La ligne et vous

5

Journée mondiale des animaux: certains prennent aussi le RER A !

04102019

Ce vendredi 4 octobre, on célèbre la journée mondiale des animaux. Cette journée, instaurée lors du Congrès international pour la protection des animaux en 1931, attire l’attention sur l’importance et le respect de la vie animale, qu’il s’agisse d’animaux domestiques, sauvages ou encore d’animaux d’élevage.

Et le respect de la vie animale, les agents de la ligne A l’ont bien compris. En effet, plusieurs espèces différentes ont déjà été secourues par nos agents des gares sur la ligne, impactant plus ou moins le trafic. Nous vous avons déjà parlé d’Otis, le dalmatien retrouvé à Saint Germain-en-Laye, ou encore de Princesse, la petite chienne finalement adoptée par l’un des conducteurs de la ligne, mais d’autres animaux bien plus insolites sont passées sur la ligne A récemment.

Alors en cette journée de célébration animale mondiale, voici les dernières actus !

La gare d’Achères-Ville se met au vert grâce à ses deux nouveaux petits habitants qui y ont posé leurs sabots mercredi soir : Mario et Luigi !

 

En cette journée mondiale des animaux, il était temps de vous présenter nos nouveaux employés de la ligne A, basés à Achères -Ville.

Mais pourquoi des moutons dans votre gare ?

Vous vous êtes probablement interrogés sur les raisons de l’intégration de moutons sur le site d’Achères.

En fait, ces animaux contribuent à l’entretien de nos espaces verts. SNCF Transilien a mis en place une démarche en faveur de l’environnement : l’installation de moutons d’Ouessant pour pratiquer l’éco-pâturage, une technique d’entretien des espaces verts. Cette technique s’inscrit dans une démarche éco-responsable consistant à faire paître des animaux herbivores et remplacer les tondeuses mécaniques.

Ce procédé écologique permet le développement de la flore sans utilisation de produits chimiques, la fertilisation des sols, mais aussi la réduction de l’empreinte carbone et la réduction des déchets.

SNCF Transilien a donc fait appel à l’entreprise ecomouton, le plus grand éleveur de moutons d’Ouessant en France avec plus de 1 500 têtes. Ce mouton est idéal pour l’éco-pâturage grâce à sa rusticité et son faible poids (il n’abîme pas les sols).

Pas d’inquiétude…

Les moutons sont des voisins silencieux et paisibles ! Leurs déjections, de petites tailles, sentent très peu et s’éliminent rapidement dans le sol. Ils ne dégagent donc pas d’odeurs gênantes pour le voisinage.

Mario et Luigi seront par ailleurs, très bien choyés par des professionnels:  chaque semaine, le berger viendra vérifier que tout va bien. De même, un vétérinaire viendra régulièrement effectuer un suivis sanitaire. Une clôture a été mise afin de les préserver de dangers potentiels, ainsi qu’un abri et un abreuvoir. De plus, il pourront avoir, au besoin, du foin et de l’orge pendant l’hiver.

Cependant, une consigne reste à respecter : les moutons ne doivent pas être nourris par les passants. En effet, le pain peut les tuer car ils ne digèrent pas les enzymes. Le seul apport complémentaire est le sel, que gère le berger seulement.

Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à consulter l’article de ma collègue Anne-Cécile, sur le blog de la ligne L. Et en attendant, si vous passez par là, n’hésitez pas à aller souhaitez la bienvenue à nos deux nouveaux Achérois !

 

Un cygne sur les voies

Vous en avez peut-être entendu parler, via notre compte Twitter @rer_a notamment, mais vendredi dernier, un cygne a été sauvé sur les voies à Neuilly- Plaisance par l’un de nos conducteurs de RER. Nous avons pu recueillir son témoignage !

« Je venais d’arrêter mon train en gare de Neuilly Plaisance, il était approximativement 17h45,  et je regardais machinalement devant moi, lorsque j’ai remarqué un cygne tombé juste sur mes voies. Les quais étaient trop hauts et le cygne semblait étourdit par sa chute donc il ne pouvait pas en ressortir.

Etant très engagé dans la cause animale, il n’était pas question pour moi de repartir en risquant d’écraser l’animal. Dans un premier temps j’ai pris contact avec le chef de régulation avec qui j’ai cherché une solution. Mais ne voulant pas engendrer une importante perturbation du trafic, j’ai finalement enfilé mon gilet de sécurité, puis je suis sorti de ma cabine, en demandant une marche prudente (ralentissement de circulation) aux trains circulant en sens inverse pour ma propre sécurité et pour celle de l’animal.

En arrivant près de lui, j’ai constaté de par son plumage gris et sa taille, qu’il s’agissait en fait d’un très jeune cygne. Ce qui a peut-être expliqué le fait qu’il ne volait pas bien. Il était très apeuré mais s’est laissé attraper facilement. Pour éviter de me faire pincer, j’ai d’abord attrapé son cou, qui peut tourner à 360 degrés, et donc pincer facilement pour se défendre. Par chance il s’est laissé faire, et j’ai ainsi pu le ramener sain et sauf sur le quai. J’ai ensuite contacté le chef de gare pour qu’il prenne le relais, qui a lui-même contacté une équipe dédiée à la prise en charge des animaux.

Mon train était stationné à quai depuis une quinzaine de minutes déjà, je ne pouvais pas attendre l’arrivée de l’équipe en risquant de perturber davantage le trafic. Une cliente s’est donc proposée pour garder le cygne en attendant l’arrivée de l’équipe, et j’ai pu faire repartir mon train tout en le sachant sain et sauf. »

Aux dernières nouvelles, l’animal a été relâché sur les bords de Marne, à côté des quais. C’est d’ailleurs probablement de là qu’il venait.  En tout cas, c’est un très beau geste de la part de Christophe, conducteur de la ligne A, basé à Rueil-Malmaison ! Pour visualiser la vidéo, cliquez ici.

 

Un crabe dans le RER A, direction Bikini Bottom

C’est probablement l’un des animaux les plus inattendus retrouvés dans le RER A mardi matin: un crabe. Si vous ne nous croyez pas, voici la vidéo:

https://twitter.com/Prosperinho924/status/1178934752482660357

Comme quoi, même les crabes empruntent la ligne A.

 

Décidément dans les transports en commun, on croise tout type de voyageurs ! Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant la prochaine fois que l’on  croisera un autre voyageur insolite. En attendant, si vous avez constaté une présence aussi inattendue dans l’une de nos rames, n’hésitez pas à nous le raconter en commentaire.

 

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • En colère

    Comment peut on avoir idée de publier un tel article ??? C’est nous le bétail tous les matins et tous les soirs quand les trains sont blindés, qu’on est collés à la porte, quand on se fait débarquer en gare de joinville sans raison, quand on est vendredi soir comme maintenant 18h40 et qu’on arrive même pas à monter dans un train tellement il y a de monde !! Etc etc

  • Pépiniériste

    Bonjour,

    Voici ce que la belle histoire du cygne contée ici ne dit pas…

    J’étais dans le train suivant qui a d’abord été retenu pendant une dizaine de minutes à Val de Fontenay.

    Puis tous les voyageurs ont dû descendre et le train est reparti à vide.

    Le train suivant est arrivé bien blindé et n’a pas été transformé en omnibus comme il est supposé être le cas en cas de problèmes sur la ligne. Donc arrêt forcé à Neuilly Plaisance pour attendre le prochain train pour Bry.

    Dix minutes après, toujours pas de train pour Bry et comme les quais de Neuilly Plaisance sont dépourvus de panneau d’affichage des horaires (pourquoi?) …Bref, j’ai terminé à pied.

    Evidemment, je suis à l’écoute des explications de la RATP concernant sa gestion quelque peu chaotique de la belle histoire du cygne…

    • Valdoche

      Vous croyez vraiment que si le chauffeur avait percuté le cygne vous auriez gagné du temps ?
      Un peu de compassion, dans ce monde de brutes, nous prouve que nous sommes pas tous des sauvages.

  • Pepinieriste

    Valdoche,
    Relisez mon post svp. Je ne discute pas le fait d’avoir sauvé le cygne. En revanche j’apprécierais de la RATP qu’elle m’explique pourquoi le train suivant n’est pas devenu omnibus et pourquoi il n’y a aucun affichage des horaires sur une très longue partie des quais a Neuilly Plaisance.

  • Valdoche

    Alors là, je sais pas…. J’espère pour tout le monde par mesure de sécurité.
    En ce qui concerne les infos trafics. Effectivement, c’est beaucoup mieux si les infos sont données. Mais faut aussi qu’elles soient sûres.
    Chez nous aussi on est tributaires des transports.
    Pratiquement tous les jours, j’ai du monter mon fils jusqu’au RER A à Neuilly, à cause des perturbations du RER E a Chelles.
    Pas pour sauver des vies même animales mais pour causes de travaux ou de maintenances.
    Alors je comprends votre agacement. Mais, j’ai envie de voir pour une fois le bon côté des choses.