la RATP (GPSR) sur la ligne A.

      Malheureusement, il est également, ici, question de civisme et nous ne pouvons pas mettre un agent derrière chaque voyageurs pour vérifier s’il respecte ou non la règlementation… C’est la raison pour laquelle des campagnes de sensibilisation sont également organisées par les opérateurs aussi souvent que possible.

      Bien à vous,

      Sophie

      • Pépiniériste

        Sophie,
        – Gregory, à votre demande, vous a indiqué des lieux précis sur lesquels les fumeurs sont présents régulièrement: rien ne semble avoir changé pourtant…
        – Je vous ai donné des indications précises pour vous montrer en quoi l’affichage concernant l’interdiction de fumer en gare de Bry-sur-Marne peut être source de confusion: rien n’a changé…
        – Vous nous avez donné des statistiques de verbalisation des fumeurs qui, après analyse, sont faméliques au vu de l’ampleur du phénomène de la dernière voiture transformée en voiture fumeurs tel qu’il est rapporté sur ce blog.
        Au lieu de faire de la com’ avec des éléments de langage à deux balles, pourquoi ne pas simplement répondre à Grégory que ce n’est pas un sujet prioritaire pour la RATP (vs les retards, pannes, chantiers à n’en plus finir…) et qu’il ne faut pas qu’il s’attende à ce que ça change? C’est vraiment si compliqué?
        En tant que non fumeur, je constate que l’interdiction de fumer est globalement bien respectée dans les parties fermées des stations. Et dans les parties à l’air libre, même couvertes ou partiellement couvertes, il suffit de s’écarter du fumeur ou de lui demander poliment de se pousser pour que la gêne cesse.