Quel est l’impact des déchets sur les voies du RER A ?

De nombreux objets sont retrouvés quotidiennement sur nos voies. Vous vous demandez sûrement en quoi cela peut-il perturber le trafic ? Voyons cela ensemble à travers cet article !

« Un détritus jeté sur la voie, et alors ? Ce n’est pas ça qui va empêcher les trains de circuler quand même. »

À vrai dire, c’est légèrement plus complexe que ça.

En effet, on pourrait s’imaginer que jeter ses détritus sur les voies n’a rien de très impactant. Cependant, au-delà d’être particulièrement sale et à l’encontre de tous les principes écologiques, un simple déchet peut vous faire perdre un temps considérable.

Chaque année, c’est plus de 62 tonnes qui sont ramassés sur les voies par nos agents sur les lignes L, A et J. Soit l’équivalent de 9 éléphants.

Je m’explique : prenons l’exemple de Jonathan. Il sort de l’école et doit prendre le RER A pour rentrer chez lui. En sortant de cours, il s’achète une canette de soda au distributeur et la boit en attendant son train. Un coup d’œil à gauche et à droite, personne ne le regarde et hop ! Une canette jetée sur les voies.

Et bien il se trouve que cette canette est faite de métal. Il se trouve aussi que le métal conduit l’électricité.

Or, les voies sont équipées d’un système de détection de présence qui utilise un faible courant d’électricité pour déterminer si un train est actuellement dans la portion de voie. Ce système, s’il est court-circuité par, au hasard, une canette, peut se déclencher et alerter de la présence d’un train sur la voie (alors que, vous l’aurez compris, il n’y en a pas en réalité). On appelle cela une « zone basse ».

Le système étant prévu pour que la sécurité ferroviaire soit maximale, les trains sont arrêtés.

Les agents du CCU (centre de commandement unique), une fois prévenus, peuvent alors se rendre compte qu’aucun train n’est en circulation sur les voies depuis leurs outils. Par mesure de sécurité, un agent est donc dépêché sur place afin d’observer les raisons de cette zone basse. Il doit descendre sur la voie, se rendre compte qu’une canette perturbe le fonctionnement du système de détection de présence, la retirer et enfin en informer le CCU en retour.

Bref, tout cela prend beaucoup de temps pour un simple déchet jeté négligemment par Jonathan…

Afin d’éviter des perturbations inutiles, ne faites pas comme Jonathan. Déposez vos détritus dans une poubelle en gare avant de monter dans le train ou emportez-les avec vous.

Dans cette situation, la canette a été jetée de façon volontaire. Cependant, il peut arriver que des effets personnels tombent accidentellement sur les voies ! Il s’agit généralement d’écouteurs, de sacs ou encore de chaussures. Et oui, on pourrait être surpris du nombre et de la variété des objets tombant chaque jour sur nos voies.

Lorsque cela se produit, il est essentiel de prévenir un agent en gare afin que celui-ci puisse récupérer l’objet en question. Et pour garantir sa sécurité et celle de tous, l’agent entre en contact avec les chefs de régulation du CCU afin que ceux-ci ordonnent aux trains pouvant arriver à quai de s’arrêter le temps de l’intervention. C’est ce que nous appelons une « retenue« .

Vous l’aurez compris, cela engendre donc du retard sur la ligne ! Afin d’éviter cela, nous vous rappelons qu’il est essentiel de garder un œil attentif sur vos effets personnels lorsque vous voyagez.

Vous avez une question concernant l’impact des déchets sur les voies ? Vous souhaitez en savoir plus ou nous partager une anecdote ? N’hésitez pas nous partager cela en commentaire !

Partager cet article
commentaires 3
  1. Clement f. dit :

    Ha non mais là, il y a arnaque : la photo des voies ressemble plutôt à celles de métro (avec le troisième rail et les courbes serrées), pas celle du RER 😉

    Blague à part (d’autant que c’est une photo d’illustration), c’est un bon article, qui vulgarise bien les impacts tout en permettant d’en apprendre un peu plus sur la ligne.

    A propos d’en apprendre plus, après les journées du patrimoine (qui permettaient notamment de visiter le poste d’aiguillage de Sartrouville) il y aura-t-il des rencontres cette année avec des agents de la ligne ? (CCU, atelier, conducteurs, …)
    Ce sont généralement des moments rares et précieux qui sont souvent très intéressants car démystifiant et redonnant un côté humain aux affichages « Marne la vallée 5 minutes »

    • Thomas dit :

      Bonjour Clément.
      Quel œil aiguisé ! C’est en effet une photo d’illustration 🙂
      Cette année, des rencontres avec la direction de la ligne ont pu avoir lieu le 19 avril entre 16h et 18h30 en gare de La Défense. https://twitter.com/RER_A/status/1516434776684736515
      Mais ne vous inquiétez pas, ces rencontres seront renouvelées. De plus, n’hésitez pas à venir participer aux tchat pour rencontrer les différents acteurs de la ligne !
      Bonne journée.

  2. Miguel dit :

    bonsoir,

    je tenais à m’exprimer après une énième journée compliquée sur le rer A notamment depuis la rentrée mais aujourd’hui ce fut quand même le pompon!!
    Aujourd’hui nous avons encore une fois eu la manifestation du mépris pour les usagers de la boucle de seine. Effectivement apres la suppression des quelques rer direct qui existaient depuis le vesinet le pecq il y a quelques mois, maintenant il y a la doctrine de faire sortir les passagers à Chatou pour que le train puisse partir a vide vers Rueil lorsqu’il y a un malaise voyageur dans une station parisienne. C’est tout simplement insupportable. Qu’avez-vous contre nous usagers du vesinet le pecq ??

Laisser un commentaire

Consultez la charte du blog