La ligne et vous

3

Des personnes sur les voies : Et alors ?

20122018

Un incident qui fait beaucoup réagir, que ce soit sur le blog ou sur Twitter, c’est l’arrêt de la circulation sur la ligne au motif de « personnes sur les voies ».

Pourquoi la présence ou même la simple suspicion de personnes sur les voies peut-elle bloquer toute la circulation de la ligne, c’est-à-dire des milliers de voyageurs ?

Vous marchez… sur la tête ?

Tout ce qui concerne la sécurité sur les voies est encadré de manière très stricte par une réglementation européenne qui s’impose donc à la SNCF, comme à la RATP.  Aussi, pour circuler à pied sur les voies une formation est obligatoire, tout simplement parce que le danger est bien réel et que même marcher aux abords d’une voie de RER, ça ne s’improvise pas !

En effet, sur la ligne A du RER, les trains peuvent rouler jusqu’à 120 km/h : s’il est inconcevable de se retrouver à pied sur une autoroute, il n’est donc pas plus raisonnable de traverser ou de longer une voie de RER à pied.

C’est la raison pour laquelle si une personne (hors personnel d’intervention ou de chantier) est aperçue sur les voies, c’est qu’elle n’est pas consciente du danger… Il n’y a pas d’autre option que d’arrêter toutes les circulations dans la zone : c’est une mesure de protection obligatoire !

 

Que se passe-t-il quand un conducteur aperçoit une personne sur les voies ?

 

1/Si le conducteur aperçoit des personnes sur les voies, il actionne l’ « alerte radio » : une alerte de sécurité émise dans la zone concernée (qui peut atteindre plusieurs kilomètres de part et d’autre du train), car la personne peut se déplacer.

Si c’est un autre agent qui aperçoit des personnes sur les voies, il avise alors le centre de commandement de la ligne qui prendra les mesures nécessaires pour stopper les trains dans la zone concernée.

2/ Tous les trains situés dans ce secteur doivent s’arrêter en urgence de façon à pouvoir protéger la/les personne(s).

3/ Fin de l’alerte radio. Les trains qui ont dépassé la zone où la personne a été vue ont l’autorisation de repartir. Pour assurer la sécurité des circulations, ceux qui se situent avant l’obstacle repartent en « marche prudente » uniquement sur autorisation donnée par les agents responsables de la régulation des trains.

4/ En zone de danger, la vitesse du train sera très réduite et fonction du lieu concerné : il s’agit de repérer les personnes qui se trouvent sur les voies et d’éviter tout accident.

5/ Si les personnes sont localisées, on envoie une équipe de sécurité sur place pour les interpeller : une « pénétration sans autorisation dans une dépendance de la voie ferrée interdite au public » est une infraction répréhensible par la Loi*. Une plainte pourra être déposée contre ces personnes par l’entreprise concernée.

6/ Après plusieurs passages en marche prudente, si les personnes sont parties, on reprend la circulation normalement.

 

Évacuation spontanée : de plus en plus de retard !

Lorsqu’un train est arrêté trop longtemps, certains voyageurs peuvent prendre le risque de descendre spontanément du train… Bien sûr, les équipes qui gèrent la circulation des trains ont conscience de l’attente des voyageurs, alors qu’ils tentent de rétablir la circulation, pendant ce type d’incident. Ils savent qu’un train est bloqué en pleine voie et ils ne vous oublient pas.

Cependant, quand le problème concerne des dizaines de trains, comme sur les branches Cergy et Poissy, où les circulations interrompues concernent à la fois des trains de la A, de la L et même des TER en direction de la Normandie… Il faut un peu plus de temps pour effectuer toutes les vérifications de sécurité !

Quand des voyageurs descendent du train sans que cela n’ait été organisé (et alors même qu’une telle procédure était peut-être sur le point d’être mise en œuvre), une nouvelle alerte radio est lancée et par effet de ricochet, de plus en plus de trains sont immobilisés… Et tout cela, encore une fois, nous le faisons par mesure de sécurité, tout simplement pour assurer la protection des personnes dans nos emprises.

Nous sommes bien évidemment conscients des difficultés que vous vivez lors de telles situations. C’est la raison pour laquelle nos agents mettent tout en œuvre pour rétablir la circulation au plus vite, mais aussi informer et prendre en charge les voyageurs qui patientent sur les quais ou dans les trains.

C’est d’ailleurs l’un des cas où une communication régulière du conducteur est très importante pour vous. C’est notamment pour cela que les progrès dans la communication des conducteurs, que nous avons évoqué lors du tchat du 30 novembre avec Christophe et Cédric, sont importants pour les circulations !

 

*Art L 2242-4 5° du Code des transports

À lire également

Tchat en direct avec les conducteurs du RER A

Laisser un commentaire

Publier un commentaire signifie agréer la charte du blog.
Vous souhaitez contribuer sur un sujet qui n'est pas celui du billet ? Proposez votre sujet à l'auteure.

  • linor 9510

    Bonjour,
    J’ai vu des gens inconscients descendre sur les voies pour récupérer un objet ou pour s’amuser.Je suis intervenue,mais j’ai reçu des insultes.Pourtant,c’est une règle de sécurité souvent rappelée par annonce.
    Il arrive aussi,quand le train s’arrête en pleine voie,d’entendre une annonce dans laquelle il est demandé de rester dans les rames par sécurité et de ne surtout pas descendre sur les voies.

  • CC94

    Pourquoi des personnes, autres que celles autorisées, se trouvent de plus en plus souvent à circuler sur les voies ? Ceci ne se produisait pas auparavant mais s’est inscrit dans les nuisances depuis quelques années.
    Quel est le profil de ces inconscients ou abrutis qui perturbent le trafic et emmerdent des milliers de passagers ? Peu de communication à ce sujet.

    • ChuppyLulu2

      Les profils sont divers et variés : personnes décidant que c’est un endroit tranquille pour se soulager la vessie, personnes ayant oublié de descendre aux terminus et décidant que c’est plus simple de se rendre toutes seules jusqu’à la gare, pickpockets trouvant que c’est une issue de fuite raisonnable, personne ayant fait tomber un objet personnel sur les voies et trouvant intelligent d’aller le chercher elle même « parce que ça prend 30 secondes » … bref, toutes sortes de situation.