Découvrir

13

Mieux comprendre la gestion des circulations : Plusieurs centres de décision [2]

15022017

Une série de billets pour revenir sur les chiffres étourdissants qui caractérisent le RER A et ses spécificités, pour évoquer ensemble, petit à petit, la gestion des circulations sur votre ligne.

Pour expliquer la gestion des circulations sur le RER A, il faut bien comprendre une autre de ses spécificités: sa co-exploitation* par SNCF, sur les branches Poissy et Cergy-Le Haut, et RATP, pour le reste de la ligne. C’est historique, comme je vous l’ai expliqué dans mon tout premier billet. Un troisième billet sur le quotidien des régulateurs, ceux et celles qui gèrent les circulations de la ligne est également disponible ici. Deux régulateurs ont notamment participé à un tchat avec les voyageurs, pour répondre à toutes les questions que vous vous posez certainement sur la gestion des circulations de la ligne et que vous pouvez encore consulter : cliquer ici.

 

Les spécificités du réseau sur le RER A

Certains commentaires postés sur le blog montrent que vous ne le savez pas tous, mais les branches exploitées par SNCF, dans la région de Paris Saint-Lazare, se trouvent sur le « réseau ferré national » (RFN), c’est-à-dire que différents types de trains peuvent circuler sur les mêmes voies: des trains des lignes A, L et J, des trains de fret ou de travaux (en dehors des heures de pointe, voire la nuit) et même des TER à destination de la Normandie.

Aussi, ces branches du RER A ne sont pas dédiées à la circulation des seuls MI09 et MI2N de la A (contrairement aux voies du tronçon central et des branches Saint-Germain-en-Laye, Boissy et Marne-La-Vallée) ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle une partie de la ligne L et de la ligne A desservent les mêmes gares et utilisent les mêmes voies entre Houilles Carrières-sur-Seine et Cergy-Le Haut.

 

Le « COT/COGC » à Saint Lazare et le « PCC » à Vincennes

 

De ce fait, la circulation des trains sur la ligne A est coordonnée à partir de plusieurs centres de décisions.

Pour la RATP, la gestion du plan de transport, du mouvement des trains et de leur alimentation électrique est réalisée depuis le Poste de Commandes et de contrôles Centralisé (PCC), situé à Vincennes.

En zone RFN, (pour les lignes L, A et J) la gestion du plan de transport repose sur le Centre Opérationnel Transilien (COT) et le Centre Opérationnel de la Gestion des Circulations (COGC), regroupés à Paris Saint-Lazare.

Pour mieux comprendre qui y fait quoi, ce billet de Jennifer, la blogueuse de la ligne L, pourra vous aider : https://malignel.transilien.com/2015/02/27/a-linterieur-de-notre-tour-de-controle-a-st-lazare/

En outre, côté SNCF, les commandes d’itinéraires ne sont pas centralisées. Elles se font tout au long de la ligne, à partir de plusieurs postes d’aiguillages situés à Sartrouville, Achères, Cergy-Saint-Christophe et Poissy.

L’organisation au COT et au PCC est donc un peu différente, –je vous en reparlerai dans mon prochain billet-, mais l’objectif est bien le même : réguler au mieux le trafic sur votre ligne !

D’ailleurs, le COT et le PCC travaillent main dans la main au quotidien. Ainsi, au sein de chaque centre de commandement, un correspondant RER A de l’autre exploitant assure le relais entre les deux entreprises : on l’appelle le « CREA », dans le jargon.

 

*comme le RER B

    À lire également

    Mieux comprendre la gestion des circulations: Le RER A « La ligne de tous les superlatifs » [1]

    Mieux comprendre la gestion des circulations : La parole aux experts [3]

    Tchat en direct avec 2 « régulateurs » du RER A le 28 février

    Laisser un commentaire

    Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
    Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

    • Hiolaltios

      Comme quoi il est temps d’unifier cette ligne, voir d’un point de vue plus général, fusionner RATP et SNCF. Les deux font partie du service publique et donc payés avec nos impôts. Aucun intérêt d’avoir deux entités publiques qui exploitent le même rail.

    • philippoux

      D’ou des décisions étranges comme ce soir ou après 2mn 30 d’attente à NPref, on sort (un direct Cergy) puis on s’arrete: rien à NUniv. Si un train arrive au bout d’une mn, dépose, prend ses passagers et repart devant nous. Bien sur il s’arrete à Houilles et notre RER traine derrière… 24mn au lieu de 13…et là c’et le poste de Sartouville qui a pris la décision… Mais en bloquant notre RER pdt 5 7 mn, cela a des conséquences derrières. Et à peine arrivé, on nous annonce divers retards…
      Je ne comprends pas de telles décisions.

      • Régulièrement en retard

        + 1
        L’objectif de réguler au mieux le trafic sur notre ligne semble loin d’être atteint si l’on regarde les retards quotidiens des RER en fin d’après midi…
        La SNCF privilégie la ligne L point barre.

      • Bast

        Malheureusement ce n’est pas le poste de Sartrouville qui décide de cela mais la régulation globale de la ligne.
        Cette décision est souvent prise par rapport au temps de retournement très court (5min) pour les trains de St Lazare à Cergy le Haut; le moindre retard entraînant donc une suppression.

    • carolm

      Bonjour Sophie,
      Je pense que vous m’avez mal compris. Je voulais que l’article soit fait AVANT la réunion du STIF, pas après! Ainsi les usagers de la ligne peuvent être informés sur le projet, poser des questions, dialoguer entre eux — et, le cas echéant, communiquer leurs idées aux associations de et au STIF. Le blog est un espace pour découvrir, s’informer et échanger – n’est-ce pas?
      En lisant les commentaires sur ce blog et ailleurs il est clair, les usagers sont en colère. Ils veulent comprendre les raisons pour le service catastrophique sur cette ligne et surtout les mésures prévues pour l’améliorer . Oui, certains retards sont liés aux incidents exceptionnels, comme des malaises voyageurs, même des moutons sur la voie! Mais le dysfonctionnement de notre ligne est systematique, même dans l’absence d’incident. Je vous donne l’example de la branche Cergy cette semaine. Nous sommes en période de vacances, il y a moins de voyageurs, lundi et mardi soir aucun incident a été signalé en heure de pointe. Néanmoins en regardant sur le site bulletinsretard du transilien, J’ai trouvé que PAS UN SEUL train est arrivé à l’heure à Cergy entre 17h et 20h ces deux jours, il y a eu un retard moyen de 18 minutes lundi et de 15 minutes mardi. Pourquoi?
      Selon notre analyse, le problème de base est la co-exploitation de la ligne par la SNCF et la RATP. ITout d’abord la relève de conducteurs à Nanterre, ce qui ne sert à rien. Et comme vous l’avez noté dans votre billet d’aujourd’hui, il existe “plusieurs centres de décision,” la SNCF et la RATP n’ont pas la même organisation, l’informatique de chacune est différente … peu étonnant, il y a des gros problèmes de gestion et d’information voyageurs, la SNCF et la RATP ne sont même pas capable de fournir un bulletin de retard commun. Et ça, sur la ligne la plus chargée du monde! C’est la raison pour laquelle nous demandons un commandement unique du RER A + Ligne L. Une simple refonte horaire ne suffira pas.
      Donc, au lieu de présenter la décision du STIF comme fait accompli, j’espère que vous accepterez maintenant d’ouvrir un vrai dialogue avec nous les voyageurs – nous le meritons! Cdlt Carol

      • Sophie

        Bonjour Carol,

        Le dialogue est déjà ouvert depuis plus d’un an avec les élus et les associations sur la refonte des horaires. Je l’ai d’ailleurs déjà évoqué sur le blog. Néanmoins, ce dialogue ne peut être légitime et efficace qu’avec les instances décisionnaires, dont je ne fais pas partie…
        Le blog est en effet « un espace pour découvrir, s’informer et échanger », c’est d’ailleurs ce que nous y faisons. Toutefois, tant que les décisions ne sont pas prises, je ne peux pas faire de spéculation sur ce qui sera peut être décidé ou non.

    • cmfr

      Bonjour, cet article me fait penser au scénario suivant: Vous allez faire du shopping en grand surface. Il y a une hôtesse à l’acceuil, toute souriante, elle explique que chaque rayon du magasin a sa propre organisation et sa propre informatique, donc elle n’est pas capable de vous renseigner sur quoi que ce soit. Vous passez dans les rayons, tout est en désordre avec beaucoup de ruptures de stock, dans chaque rayon on vous dit que c’est la faute d’un autre rayon. Vous revenez à l’acceuil, l’hôtesse vous fait un long discours sur l’histoire du magasin et le fonctionnement des differents rayons, en insistant sur le fait que toutes les équipes travaillaient pour assurer un bon service aux clients.

      • Régulièrement en retard

        +1
        Mais malheureusement nous ne pouvons pas aller dans un autre magasin. Et en plus on ne vous fait pas de ristourne…

      • marine

        C’est exactement ça. On nous explique que des gens prennent des décisions, ok, c’est bien. En travaillant ensemble dans des centres de décision. Ok. Au moins il arrive à la sncf et à la ratp de travailler ensemble, c’est déjà ça.
        Et en attendant nous sommes toujours pris en otage et transportés comme du bétail sur du matériel continuellement en travaux mais qui est sans arrêt en panne,avec des problèmes quotidiens, des retards à répétition entraînant des pertes d’argent pour chacun d’entre nous (retard au travail, garderie le soir etc) et JAMAIS un geste en faveur de vos clients. À part nous expliquer que des gens travaillent à une amélioration.
        Où est cette amélioration ? Jamais une explication sur quoi que ce soit. 6 mois de travaux sur la branche cergy pour 2017 en plus des incidents quotidiens, et nous payons notre abonnement comme tout le monde.
        je travaille dans un cinéma et je n’ose imaginer en cas de problème dire à mes clients « non pas de dédommagement, les techniciens travaillent sur le problème, c’est comme ça »

        • Brijoudu93

          Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse la RATP (épaulée par le Stif) détient un monopole dont ils usent et abusent certes ils font des semblants d actes de contrition, certes on nous dit que le dossier est à l étude mais rien de concret !!! Les têtes pensantes bien au chaud dans leurs bureaux ou dans leurs voitures ne vivent pas le dixième de ce que les voyageurs de la ligne A subissent et de toutes les façons on ne peut pas faire autrement puisque il n y a pas de plan B quel dommage !

      • cliente244

        +++++
        Exactement !! merci pour cette synthèse

    • Pam

      Pour avoir participé comme élu à toutes les réunions de refonte de la grille horaire, et à la synthèse présentée lundi dernier, je me pose une question très simple :

      En quoi les missions entièrement effectuées sur le territoire RATP, soit désormais l’axe St Germain, Marne La Vallée, et les gares concernées, participent elles à la fiabilisation de la la nouvelle grille, notamment au meilleur espacement sur le tronçon central ?

      Ma réponse est : en RIEN ce sont uniquement les branches SNCF qui payent.Sous couvert de l’allégement des missions SNCF, la RATP renforce même par  » l’omnibusisation « , mot que j’ai découvert, la desserte de certaines de ses gares.